"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Le monde s’en fout.

with 15 comments

Tout le monde s’en fout. Ce n’est plus qu’un jour férié comme les autres. Un jour qui deux fois sur sept ans te permet de faire le pont pour t’en aller au vert ou au blanc si tu préfères la montagne. Alors ils peuvent bien sonner les clairons, fleurir les monuments aux morts, tu ne rateras pas la raclette avec tes potes.

Le deux aout 1914 le caporal Peugeot patrouille avec son escouade le long de la frontière quand il avise un détachement allemand de huit hommes à cheval. Ceux-ci franchissent allègrement la frontière et le caporal décide d’y faire barrage. Le Sous-lieutenant Mayer charge alors et après avoir sabré une sentinelle avancée française tire par trois fois en direction du caporal Peugeot qui réplique aussitôt. Le cavalier est abattu d’une balle dans le ventre.

Tout va bien. Peugeot se sent un peu fatigué. Il s’affaisse le long d’un mur et meurt. Cueilli sans vraiment s’en rendre compte par la deuxième salve du boche. Boche depuis 1870 seulement. Le sous-lieutenant Camille Mayer était Alsacien. Tous deux sont morts avant la guerre puisque celle-ci ne débutera officiellement que le lendemain.

Un grand nombre de poilus se disputent le peu enviable honneur d’avoir été le dernier tué de cette guerre. On en retiendra un, Augustin Trébuchon mort le 11 novembre 1918 à 10h50. Dix minutes avant la fin. Après Peugeot, avant Trébuchon, 1 357 000 soldats français finiront sous des croix, des dômes ou des étoiles de David.

Alors voilà, tu vas t’en retourner boire avec tes potes, aller au square avec tes gosses, voir la vieille mémé qui pique, jouer au trivial poursuit, au poker ou je ne sais quoi d’autre encore. Moi je resterai avec mes morts. Parce que lorsque le vent de l’histoire souffle je le reçois en pleine gueule.


Publicités

Written by saiphilippe

8 novembre 2010 à 9 h 18 min

Publié dans Chronique

15 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bien dit !

    Nicolas Bleusher

    8 novembre 2010 at 9 h 24 min

  2. Mon grand-père était « Vieille Tige » en 17. et il a toujours fait mon admiration pour avoir fait les 2 guerres. Mais c’est surtout l’homme qui était hors du commun.

    Dom Dom

    8 novembre 2010 at 11 h 06 min

  3. Mes aïeux qui ont guerroyé naguère ont tous, aujourd’hui, passé de vie à trépas . Je suis très fière d’eux, vu qu’il ont tous défendus les valeurs qui sont les miennes ou au mieux leur pays. Mais s’ils l’ont fait c’est aussi pour que je puisse boire un coup tranquille avec mes potes dans une France relativement libre et démocratique. Ce n’est pas parce-que je vais esbaudir mes esprits animaux ce 11 novembre que je ne pense pas à eux. Je me souviens de mon grand père, qui avait été résistant et qui de toute sa vie n’en a jamais rien dit et a refusé toutes formes de décoration, il avait pour habitude de traiter les gens qui allaient se recueillir au monument aux morts « de sales cons »… Pourquoi? Parce que lui connaissait les tartufes qui pleuraient des larmes de crocodile sur les mecs qu’ils avaient eux même envoyé à la mort…

    sébastien

    8 novembre 2010 at 11 h 50 min

  4. Le problème avec le vent d’automne c’est les feuilles qui volent avec; y en a qui sont pas bonnes.

  5. et aujourd’hui , il souffle…

    mimi pinson

    8 novembre 2010 at 12 h 56 min

  6. Peugeot ?

    moi je ne connais que la 106 de Morteau

    et la 206 de Montbéliard

    avec un peu de Cancoillotte

    c’est tout ce que je connais de Peugeot…
    mais je ne savais pas qu’il était Caporal
    Chef des Logis….

    merci de cette info Phil

    😉

    LOOFY

    8 novembre 2010 at 17 h 48 min

  7. On m’a offert une perceuse BOSCH l’an dernier. Je me demande si je vais pas la jeter. Bon d’un autre côté j’ai jamais vu de perceuse TREBUCHON dans les magasins de bricolage.

  8. si De gaule avait voulu faire d’une pierre deux coups , l’aurait pu attendre le 11 novembre pour mourir….ah ces grands hommes …un peu mégalo !
    du coup , le gnome est de corvée 3 fois en novembre pour déposer sa gerbe !

    mimi pinson

    9 novembre 2010 at 14 h 17 min

  9. a propos Phil…

    le monde s’en fout… plein les poches ou plein les neurones ?

    il manque la fin de ton titre… 😉

    LOOFY

    9 novembre 2010 at 14 h 30 min

  10. Très veau texte…mais sachez que demain vous ne serez pas seul avec vos morts…
    Pour ma part j’encadrerai un groupe d egamins qui déposerons une bougie du souvenir sur les tombes des soldats de 14-18 au cimétière communal.
    Lundi je fais faire une présentation dans une classe de CM2
    Bonne commémo à tous

    Eric

    10 novembre 2010 at 13 h 03 min

  11. Je ne peux m’empêcher de rapprocher cette guerre avec l’assassinat de Jean JAURES (journaliste, député, intellectuel et fondateur de l’Humanité) dont l’assassin a été acquitté en 1919 (lui-même tué en 1936 pendant son exil par les républicains espagnols alors qu’il collaborait avec les franquistes). Jaurès qui s’opposait à l’entrée en guerre, et que son meurtre a eu pour conséquence de faire se rallier les socialistes de l’époque à l' »union sacrée ». De même l’assassinat du directeur du Figaro Gaston CALMETTE(proche des idées de Jaurès) par la femme du ministre des finances en place, qui fut acquittée quelques jours avant la mort de J.JAURES. Comme si rien ne devait s’opposer à l’entrée en guerre.

    ashdee, gorille sauvage

    10 novembre 2010 at 21 h 45 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :