"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Escapades : Israël ( troisième partie)

with 19 comments

Et il advint qu’Israël eut douze fils, et tous avaient des prénoms à coucher dehors, ce qui tombait bien vu qu’ils étaient nomades.

Et leurs prénoms étaient Ruben qui était collant, Siméon qui ne savait pas ce qu’il voulait, Lévi qui était antisémite comme personne, Juda qui était juif comme tout le monde, Issacar qui était fan de France Gall, Zabulon qui avait un manège enchanté, Dan qui faisait du judo, Nephtali qui sentait le fond de placard , Gad qui faisait le guignol, Aser qui était palestinien, Yossef qui était communiste et, pour finir, Benjamin qui était le dernier.

Or ils devaient se partager un territoire grand comme le Liechtenstein qui aurait copulé avec le Luxembourg et ça ne faisait vraiment pas beaucoup. Et aucun troupeau de tel frère ne pouvait faire dix pas sans se retrouver chez tel autre. Et on ne compta plus les bris de clôture, les graffitis dans les toilettes, les injures raciales, les vols de mobylettes et les infanticides. Et tout ça est bien triste, surtout pour les toilettes. Heureusement, Israël disposait de nombreuses usines à gogues et finalement ce n’était pas si grave. Et puis, malgré tout, c’était la Terre Promise ! Le cadeau de Dieu à son peuple ! Comme un abribus pour un clochard.

Et donc, grosso-modo, on en était toujours là lorsque les Romains vinrent mettre un peu d’ordre dans tout ce bordel et que , pour couronner le tout, déboula le Christ également. Il fallait s’y attendre : les prophètes passés, tous sans exception, n’avaient-ils pas usé leur salive à annoncer la venue du fils de Dieu sur tous les tons à tous les modes, et parfois même en sautant à cloche-pied ? Si bien sûr. Néanmoins il s’en trouva pour dénier la divinité de Christ. Fichtre ! De surcroit, il s’en trouva pour condamner Christ. Diantre ! Derechef, il s’en trouva pour fournir les clous, la charpente, et la jolie pancarte au dessus, pour crucifier Christ. Putain de bordel de merde !

Et tous ces odieux personnages étaient juifs ! Mais comme Christ l’était aussi, ça compte pour du beurre.

Puis les juifs se révoltèrent contre les Romains et naturellement ils perdirent. Puis il y eut les musulmans et naturellement ceux qui n’avaient pas déjà choisi Christ se convertirent. Le peu de juif qui restait partit sous d’autres cieux, les uns au nord où ils firent quelques émules à cheval parmi les peuples des steppes ; les autres à l’ouest, sous le chaud soleil d’Espagne où ils firent du couscous en bronzant. Et on appela ceux du nord des ashkénazes – de l’allemand « ach kel nazes ! »- parce que fallait vraiment être con pour aller se geler les couilles dans les steppes tatares. Et on appela ceux du sud des séfarades, ce qui ne veut rien dire et c’est normal pour des branleurs pareils.

Ce joyeux exil de tout un peuple pour des contrées riantes et accueillantes fut nommé la « diaspora ». Et les retrouvailles hebdomadaires à l’usine à gogues pour évoquer le passé glorieux d’Israël des « soirées diaspo ». Ou quelque chose comme ça.

Dans le quatrième épisode des « escapades : Israël » vous ne retrouverez ni Jésus, ni Jacob, ni les chiottes. Aucun d’eux n’étant plus au fond du couloir à gauche.

Publicités

Written by saiphilippe

19 février 2011 à 9 h 48 min

Publié dans Chronique, Humour

Tagged with , , , ,

19 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. in gogue we trust

    jipigracia

    19 février 2011 at 10 h 21 min

  2. Mères porteuses : Agar et Bilha

    La femme d’Abraham, Saraï, ne lui avait pas donné d’enfant. Mais elle avait une servante égyptienne, nommée Agar, et Saraï dit à Abraham : Vois, je te prie : Yahvé n’a pas permis que j’enfante. Va donc vers ma servante. Peut-être obtiendrai-je par elle des enfants. Et Abraham écouta la voix de Saraï. (Genèse 16.1 & 16.2)

    Genèse, 16 1-16
    Saraï, la femme d’Abram, ne lui avait pas donné d’enfant. Mais elle avait une esclave égyptienne nommée Agar. Saraï dit à son mari : « Tu vois : le Seigneur m’a empêchée d’avoir des enfants. Je pourrai peut-être avoir un fils grâce à mon esclave. Passe la nuit avec elle. » Abram accepta la proposition de Saraï. Saraï prit alors son esclave Agar et la donna comme femme à Abram son mari. Il y avait dix ans qu’Abram habitait le pays de Canaan. Abram passa la nuit avec Agar, qui devint enceinte. Quand elle sut qu’elle attendait un enfant, elle regarda sa maîtresse avec mépris. Saraï dit alors à Abram : « A toi de supporter les conséquences de l’injure qui m’est faite ! C’est bien moi qui ai mis mon esclave dans tes bras, mais depuis qu’elle s’est vue enceinte, elle s’est mise à me mépriser. Que le Seigneur soit juge entre toi et moi ! » Abram lui répondit : « C’est ton esclave, elle est en ton pouvoir. Fais-lui ce qui te plaît. » Alors Saraï maltraita tellement Agar que celle-ci s’enfuit dans le désert.

    L’ange du Seigneur la vit près de la source qui est sur la route de Chour et lui demanda : « Agar, esclave de Saraï, d’où viens-tu et où vas-tu ? » Elle répondit : « Je me suis enfuie de chez ma maîtresse. » — « Retourne auprès de ta maîtresse, reprit l’ange, et sois-lui soumise. Le Seigneur te donnera des descendants en si grand nombre qu’on ne pourra pas les compter. Tu vas avoir un fils. Tu l’appelleras Ismaël, car le Seigneur a entendu ton cri de détresse. Ton fils sera comme un âne sauvage. Il combattra contre tous et tous combattront contre lui. Il vivra seul, à l’écart de tous ses semblables. »

    Agar se demandait : « Ai-je réellement vu Celui qui me voit ? » et elle donna ce nom au Seigneur qui lui avait parlé : «Tu es El-Roï, le Dieu qui me voit.» C’est pourquoi le puits qui se trouve entre Cadès et Béred est appelé puits de Lahaï-Roï, ou puits du Vivant qui me voit. Agar mit au monde un fils que son père Abram nomma Ismaël. Abram avait quatre-vingt-six ans lorsque Agar lui donna ce fils.

    Genèse 21 9-21
    Un jour Ismaël, l’enfant que l’Égyptienne Agar avait donné à Abraham, était en train de jouer. Sara le vit et dit à Abraham : « Chasse cette esclave et son fils. Celui-ci ne doit pas hériter avec mon fils Isaac. »

    Ces paroles firent beaucoup de peine à Abraham, parce qu’Ismaël était aussi son fils. Mais Dieu lui dit : « Ne sois pas contrarié au sujet de ton esclave et de son enfant. Accepte de faire tout ce que Sara t’a dit. En effet, c’est par Isaac que tu auras les descendants que je t’ai promis. Quant au fils de ton esclave, je ferai aussi naître de lui une nation, car il est ton fils. »

    Tôt le lendemain matin, Abraham prit du pain et une outre remplie d’eau, les donna à Agar, lui mit l’enfant sur le dos et la renvoya. Elle alla errer dans le désert de Berchéba. Quand il n’y eut plus d’eau dans l’outre, elle abandonna l’enfant sous un arbuste ; puis elle alla s’asseoir à l’écart, à la distance d’un jet de flèche, car elle se disait : « Je ne veux pas voir mourir mon enfant. » Elle s’assit donc à l’écart et elle se mit à pleurer. Dieu entendit l’enfant crier, et du ciel l’ange de Dieu appela Agar : « Qu’as-tu, Agar ? lui demanda-t-il. N’aie pas peur. Dieu a entendu l’enfant crier là-bas. Debout ! Prends ton fils et tiens-le d’une main ferme, car je ferai naître de lui une grande nation. » Dieu ouvrit les yeux d’Agar et elle aperçut un puits. Elle alla y remplir l’outre et donna à boire à son fils. Protégé par Dieu, l’enfant grandit. Il habita dans le désert de Paran et devint un habile tireur à l’arc. Sa mère lui fit épouser une Égyptienne.

    Rachel, voyant qu’elle-même ne donnait pas d’enfants à Jacob, devint jalouse de sa sœur et elle dit à Jacob : Fais-moi avoir aussi des enfants, ou je meurs ! Jacob s’emporta contre Rachel et dit : Est-ce que je tiens la place de Dieu, qui t’a refusé la maternité ? Elle reprit : Voici ma servante Bilha. Va vers elle et qu’elle enfante sur mes genoux : par elle j’aurai moi aussi des enfants ! Elle lui donna donc pour femme sa servante Bilha et Jacob s’unit à celle-ci. Bilha conçut et enfanta à Jacob un fils.
    (Genèse 30.1 à 30.5)

    Sodome — Gen. 18-19

    Voilà la glorieuse place

    Où le Seigneur aime à cacher.

    « En Dieu nous croyons »

    klima47

    19 février 2011 at 10 h 46 min

    • Merde ….la bibleeeeeeeeee !! ahhhhhhhhhhhh ! Philou ! quelle horreurrrrrrrrrr ! en plus c’est la Genèse, ça promet jusqu’à l’Apocalypse….

      NiNne

      19 février 2011 at 11 h 23 min

  3. Oh m…, on a la Bible à lire! C’est ta faute Philippe si on est puni.

    ashdee, gorille sauvage

    19 février 2011 at 10 h 56 min

    • oui, mais seule la mienne est garantie « vraie parole de Dieu ». Les autres sont des imitations.

      saiphilippe

      19 février 2011 at 11 h 04 min

      • la liste des fils de Jacob/Israël est très bien travaillée… Ruben qui était collant… Dan qui faisait du judo, Nephtali qui sentait le fond de placard… Benjamin qui était le dernier… ce jour là tu étais au meilleur, garnement.

        jean baptiste lucchini

        19 février 2011 at 11 h 35 min

      • tu as oublié la petite soeur, avec ton machisme habituel 😉 Dina, quel attribut lui trouverais-tu ? grasse, parce qu’elle était à l’huile ? à prendre au mot pour faire de l’énergie ?…

        necjugiter

        19 février 2011 at 14 h 55 min

      • que ce ne sont pas tous des culs de filles…

        saiphilippe

        19 février 2011 at 15 h 15 min

  4. L’usine à goque, excellent!!! En fait, c’est très pipi-caca, les religions. C’est comme les minarets qui laissent à penser que les mosquées sont des gisements de fesses!!! A+

    Pascal le Magnifique

    19 février 2011 at 11 h 35 min

  5. que ce ne ce sont pas tous des culs de filles… 😉

    saiphilippe

    19 février 2011 at 15 h 16 min

    • Vite !!! des seringues, des aiguilles, du coton, de l’alcool !!!!!

      Pati

      20 février 2011 at 13 h 09 min

  6. si j’ai bien relu toute ta génèse
    nous descendons donc tous des chiottes

    avec de telles déclarations, nous ne pouvons que croire en Phil… et en son aiguille…
    et même croire en Phil, dard, dard…
    😉

    LOOFY

    19 février 2011 at 18 h 21 min

  7. heu !!! les Sépharades ne sont pas des branleurs.. je te jure..
    d’ailleurs, je suis encore en train de bosser.. pour changer un peu……
    et puis, ils n’étaient pas juifs ceux qui ont exécuté le Christ.. ce sont les romains !!!! bon.. on pourra dire que les juifs ont assisté à la scène et qu’ils n’ont rien dit, mais ils n’ont pas participé …
    Soirées diapo à la syna le shabbat ??? mais on ne peut pas toucher à l’électricité !!! on ne peut même pas allumer une lumière !!! c’est péché !!!

    Pati

    20 février 2011 at 13 h 15 min

  8. Mais au fond du couloir à gauche se cache Strauss-Kahn.
    Et pour finir, Benjamin qui était Bio-Lait. Putz!!!

    caicara1855

    20 février 2011 at 15 h 04 min

  9. ben dis donc , j’avais raté le numéro !
    j’étais passé directement du 2è au final .
    Tu devrais numéroter un peu mieux tes acabits.
    Nan , j’déconne , t’énerve pas .
    Je rigole toute seule devant mon écran et ça fait un putain de bien , t’imagines même pas !
    par contre j’ai zappé le com de klima : trop long !

    mamijodekymael

    21 février 2011 at 21 h 17 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :