"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Utopia

with 26 comments

Nous vivons dans une utopie. Nous vivons dans l’utopie de croire que l’on peut plier le monde à la vision qu’on en a.

 

Le rêve de l’Homme est de se croire infiniment moins petit qu’il n’est. Trompé par son intelligence qui lui murmure sans cesse l’ambition funeste d’être autre chose qu’une chiure de mouche dans l’univers.

 

Les Hommes, la vanité faite chair ! Alors les voilà qui hachent et tronçonnent, pompent et forent, empilent, battissent, creusent, remplissent, comblent. Boivent un petit coup, c’est agréable. Puis reprennent, tirent, tractent, assemblent. Fin de journée ! Lisent, regardent la télé, votent et polémiquent en pure perte, nourris d’orgueil. S’endorment, s’endorment sans jamais se reposer la connerie.

 

Et la terre s’endort avec eux, chaque jour plus laide et abimée de rides qu’à chaque réveil ils beurrent de béton comme de la crème au Q10 sur la gueule d’une vieille. Pourtant elle n’est pas si vieille, la Terre. Elle aurait encore de beaux jours devant elle, la Terre, si cette vermine qui grouille à sa surface ne passait pas son temps à la bouffer.

 

A l’instar des cellules cancéreuses nous tuons notre hôte en toute innocence. Parfois, une cellule s’aperçoit des dégâts, alors elle s’empresse de trouver une collègue pire qu’elle à accuser. Des armées se lèvent, drapeau rouge, drapeau noir, drapeau bleu. Quelle importance ?

 

Mais c’est heureux et peut-être sa seule chance, à la Terre,

 

cette passion que met son cancer à s’entretuer.

Publicités

Written by saiphilippe

21 janvier 2011 à 11 h 48 min

Publié dans Chronique, Pensée

Tagged with , , ,

26 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. C’est sûr, un certain humanisme, incertain de filiation, ça mange pas de pain, ça fait de mal à personne, d’est censé border idéalement le nombril d’une auréole dorée qui fait plaisir à exposer… mais au delà ? est ce que ça existe vraiment ? est ce que l’homme est la mesure de toute chose ? est ce qu’il ne faut pas autre chose ?

    Lucchini Jean Baptiste

    21 janvier 2011 at 11 h 57 min

    • Et si vous développiez un peu ? Merci.

      Dom Dom

      21 janvier 2011 at 13 h 16 min

      • Je ne saurais pas développer réellement… je ne suis pas capable de le faire. L’humanisme pour moi reste lié à la période historique qui l’a produit… l’homme remplace dieu dans l’ordre de la mesure de toute chose… ça arrive en même temps que le protestantisme ; est ce un hasard ? comme le dit Philippe, on ne peut rester sur cet axiome qui ne fonctionne pas… qui enterre bien des choses comme je le vois apparaître dans une intervention. mais parfois je ne me sens pas habilité à être aussi lapidaire que peuvent l’être certains philosophes. Je suis marxiste pourtant et le marxisme peut être compris comme un humanisme. Notons que par un certain biais le libéralisme est fondé sur un relief d’humanisme… le laisser faire laisser passer c’est autant faire confiance au système du marché qu’â la nature humaine mesure de toute chose je le répète. Je m’excuse de ce développement qui n’en est pas un. Saluti JB

        Lucchini Jean Baptiste

        21 janvier 2011 at 13 h 47 min

      • Pardon… le marxisme n’est pas un autre humanisme mais un anti-humanisme en ce qu’il porte critique -sans le nommer- de l’humanisme.une question se pose à cet égard… l’application d’une pensée marxiste tronquée a causé bien des dégâts en ignorant la dimension individuelle, on peut imaginer que l’intégration de la pensée humaniste dans le marxisme (dans l’action j’entends, celle des dirigeants des pays ‘socialistes’) aurait pu améliorer quelques choses (mais non sauver la boutique)

        Lucchini Jean Baptiste

        21 janvier 2011 at 13 h 58 min

  2. la Terre… l’homme l’atterre…

    LOOFY

    21 janvier 2011 at 12 h 40 min

  3. j’aime beaucoup tes 2 dernières lignes .
    Je précise , je trouve ce texte intéressant et bien écrit , et j’en apprécie tout paticulièrement les * ( voir plus haut)

    jojo

    21 janvier 2011 at 14 h 19 min

  4. mais sans utopie , on est sans espoir , non ?

    mamijodekymael

    21 janvier 2011 at 14 h 35 min

    • pour moi, plus on se débarrassera des utopies mieux l’on se portera.

      saiphilippe

      21 janvier 2011 at 16 h 37 min

      • On ne peut pas plus se débarrasser des utopies qu’on ne peut s’interdire de rêver, dans le sommeil comme dans la vie. Autrement y aurait pu qu’à…

        Lucchini Jean Baptiste

        21 janvier 2011 at 16 h 59 min

      • Ce que j’aime dans ton texte -non son contenu, vieux roublard- mais le fait qu’il mène à réfléchir… et à dire. Tu aurais peut être du mal avec un spécialiste à définir ce que tu entends par ‘Humanisme’ avoue. Parce que tu ne parles pas de ce phénomène qui nous mène à agir comme si tout le monde il est beau etc… un peu ce que certains appellent affectio sociatis -je suis l’ami du genre humain- et qui n’est comme tu le soulignes que l’appel au regard de soi dans le regard de l’autre (des autres) qu’on veut éberluer et donc point si pur que ça… mais ça irait loin, très loin.

        Lucchini Jean Baptiste

        21 janvier 2011 at 17 h 05 min

  5. Relancer le pendule vers le côté « misère » de l’homme, histoire de rééquilibrer les choses?

    Sylvie...

    21 janvier 2011 at 16 h 52 min

    • Oh là… on retournerait à l’âge de pierre ? et ça équilibrerait quoi ? malheur contre bonheur ? je suis contre l’idée mais ça ne veut pas dire que j’aie une réponse.

      Lucchini Jean Baptiste

      21 janvier 2011 at 17 h 27 min

      • par « Humanisme » je n’entends rien d’autre que la définition qu’en donne le dictionnaire et ce qu’il était à ses débuts. Je ne suis pas un anti-humaniste au sens premier du terme mais je réfute ce qu’il est advenu de lui.

        C’est à dire un vocable à la mode dont usent et abusent de nombreuses personnes, et les politiques en premier, juste, me semble t-il, parce que la consonance « humaine » de ce mot est plus vendeuse que de se dire Lacanien, Kantien, Pif-le-chien ou adventiste du septième jour.

        Donc, bien plus que l’humanisme en tant que philosophie dont, tu as raison de le souligner, je ne suis pas un spécialiste, je fustige la posture « humaniste » comme je méprise les récupérations fallacieuses ( et pour les mêmes raisons de merchandising ) de l’image du Che, par exemple.

        saiphilippe

        21 janvier 2011 at 20 h 02 min

  6. C’est toi l’agent Smith, Philippe ? 😀

    Michel P

    21 janvier 2011 at 19 h 52 min

    • ah ouais tiens. J’avais pas fait le rapprochement. Mais il faut bien admettre qu’il n’a pas tout à fait tort.

      saiphilippe

      21 janvier 2011 at 20 h 20 min

  7. Le rêve de l’homme est de se croire moins petit qu’il n’est … Pourtant je t’assure il est vraiment petit lui … Et ce n’est pas une utopie il peut être au pis de la vache sans se baisser … 🙂 ( c’est une boutade …quoique … ) 🙂

    J’espère et je veux croire que le monde se réveillera de se fatras ….( je reste optimiste sans faire des rêves non réalisables) Par contre je comprends tellement bien ton écrit et ton regard désabusé…

    ps: J’ai toujours du mal de lire le terme « cancer » un jour peut être je pourrais …

    Marie

    21 janvier 2011 at 21 h 56 min

  8. Pour se débarasser des utopies, faut d’abord se débarasser de l’espoir et de l’orgueil. Autant dire que c’est infaisable.La nature humaine ne fonctionne qu’avec ça. Alors, elle est pas près de s’en défaire.

    jlvillani

    22 janvier 2011 at 9 h 44 min

    • autrement dit : vouloir se débarrasser des utopies est une utopie.

      Ma foi, pourquoi pas, s’il faut absolument adhérer à un projet.

      😉

      saiphilippe

      22 janvier 2011 at 13 h 05 min

  9. oups un coup de gueule 😆 … la terre se venge depuis quelques temps !!
    héééé comment tu sais que je mets de la crème au Q10 hein ❓ merde je suis fliquée 😆
    bo week end Phil bisouss

    Odha

    22 janvier 2011 at 11 h 07 min

  10. Qu’ont-ils fait à la terre?
    Qu’ont-ils fait à notre soeur si pure?
    Ils l’ont dévastée, pillée, éventrée, déchirée,
    Percée de couteaux au flancs de l’aube
    Entravée de clôtures et trainée de force.
    J’entends un bruit très doux…
    Avec votre oreille collée au sol…

    Nous voulons le monde et nous le voulons…Maintenant!

    Nuit de Perse!, Voyez la lumière!
    Sauve-nous! Jésus! Sauve-nous!

    Jim Morrison- When the music’s over

    Pascal le Magnifique

    22 janvier 2011 at 15 h 40 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :