"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Ma guerre du Golfe ( I )

with 17 comments

Qu’on me laisse un instant évoquer ces heures glorieuses entre toutes, celles de l’age con flamboyant, celles que je passai des frimas aux premiers lilas de 1991. Encore qu’il n’en poussât guère par chez moi, les pécores locaux assez peu épris de romantisme lui ayant largement préféré le blé.

Là bas, dans le trou du cul plein de pétrole du monde, les Moustaches d’un dictateur frétillaient de la bonne blague qu’il venait de faire. Un sourire jovial et carnassier barrait son joli visage de bédouin de salon. Il avait lancé ses troupes à l’assaut du petit voisin, Ti-Turban-plein-aux-as. Il escomptait bien remporter la victoire cette fois. Car la guerre précédente avec son grand voisin, Turban-Noir, n’avait pas pleinement rempli ses attentes. Dix ans de gaz et de cendres d’une guerre menée sur commande pour complaire à ses pourvoyeurs Étoiles Bleues. Mais celle-là serait sienne ! Parole de Moustaches ! Mais les alliances sont fragiles, Moustaches aurait dû le savoir, lui qui, jadis, bouffait dans la gamelle des Étoiles Rouges. Alors la communauté mondiale s’était offusqué en bloc, sincère comme un banquier suisse revenant du Reichstag, de l’argent juif plein les pognes. Et les armées Bleues, et les armées Bleu-pâle avaient planté leur tentes au cœur du royaume de Fric-Enturbanné, un autre voisin de Moustaches et de Ti-Turban-Plein-Aux-As. On allait voir ce qu’on allait voir ! Il y eut un prologue de palabres et de menaces. Il y eut l’ennemi pompeusement pourvu du titre envié de nouvel Hitler, à cause des Moustaches probablement. Puis les canons aboyèrent.

Par Dieu, quel beau spectacle pour ma dix-huitième année !

La division Daguet soulevait la poussière du désert, le ciel de Bagdad fusait de myriades d’étincelles dans mon écran télé. Une vieille télé retapée, rincée jusqu’au tube cathodique. Un machin antédiluvien qu’il me fallait régler à la main chaque fois que je n’avais pas de sœur dans les parages pour faire télécommande. Chose assez fréquente puisque je refusai l’entrée de mon antre à cette engeance. Un rouleau de fil de fer, ersatz d’antenne hertzienne, serpentait mollement le long du mur blanc de crépi mou où s’agrippaient mes délires d’adolescent : une carte du Viet-Nam, la trogne du Grand Charles y côtoyaient sans chercher malice les cartes postales de ma mémé de Nice. Pas de filles à poil, non. Elles dormaient sous l’oreiller.

Et la télé de cracher ses infos en grésillant. Un commentateur jaillissait chassant l’autre, scoop aux dents aussitôt ébréché. Le scoop, pas les dents. Des généraux bidouillaient des cubes sur une carte ocre-jaune en direct. Et les cubes couraient dans le désert en écrasant les milliers de moustaches de l’Hitler de l’Orient. Je me revois allongé seul sur mon lit deux places face à l’écran noir et blanc, « madame est servie » et « Papa Schultz » me patientaient avant le retour en classe. Je me revois vissé devant l’ordinateur, cpc 464 couleur, à déplacer la 21° Panzer-Division dans un désert de pixels jaunes. On allait voir ce qu’on allait voir ! Tobrouk tombera ou je ne suis plus Erwin Rommel !

Oui, je glandais la majeure partie du temps, absolument rétif à la réalité, irrémédiablement réaliste dans mes rêves. Sauf que je n’avais pas de moustache.

à suivre…

Publicités

Written by saiphilippe

26 février 2011 à 11 h 00 min

17 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. J’ai eu bcp de mal à situer la scène que tu décris ! ecart d’âge oblige !! puis aprés un choua de reflexion, je me suis dit il parle de tempête du désert !! c’est ça ou je me fourvoie encore ?? tu imagines bien que ce n’est pas comme ça que je l’ai perçu, cette guerre ….pour la petite histoire, chez moi c’était tempête ds un verre d’eau, c’est là que j’ai bazardé ceux que tu sais et pour faire bonne mesure mon premier mari avec …;-)
    bizz Philou

    NiNne

    26 février 2011 at 11 h 28 min

    • pourtant dès la deuxième ligne il y a la date : 1991.

      saiphilippe

      26 février 2011 at 11 h 38 min

      • bé oui Philou ! mais j’ai plus ta vivacité d’esprit ! si je l’ai jamais eu …;-(

        NiNne

        26 février 2011 at 11 h 52 min

  2. Ah oui, et me rappelle de Guillaume Durand sur la 5 de Berlusconi enchaînant les interviews de vieux généraux qui n’avaient rien à dire devant un écran noir et quelques étincelles vertes.

    Christophe Sanchez

    26 février 2011 at 12 h 34 min

  3. je signale à l’aimable assistance que plusieurs liens émaillent ce texte au cas ou celui-ci vous ennuierait.

    saiphilippe

    26 février 2011 at 12 h 52 min

  4. Référence à Tobrouk le film  » Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche… » j’ai adoré ce film …
    ta vidéo de Trust est super, j’aime le montage …

    NiNne

    26 février 2011 at 12 h 55 min

    • c’est plutôt une référence à « Tobrouk 1942 » le jeu, mais bon, j’ai bien aimé le film aussi.

      saiphilippe

      26 février 2011 at 13 h 21 min

      • oui j’ai vu en suivant le lien mais je ne connaissais pas ce jeu !!!!

        NiNne

        26 février 2011 at 17 h 26 min

  5. c’est Aznavour qui disait ça je crois ; médecin ds le film .

    NiNne

    26 février 2011 at 12 h 58 min

  6. C’était hallucinant, chaque soir notre endive nationale nous faisait vivre la guerre en directe, le ciel de Bagdad brillait de mille feux, les bombes tombaient presque dans nos salons et nous découvrions les mots romantiques tels que skud, tomahawk, patriot. Innocents tués par centaines et ces braves soldats américains la certitude do devoir accompli. La suite on la connait.

    caicara1855

    26 février 2011 at 16 h 24 min

  7. pas le temps de lire qu’on m’appelle … les gosses sont en vacances , mon fils au chomdu et mon mari en retraite …
    je repasserai …..
    bises

    mamijodekymael

    26 février 2011 at 18 h 23 min

  8. Comme d’hab’, excellent!
    Sérieusement, l’assassinat de Saddam Hussein m’a donné la gerbe. Comme celle de n’importe quel dictateur ou assassin, elles ne servent à rien d’autre qu’à satisfaire notre prétendue bonne moralité. Comme ne serviraient à rien celle des présidents des grands continents, les Bush, Poutine et ceux dont on parle aujourd’hui sur toutes les CNN du monde occidental, nos Mitterand, Chirac et consorts, ceux qui rentrent aussi. C’est du même tonneau, la même barbarie, sous couvert de la vaste fumisterie qu’est l’ONU. Les neutraliser, oui! Quid de la CIA, de notre DGSE, du KGB d’hier et d’aujourd’hui? Comme sont de vastes fumisteries le FMI, l’OTAN, j’en oublie sans doute. A l’exception peut-être du TPI, là-dessus j’aimerais avoir ton avis Philippe, celui d’autres personnes également.

    ashdee, gorille sauvage

    26 février 2011 at 22 h 08 min

    • Le TPI est une instance inspirée par le tribunal de Nuremberg chargé, comme on le sait, de juger les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité ( notion dont il est l’inventeur )

      le TPI ne peut fonctionner que dans le cadre de l’ONU ou avec la collaboration des états. Toujours difficile à obtenir : soit que l’individu recherché jouisse encore d’un fort soutien ( comme Milosevic en Serbie ) soit que l’absence de peine capitale ne les enthousiasme pas ( c’est pourquoi Hussein a été jugé en Irak, par des Irakiens (lol) )

      saiphilippe

      27 février 2011 at 8 h 56 min

  9. moi , Moustache ne m’évoque qu’un gros chanteur -jazzman des années…..80 peut-être , j’ai la mémoire qui flanche….
    bon , plus sérieusement j’ai souhaité et aimé que l’on suprime la peine de mort en France , ce n’est pas pour l’encourager chez les autres…..même dictatoriaux……
    pour répondre à notre gorille sauvage , la mise à mort de quelqu’un , ne peut satisfaire personne même si , parfois , on pourrait croire que la jouissance immédiate du passage à l’acte pourrait assouvir tous nos besoins de revanche …..mais un « tiens » ne vaudra jamais  » tu l’auras » et ne répondons point à la barbarie par un autre acte barbare…..

    bref , si on ne peut pas crever l’oeil du voisin qui nous aveugle , on peut au moins le mettre au pain sec et à l’eau croupie quelque temps pour montrer notre désaccord n’est-il pas ?

    mimi

    27 février 2011 at 9 h 21 min

  10. Ca me ressure sur l’humanité. Il en reste encore un peu.

    ashdee, gorille sauvage

    27 février 2011 at 10 h 07 min

  11. madame est servie et papa schultz ça me parle , mais ton Tobrouk de référence n’est pas le même que le mien … ceci dit juste pour te montrer que j’ai suivi les liens 🙂
    quant à ton billet , que ce soit dans le fond ou dans la forme ; c’est du Phil comme j’aime , du que j’ai plaisir à partager .
    Je file lire la suite ….

    mamijodekymael

    27 février 2011 at 17 h 11 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :