"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Escapades : Israël ( dernière partie )

with 19 comments

L’heure vient enfin d’aborder l’Israël moderne, si tant est que ces deux termes puissent être réunis et que ce ne soit pas à bord d’un bateau turc rempli à fond de cales de pacifistes humanistes bêlants pro-palestiniens, terroristes antisémites si ça se trouve.

L’état israélien nait en 1948 suite aux longues revendications de divers mouvements juifs ayant émaillé le dix-neuvième siècle qui n’en demandait pas tant, avec l’apparition du communisme, la chute de Napoleon Ier et du IIIème entre autres plaies. Il faut dire que, selon les lieux et les circonstances, nos amis empapillotés ne reçurent pas toujours reçu l’accueil chaleureux auquel ils auraient pu prétendre. Ainsi, dans certaines contrées barbares, des autochtones s’adonnèrent épisodiquement au pogrom, sorte de ratonnade visant exclusivement les juifs, les amis des juifs, ou les romanichels faute de mieux. Alors que dans les pays civilisés on se contentait de les dénoncer aux barbares histoire de ne pas trop se saloper les mains.

Parce que le juif, voyez-vous, possède le profil, sinon crochu, à tout le moins du parfait bouc-émissaire. Pour ceux qui aiment à trouver des causes externes à leur connerie propre en tous cas. Bref, que ce soient la peste, la famine, la guerre, la défaite de Lille à Lens par trois à zero, d’aucuns furent toujours prompts à en rendre responsable les juifs. Ou les bougnoules. Ou les romanichels. Ou les nègres. C’est selon. Avec la circonstance aggravante pour les juifs qu’on en trouvait à peu près partout, qu’on leur supposait quelque pouvoir occulte, qu’on leur reprochaient à la fois leur visibilité et leur manque de visibilité, leur fanatisme et leur trop grande largesse d’esprit, leur fortune et leur misère. Tout, son contraire, et le centre en prime pour faire bonne mesure. Le faîte fut atteint avec un paroxysme de six millions de détails morts dans les camps de concentration.

Les nations européennes se sentaient un peu merdeuses aussi laissèrent-elles, à contrecœur, les survivants partir en Palestine. Non pas qu’elles se montrassent malheureuses de ce départ, mais anticipaient sans doute le boxon à venir. Car voilà : La Palestine regorgeait d’habitants musulmans pas forcement ravis à l’idée de céder des terres à ceux qu’ils considéraient comme des nouveaux arrivants, et pas des propriétaires recouvrant un bail laissé, au moins, deux-mille ans vacant. Pour comble cette arrivée massive coïncidait avec la montée en force du panarabisme, conséquence toute neuve des décolonisations.

La longue histoire de la coexistence entre les deux communautés s’acheva dans l’amalgame du juif-émissaire du néocolonialisme occidental. Et les arabes attaquèrent dès la proclamation d’indépendance israélienne. Et Israël vainquit. Et Israël attaqua, en 1956. Et Israël attaqua préventivement en 1967. Et les égyptiens, les syriens attaquèrent en 1973. Et il y eut l’Intifada. Et les colonies juives. Et des terroristes. Des deux cotés. Et un mur.

On y est encore. Vous me permettrez de n’avoir qu’un point de vue français : qu’ils fassent ce qu’ils veulent en Israël-Palestine, mais de grâce que ce conflit cesse d’essaimer sa merde en banlieue comme au Marais. Les juifs et les musulmans d’ici ne devraient avoir qu’une seule religion : La France.

Note : Navré de finir cet amas d’absurdités, distrayantes j’espère, que sont les « Escapades : Israël » sur ce texte dont le sérieux me brise les burnes à l’instant et qui me force à finir sur un cocorico au charme suranné fleurant bon l’esprit de clocher dressé sur ses ergots hors de la tranchée, mais je vous emmerde.

Publicités

Written by saiphilippe

20 février 2011 à 13 h 40 min

Publié dans Non classé

19 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je en dis rien… j’aurais du mal à ne pas être sérieux. Par contre je soutiens le sentiment de culpabilité qui du problème juif créé par la droite la plus réactionnaire le fait avaliser et encaisser par les palestiniens qui n’en pouvaient mais… mais à mon avis, ça ne pourra pas durer longtemps. Je trouve qu’il y a dans l’affaire des aspects insupportables et que quelque part on peut parler de point de contagion destiné à s’étendre.

    jean baptiste lucchini

    20 février 2011 at 13 h 48 min

  2. PARFAIT !
    J’avais lu hier la partie précédente. Toujours aussi bien écrit, avec beaucoup de drôlerie. Tu devrais rediger nos sinistres feuilles d’impôts, nous aurions beaucoup de plaisir à les remplir, j’en suis sûre, alors que là…
    (ici elles poussent, c’est la saison !).
    Merci de ces minutes de fou rire !

    Dom Dom

    20 février 2011 at 14 h 00 min

  3. @ JBL :
    Le monde étant une grande foutaise, tous les problèmes s’arrêteront à notre mort à chacun. Ce qui veut dire que tant qu’il y aura des hommes, il ne faudra pas chercher la solution des divers conflits ailleurs que là.

    Dom Dom

    20 février 2011 at 14 h 06 min

  4. j’aime particulièrement te petite note de fin .
    je m’abstiendrais de me lancer dans un discours sur Israel , j’ai le chic pour m’énerver à chaque fois .
    C’est tellement compliqué cette histoire que se dire pour ou contre ….
    Tu dis des vérités .. pas forcément drôles , mais tu les dis avec humour …
    Un très bon billet , Phil

    mamijodekymael

    20 février 2011 at 14 h 26 min

  5. Moi, ma seule religion c’est la France, d’ailleurs je viens d’acheter quelques rafales, histoire de contrer Dilma Rousseff.

    caicara1855

    20 février 2011 at 15 h 41 min

  6. pas la peine de nous emmerder Phil
    on est déjà dans la merde…
    😉

    oh hisse Raël !!! France à la Gall !!!

    LOOFY

    20 février 2011 at 17 h 39 min

  7. Oui on y est encore, et à l’heure actuelle, Israël doit avoir du boulot pour remonter le moral de ses troupes et se déployer sur tous les fronts.

    Je rejoins ton point de vue, et ta note … grande merde et « grande burne » et … grande rigolade , super!

    kairosf

    20 février 2011 at 18 h 12 min

  8. On parle toujours de l’Intifada mais jamais de l’Inticensé.

    ashdee, gorille sauvage

    20 février 2011 at 22 h 55 min

  9. j »ai pas tout lu.. je reviendrai donc.. simplement l’avant dernier paragraphe me convient.. j’ai pas dit le dernier.. juste l’avant dernier…

    Pati

    21 février 2011 at 6 h 09 min

  10. Je sais pas si c’est en rapport avec ton billet Phil., mais j’ai entendu dire que le temps serait mossad aujourd’hui. Faudrait voir à faire des publications un peu plus ensoleillées, j’ai des trucs à faire dehors aujourd’hui.

    ashdee, gorille sauvage

    21 février 2011 at 7 h 32 min

  11. mais caisse tu fatua, arrête de charia

    jipigracia

    21 février 2011 at 9 h 59 min

  12. la solution viendra peut-être en partie du processus de démocratisation qui est à l’oeuvre au moyen-orient. je sais que ce sera long et que le changement ne se fera pas en trois jours….mais j’aimerais tellement voir cela se réaliser avant d’y passer. J’ai grandi avec ce problème et il a toujours fait partie de ma conscience comme une plaie qui ne veut pas guérir alors que d’autres bon an mal an trouvaient finalement une issue… Et pour causer français, je commence à en avoir vraiment plein le cul! A+

    Pascal le Magnifique

    22 février 2011 at 8 h 18 min

    • je sais que je me répète Pascal le M. mais
      quand on en a plein le cul
      c’est qu’on est encore loin de l’étouffement…
      😉
      et à ton attention, je préfère que tu aies les boules
      (pas très loin de la zone de ce cul précédemment cité)
      plutôt que d’avoir de mauvaises boules en gorge…

      belle journée ensoleillée !

      LOOFY

      22 février 2011 at 8 h 36 min

    • Il faudrait fonder l’Isratine.

      ashdee, gorille sauvage

      22 février 2011 at 11 h 37 min

  13. … Ou la Palestrel, c’est joli aussi.
    Mais restons réalistes et mourrons tranquilles : on ne verra pas ça. Et encore moins maintenant !

    Dom Dom

    22 février 2011 at 11 h 42 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :