"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Le fils de son père ( VIII et fin)

with 12 comments

« Vois-tu chéri… »
commença t-elle tandis que s’accumulaient dans le ciel bleu-glace
les nuages noirs et stériles de la perfidie féminine. « …
Je crois qu’il faut vraiment qu’on aie une conversation adulte , toi
et moi… » continua t-elle engageante. Les nuages noirs
avaient craqué et lâchaient sur la pauvre humanité leur tombereaux
de grêle destructrice. Au loin, une famille de volcans, jusque là
respectable parce qu’endormie, pétaradait son réveil imprévu avec
force éruptions magmatiques et s’efforçait de massacrer la vie
environnante à l’aide de jets de cendres gentiment létales.

 

« … à propos du
petit » termina t-elle. Et la grêle, les volcans et les nuages
noirs allèrent se rhabiller. Ce n’était que ça. Le petit, oui, le
petit, voyons voir… Grande-Burne se permit un « grunt? »
interrogatif mâtiné d’intérêt pour ce sujet grave tout en tentant de
dissimuler l’inondation de soulagement qui déferlait en lui. Il ne
serait pas privé de sexe. En tous cas pas tout de suite.

 

D’aussi loin qu’il se
souvienne il avait toujours redouté la conversation des femmes. Il
avait toujours redouté la conversation tout court, certes. Mais
celle des femmes, que la Divine Providence en soit témoin, avait
quelque chose de plus abominable encore. Elle était comme une coulée
de boue sur le bonheur silencieux d’être simplement en vie. Ou un
salmigondis de phrases insignifiantes sur les mérites comparés de
telle ou telle crème dépilatoire. Ou encore un fond de commerce
poussiéreux de considérations pissicologique sur le cul de la
voisine, qui était une salope d’allumeuse évidemment. Et le pire du
pire, le summum, le point apical de l’épouvante, parfois… une
conversation sérieuse.

 

« Vois-tu mon chéri,
j’apprécie tous les efforts que tu fais pour t’occuper du petit. Je
vois bien que tu t’inquiètes pour lui. Que tu es préoccupé de son
avenir. Même si c’est surtout à propos de ses orientations
sexuelles, passons. Tiburce est enfant extraordinaire, déjà parce
qu’il est le notre, et surtout parce qu’il a des capacités
intellectuelles extraordinaires. T’en es-tu rendu compte? »

 

Grande-Burne faisait de tels
efforts pour suivre la pensée de sa femme que même son regard
béait. Il lui semblait que des piques de fer portées au rouge et
manipulés avec sadisme s’évertuaient à lacérer sa cervelle des
yeux à l’occiput. En un mot comme en cent, il avait un putain de
bordel de mal de crane carabiné. Mais enfin, il comprenait à peu
près où sa femme voulait en venir. Alors il secoua « oui »
de la tête.

 

«  Bon. Alors plutôt
que de t’investir sans mesure, comme pris de panique, j’aimerais
mieux que ce soit au jour le jour avec de petites choses. Aller le
chercher à l’école. Lui faire faire ses devoirs. Jouer avec lui de
temps à autres… Hum? »

 

Grande-Burne dodelinait du
chef, le sourcil bas. Sa sueur n’avait pas le temps de perler tant il
était en surchauffe. Nimbée dans son halo de vapeur, sa chevelure
hirsute prenait des airs de jungle aux aurores. Et il saignait du
nez, aussi. Alors sa femme reprit ses explications avec une lenteur
calculée. Et trois heurs plus tard le regard de Grande-Burne se fit moins morne. Il avait compris.

 

Il jeta un œil dehors et
vit son fils qui jouait. Il humait toujours les fleurs, parlait
toujours aux poupées de ses copines. Regardait toujours le ciel en
rêvant. Tout comme avant. Si ce n’est que désormais une massue
battait ses flancs.

 

Alors Grande-Burne se sentit
tout con d’être fier.

 

FIN

Publicités

Written by saiphilippe

13 septembre 2010 à 12 h 57 min

12 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Un poil mysogine hein quand même ???Ah mais que feraient les hommes sans les femmes franchement ? Alors que le contraire … No problémo !Allez vas, grosses bises à Grande Burne (si je puis me permettre !)Bonne semaine Philippe !

    .

    13 septembre 2010 at 13 h 04 min

  2. une vision bien équilibrée… et GB est du coup bien moins rustre

    Sylvie...

    13 septembre 2010 at 13 h 21 min

  3. Ainsi Grande Burne deviendrait un peu "fleur bleue" à la vue de la massue ? Charmant conte pour jeune fille en fleur !Non sans blague Philippe c’est super, je suis venue faire mon plein de joyeuse humeur, et comme toujours je ne suis pas déçue du voyage !Merci et bonne semaine !Bises.

    Dom

    13 septembre 2010 at 13 h 41 min

  4. ce n’est pourtant jamais la fin d’être fier d’être con…t’es sûr qu’il n’y a pas de suite…???

    Loofy

    13 septembre 2010 at 13 h 43 min

  5. pour cette histoire là, oui. Mais je n’en ai pas fini avec GB, son fils et les "guest"

    Philippe

    13 septembre 2010 at 13 h 50 min

  6. il était au chaud cet épisode là ? tu n’as pas mis longtemps depuis le dernier , il me semble …Tant mieux d’ailleurs parce que on n’a pas grand chose encore à se mettre sous les yeux pour rigoler un peu , heureusement que tu es là . Bon , fin de G.B. mais suite des aventures de Tiburce and guest , ça me va

    jojo

    13 septembre 2010 at 19 h 32 min

  7. et à propos de guest j’ai zieuté hier soir le dernier Ocean avec What Else , le 13 …. bof …. pas terrible , franchement décevant même , mais l’Homme est toujours aussi boooooooooo. Je parle de Georges bien sûr !hi hi

    jojo

    13 septembre 2010 at 19 h 36 min

  8. tien tien ! un peu de douceur emane des narines et liquifie cette masse (non pas un roc) de G.B. ? sourirebisous à toi Phil bonne journée

    Odha

    14 septembre 2010 at 7 h 49 min

  9. J’attends avec impatience les aventures de Tiburce and cie.Il a grandi GB, il sent …………. sa tête pense …………….Etre con et fier n’est pas incompatible …………………..

    .

    14 septembre 2010 at 10 h 27 min

  10. Il n’a mis que trois heures à comprendre là où d’autres (que je connais) auraient mis toute la journée. Pas si bête GB!

    Caiçara

    15 septembre 2010 at 6 h 25 min

  11. C’est génial ! J’ai attendu que tout soit paru pour commenter. Garde ça précieusement afin de le publier un jour. J’ai bcp ri ! :)Amitiés sincères.

    Michel

    20 septembre 2010 at 20 h 35 min

  12. … et moi tout fier d’être con!Excellent! Vraiment.

    ashdee

    27 septembre 2010 at 1 h 32 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :