"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Red is Dead

with 100 comments

Les élections régionales approchant je suis dans l’obligation morale de dénoncer, une fois de plus, le communismeet ses théories funestes inhumaines, et en plus inapplicables . J’en veux pour preuve ce document amateur sauvé des flammes in extremis grâce à la célérité d’un héros anonyme. Voyez la haine brute qui anime la bête à faucille.



Que l’enseignement tiré de cette vidéo devienne notre crédo afin que tous ensemble nous criions à l’adresse des Besancenot, Krivine, Buffet,

et autres affidés rougeoyants, la seule réplique à opposer à leur infamie:


"Meurs, pourriture communiste!"

vous aurez reconnu, enfin l’espère-je , l’extrait tiré du désormais culte film de" Les Nuls": La cité de la Peur

Publicités

Written by saiphilippe

26 février 2010 à 10 h 17 min

Publié dans Non classé

100 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Il n’empeche que certains russes (n’ayant pas connu le stalinisme, hein!) regrette l’ère communiste pask au moins ils avaient un toit, un travail et à manger …..

    Mata

    26 février 2010 at 14 h 48 min

  2. Pas assez subtile pour insinuer quoique ce soit

    bibialien

    26 février 2010 at 14 h 49 min

  3. putain les fautes!!!!!

    Mata

    26 février 2010 at 14 h 49 min

  4. Oui, c’est vrai, il y a des nostalgiques pour les raisons que tu cites, Mata… Il y en a aussi que regrettent Saddam Hussein, pour les mêmes raisons.

    Pascal

    26 février 2010 at 15 h 03 min

  5. Oui, c’est vrai aussi pour l’Irak… sous Saddam meme avec sa parano, les gens savaient au moins d’où venait le danger et pouvaient s’en méfier… grace à la démocratie us, ça leur tombe dessus de tous les cotés… entre bombes manufacturées et celles artisanales des fous de dieu….

    Mata

    26 février 2010 at 15 h 28 min

  6. Je pense aussi que toutes ces filles des pays de l’est venues en france de leur plein gré pour gagner leur vie et qui se retrouvent sur les trottoirs des grandes villes de l’ouest doivent elles aussi regretter le communisme!Sans parler de celles vendues à des réseaux par des pseudos amis ou par des membres de leur famille… quand elles ne sont pas simplement enlevées …

    Mata

    26 février 2010 at 15 h 31 min

  7. Oui, mais ça ne doit pas nous faire oublier que le régime communiste russe, c’est 20 millions de morts…

    Pascal

    26 février 2010 at 15 h 59 min

  8. cher Jean-Baptiste ce film est une parodie de film d’horreur. Je pensais que tout le monde connaissait Les Nuls, mais à l’évidence non. D’autre part si tu remontes plus loin dans les billets, tu verras que j’ai avoué une appartenance ( certes fugace) au Parti Communiste quand j’avais 22 24 ans.J’en suis bien revenu. Je ne suis pas du genre à suivre les lignes.Vous êtes quand même à fleur de peau sur certains sujets, dans le précedent billet je cite trois fois le mot "juif" sans rencontrer de réaction et là je cite une parodie de film d’horreur tellement ridicule qu’il est évident qu’il s’agit d’humour et vlan, c’est tout juste si je ne me fais pas traiter de fasciste.Sinon je connais bien le parcours de Bigeard de l’Indo à l’Algérie. Comme je connais les affaires Boudarel ou celles des porteurs de valises du FLN.

    Philippe

    26 février 2010 at 16 h 16 min

  9. sinon Mata, Lenine était largement aussi pourri que Staline , il est juste mort trop tôt: Il y a une foultitude de textes faisant état très clairement de ses intentions meurtrières. La théorie du "gentil" Lénine face au monstre Staline est donc une fable.

    Philippe

    26 février 2010 at 16 h 22 min

  10. Les mots sont pris dans leur contexte c’est toutTu peux employer n’importe lequel d’entre eux du moment que tu l’exposes à bon escient non !?

    bibialien

    26 février 2010 at 16 h 23 min

  11. Juif, c’est pas un gros mot, d’abord!

    Pascal

    26 février 2010 at 16 h 29 min

  12. certes non, mais j’espérais quand même me faire traiter d’antisémite, mais bon c’est raté. Une autre fois peut-être

    Philippe

    26 février 2010 at 16 h 31 min

  13. je voulais ajouter: "c’est pas comme communiste" mais JB va mal le prendre. lol Je plaisante Jean Baptiste, c’est juste pour dire une grosse connerie.

    Pascal

    26 février 2010 at 16 h 35 min

  14. Merci Pascal. j’ai été pour ma part oblilgé de revenir sur nombre de certitudes… c’est affreux, la cohérence. Je pense maintenant que ce qu’on a appelé dans les cercles que je fréquentais le ‘socialisme réel’ est arrivé dans une société qui n’attendait pas cela et qu’au demeurant il ne peut s’agir d’un passage à une forme nouvelle de rapports sociaux infligée par un pouvoir d’état. Il faut que les conditions réelles soient réunies. d’autre part, les dirigeants de l’époque étaient affligés d’une certaine forme de scientisme… de là planification et avancées techniques sans avancées sociales, lesquelles étaient placées avant les attentes des individus… de là l’immobilité culturelle… pendant que les américains lançaient rock et Hollywood.. l’effort militaire aussi a eu son poids… les dirigeants soviétiques de l’époque auraient pu faire la course à la paix… ils se sont lancés dans la compétition militaire. Je fais bref… et je conclus parce que ça peut être long. maintenant je pense que le communisme, c’est aujourd’hui… aujourd’hui qu’il créé en continu ses conditions et les exigences d’une société nouvelle… parce que dans ce monde mondiallisé, il faudra bien que s’établisse une égalité des droiis sociaux entre tous les peuples de la terre… J’arrête… je m’en vais rêver à tout ça, avant France:Galles

    Jean Baptiste Lucchini

    26 février 2010 at 16 h 44 min

  15. Dis donc Philippe, je viens de relire ton dernier billet… Tu ne serais pas un tantinet antisémite sur les bords?

    Pascal

    26 février 2010 at 16 h 46 min

  16. Si Pascal te traite d’antisémite, toi d’anticommuniste, je me permets de te définir misogyne à une exception près : les pulpeuses latines 😉

    bibialien

    26 février 2010 at 16 h 56 min

  17. Admettons Philippe… mais j’ai été davantage éclairé par ‘Soleil Trompeur’ ou sur un mode plus comique par ‘la chute des feuilles’ ‘la prime’ ou ‘les monttagnes bleues’ Passons. Pour moi ce parti communiste c’était avant tout un outil… maintenant, je maintiens l’idée vivante en moi, non par fidélité mais il me semble qu’il y a une urgence dans un monde qui développe de plus en plus d’individualisme. Et je pense qu’on s’illusionne sur certainens choses… je suis convaincu que la société française est de plus en plus raciste. Une petite blague pour alléger ? Une blague racontée entre communistes dans les années 70 Berlin. deux petits berlinois… qui se regardent par dessus… celui de l’ouest mange une banane; L’autre le regarde manger.-moi j’ai une banane… moi jai une banane…Le petit de l’est rentre chez lui et raconte à papa. Papa dit ‘réponds lui que toi tu as le socialisme’Le lendemain même scène de part et d’autre du mur..- moi j’ai une banane… moi j’ai une banane…-moi j’ai le socialisme.tout le monde rentre chez soi… le petit berlinois de l’ouest à son père-papa… le petit garçon en face il me dit qu’il a le socialisme- réponds lui que tu l’auras toi aussiLe lendemain, de part et d’autre du mur-moi j’ai une banane… moi j’ai une banane…-moi j’ai le socialisme- et bientôt moi aussi j’aurai le socialisme- alors t’auras plus de banane…Il y avait une variante avec du chocoilat… saluti. …

    Jean Baptiste Lucchini

    26 février 2010 at 17 h 08 min

  18. Bon, me revoilà…Pour les 20 millions de morts, je suis tout à fait dac, pour Lenine , je sais pas, il est mort trop tot comme tu dis…Mais je pense quand meme que l’idée de base etait excellente elle a juste ete désservie par des hommes qui n’y croyaient pas, qui se sont contentés de prendre le pouvoir.Je crois au partage, au fait qu’on est tous les habitants d’une meme planete et que la redistribution des richesses ne devrait pas etre l’apanage des seuls actionnaires ou financiers.Ledit partage, la redistribution des richesses a enOrmement chuté… mon pb c’est que je trouve pas sur le net le graphique que j’avais vu dans un Marianne…Et je maintient que toutes les associations humanitaires type : resto du coeur, banque alimentaire et autres dons faits aux téléthon et sidacton, meme si c’est ultra necessaire ça a aussi son mauvais coté du fait que grace à eux l’état s’en lave les mains.Mais si demain tout ça s’arrete, les gens reagiraient … du moins j’espère.Comment trouver normal qu’on baisse toutes les aides, qu’on diminue la duree des droits au chomage etc… pask il manque des sous et qu’en meme temps on fait des tas de niches fiscales plus le bouclier qui fait qu’un riche homme d’affaire paie en proportion moins d’impots qu’un français moyen….

    Mata

    26 février 2010 at 19 h 28 min

  19. bonsoir, innocent, intemporel, poète, fleuri, finalement en paix avec moi-même…………………………………………………………………………. heureuse parce qu’il ne fait plus froid et qu’il fait jour plus tôt………………… comment hors sujet? mais oui, mais oui…………………. biz

    Sylvie...

    26 février 2010 at 19 h 32 min

  20. De toute façon, cher PDDD, aux prochaines elections, je voterais à gauche!Qui, je sais pas encore, je verrais en fonction des listes…La seule fois que j’ai voté à droite ct pour Chirac face à Le Pen..Mais en cas de face à face Le Pen Sarko….Impossible que je vote sarko !!!!!Et Le Borgne me fait moins peur que le nabot…Pask il n’aura jamais la majorité à l’assemblée ou au senat et ne pourrait donc pas passer ses lois scelerates… alors que demi portion les represente tant qu’il a pas réussi à les passer … elle est belle la democratie selon simplet!

    Mata

    26 février 2010 at 19 h 57 min

  21. Mata : Tu m’as donné une idée… je me fais presque une raison d’un deuxième mandat Sarkozy… en cohabitation. Je le vois très bien en président des salons floraux et de concours de chienchiens à mémères.

    Jean Baptiste Lucchini

    27 février 2010 at 8 h 16 min

  22. Hum… Mata, t’es bien optimiste… Avec les législatives placées après les présidentielles, les français auront sans doute tendance à donner une majorité au président élu rien que pour rester logiques avec eux-mêmes

    Pascal

    27 février 2010 at 8 h 33 min

  23. Pis faut pas exagérer, Sarko est président depuis trois ans et t’es toujours pas en camp d’internement alors tu vois bien…

    Philippe

    27 février 2010 at 11 h 05 min

  24. Plus besoin de camps d’internement, ils placent des caméras partout

    JiPi

    27 février 2010 at 11 h 10 min

  25. Est-ce que des caméras empêchent de marcher dans la rue, d’acheter son pain, de prendre sa copine par la taille, d’aller au cinoche, de fumer sa clope, de penser que Sarko est un con….;

    Pascal

    27 février 2010 at 11 h 29 min

  26. A mon avis, le gros inconvénient des caméras est de déplacer la délinquance sans nécessairement la traiter

    Pascal

    27 février 2010 at 11 h 32 min

  27. J’ai bien rigolé :-), je connaissais pas. Merci….Sinon je propose à tout le monde de faire des études d’économie :) mais moi je dis ça je dis rien :))

    Jean-Baptiste

    27 février 2010 at 11 h 49 min

  28. C’est bizarre cette manie de se dire républicain et démocrate à condition d’avoir la possibilité de ne pas en respecter les lois.

    Pascal

    27 février 2010 at 11 h 52 min

  29. Et pourquoi donc Jean-Baptiste Messier?

    Pascal

    27 février 2010 at 11 h 54 min

  30. Venez en Suisse, vous serez contents de retourner en France !!! (perso j’y suis bien, mais vous les râleurs ?)

    Dom

    27 février 2010 at 11 h 58 min

  31. Dac avec toi Pascal sur le coup des cameras !Ils en ont foutu plein à Avignon, du coup ils sont contents de la baisse de la délinquance mais du coup elle a augmenté dans les petits villages alentours où y’a ni cam ni gendarmerie….JBL: quelle idée je t’ai donné ???Pour ce qui est des legislatives après la presidentielle, Pascal, pas si sûr, regarde chichi…. il s’était retrouvé emmerdé !!!Dom Dom: c’est où que t’es bien, en Suisse ? pask bon, mes parents ont des voisins suisses qui viennent pour les vacances et bien ils sont pas content du tout ! depuis qqs temps ils trouvent que tout est devenu hors de prix chez nous…Sin nabot repasse, je leur demande l’asile politique… mdr!Nan, plutot à Hugo….

    Mata

    27 février 2010 at 12 h 51 min

  32. Dis JBM, des études d’éco pour quoi faire ? pour apprendre que seul le systeme capitaliste existe ???(tout dépend de la fac et des profs)

    Mata

    27 février 2010 at 12 h 53 min

  33. Ca n’empêche rien les caméras… à Levallois Perret il y en a des tas, de caméras… et si un mature officiel te reconnais avec au bras une belle fille non connue de ta régulière, ça craint quand même ; c’est atteinte à la vie privée, quoi.

    Jean Baptiste Lucchini

    27 février 2010 at 12 h 53 min

  34. Levallois Perret… c’est chez Balkany, le grand pote à demi portion, non?

    Mata

    27 février 2010 at 13 h 00 min

  35. Avignon aussi est une ville UMP….

    Mata

    27 février 2010 at 13 h 07 min

  36. C’est une manie de déplacer les problemes…pareil sur la polémique à propos des salaires des grands patrons, nabot tente de le déplacer sur les footballeurs…ben voyons!

    Mata

    27 février 2010 at 13 h 08 min

  37. Deux grands amis de la liberté tous les deux… ils ont été formés par le truand qui fut ministre de l’intérieur… et qui réussit à éviter la tôlle. Vous l’aurez reconnu… j’ai du mal à dire que c’est mon compatriote. Et ils ont d’autres potes du même acabit, que j’ai croisés dans une autre vie… Goasgen, Madelin et leur gand copain, mis en examen et tiré d’affaire dans une affaire de prise d »intérêt illégal dont le nom ne me vient pas à la mémoire… un autre jour… donc les caméras aux carrefours, ce serait un truc de truands à mon idée… alors pensez que la sécurité y gagne.

    Jean Baptiste Lucchini

    27 février 2010 at 13 h 26 min

  38. Rien n’empêche qui que ce soit de te reconnaitre avec ta maitresse au bras même un flic en chair et en os. A partir de ce raisonnement, tout individu est une atteinte à la vie privé. L’avantage des caméras à ce niveau, c’est qu’elles sont utilisées dans un cadre légal (informatique et liberté) et qu’elles ne font pas de lettres anonymes.

    Pascal

    27 février 2010 at 13 h 56 min

  39. après faut quand même reconnaitre que c’est pas mal de fric foutu en l’air pour un résultat bien médiocre.

    Philippe

    27 février 2010 at 14 h 05 min

  40. apprendre pourquoi le système économique mis en place par les communistes ne pouvait pas marcher et s’est révéler être une catastrophe aussi bien en ex-URSS ou Chine ancienne mode….Si on deviens tous pauvres pour être égaux c’est pas mon truc.tiens deux principes de justice sociale de Rawls :"Situé à gauche de l’échiquier politique américain, après la publication de son ouvrage Théorie de la justice Rawls devient très rapidement une lecture incontournable dans l’enseignement de la philosophie morale et sociale.Sa théorie de la justice énonce que dans un État parfaitement juste, il doit être indifférent de naître avec telles caractéristiques plutôt que telles autres. Elle repose sur deux principes :1) Le principe de liberté-égalité , c’est-à-dire un droit égal pour tous tant que celui-ci n’empêche pas la liberté d’autrui de se réaliser« Chaque personne a droit à un système pleinement adéquat de libertés de base égales pour tous, compatible avec un même système de liberté pour tous; et dans ce système, la juste valeur des libertés, et de celles-là seulement doit être garantie. » 2) Le principe de différence[4], qui admet des inégalités justes« Les inégalités sociales et économiques doivent satisfaire à deux conditions : A)- elles doivent procurer le plus grand bénéfice aux membres les plus désavantagés de la société; B)- elles doivent être liées à des fonctions et à des positions ouvertes à tous, dans des conditions d’égalité équitable des chances. » "Pour moi le débat n’est plus communisme/capitalisme mais comment développer une économie capitaliste avec régulation sous contrainte écologique, le reste j’y crois pas trop.

    Jean-Baptiste

    27 février 2010 at 14 h 15 min

  41. En sachant que la prochaine bulle à exploser et à provoquer une crise sera vraisemblablement liée à la spéculation sur le développement durable. Car quoi qu’on en dise il n’y a pas d’économie sans une certaine "dose" de spéculation.

    Pascal

    27 février 2010 at 14 h 24 min

  42. L’effondrement économique, selon Gorbatchev qui s’y connait un peu, de l’URSS serait dû en grande partie au programme américain de "guerre des étoiles" qu’elle n’a pu suivre financièrement.

    Pascal

    27 février 2010 at 14 h 28 min

  43. Gorby n’a pas pu mettre en application sa perestroika pask celle ci déplaisait aux tenants de l’économie liberale, d’où la mise au pouvoir de l’alcolo dont j’ai oublié le nom (voir le chapitre à ce sujet de "la strategie du choc" de naomi klein, livre dont un film a été tiré et qui sort bientot).Ce qui me fout la trouille aussi c’est cet emballement pour les carburant biologiques … là il y aura une super speculation et en plus ça creera de la famine car il faudra choisir entre utiliser les récoltes pour se nourrir ou pour fabriquer ces carburants.Il en va de mme pour les ogm, leur seul interret est le fait qu’il est impossible de se servir des graines pour faire des semences, un peu commes les variétés hybrides. (les joolies tomates qu’on peut oublier dans le frigo sans qu’elles s’abiment mais faut presque un économe tant la peau est épaisse !)Peut etre que les trucs ogm pourraient etre utile pour certaines maladies humaines, mais à ce moment là ça doit reter sous serres et ne servir que pour traiter les gens qui en ont besoin… non mais !!!

    Mata

    27 février 2010 at 14 h 49 min

  44. Il existe déjà des assurances qui s’adossent aux cours des denrées alimentaires… après, à la tv, sans transition, y’a des appels aux dons…. ils nous prennent vraiment pour des cons!

    Mata

    27 février 2010 at 14 h 51 min

  45. L’insuline utilisée par les diabétiques est un pur organisme génétiquement modifié. Personne ne le dit jamais quand il s’agit de s’attaquer au principe même de l’ogm…

    Pascal

    27 février 2010 at 15 h 13 min

  46. Mais je veux pas d’ogm dans mon assiette !

    Mata

    27 février 2010 at 15 h 26 min

  47. Il y en a qui aimeraient avoir quelque chose dans leur assiette. C’est un autre argument…

    Pascal

    27 février 2010 at 15 h 42 min

  48. J’adore vous lire, tous…..gros bisous

    ภเภภє.ツ

    27 février 2010 at 16 h 23 min

  49. je crois que les biocarburants ne sont plus considérés comme une alternative réaliste au pétrole.

    Pascal

    27 février 2010 at 17 h 30 min

  50. Le bon vieux temps de Placebo! "Vis, sacripant de Rockeur"!

    Dina

    27 février 2010 at 18 h 25 min

  51. Si bruxelle autorisait à ce que les excedents agricoles soient donnés aux assocs au lieu de les jeter, déjà ça serait bien!Les ogm, je ne crois pas que ce soit une bonne alternative alimentaire, les etudes qui démontraient que ça avait des incidences sur certains organes ont été écartées… et les indous ont eu de gros soucis avec le coton ogm qui genere ses propres maladies.Meme sans ça, juste en parlant du mais… Il faut savoir que les ogm censés ne pas necessiter de produits chimiques, c’est une intox!Au contraire, ils résistent à ces produits, dans le sens où on les arrose de round up ou autre produit monsanto.Dans je ne sais plus quel pays d’amérique du sud, des enfants de paysans, traversant les champs ogm developpent des cancers car les produits chimiques penetrent par capilarité dans leurs organismes et meme dans certaines régions du mexique où il n’y a pas d’ogm on trouve de la pollution ogm dans des mais pas modifiés, cela par pollenisation.

    Mata

    27 février 2010 at 19 h 38 min

  52. j’adore quand Pascal parle sérieusement parce qu’il ne dit pas que des conneries……il en écrit beaucoup aussi ! j’rigole !!!!! et il a raison sur au moins un point : arrêtez de faire chier avec les OGM , donnez juste à bouffer à tout le monde ! c’est un droit universel , un besoin physiologique , que çà vienne des cocos ou de l’UMP , on s’en fout……et eux aussi , c’est çà le problème !

    Mimi pinson

    27 février 2010 at 21 h 47 min

  53. A mon sens c’est plus Monsonto et sa position de monopole que le ogm qui est un problème. Ses méthodes de voyous ne sont plus à prouver…De toute manières il est un peu tard: l’argentine exporte ses céréales ogm en direction de l’Europe pour l’élevage des bêtes à viande. En gros ça veut dire que nous bouffons tous des ogm sans le savoir ou plutôt en faisant semblant de ne pas le savoir. Restent peut-être par-ci par-là quelques privilégiés qui peuvent se permettent de manger de la viande bio…

    Pascal

    28 février 2010 at 8 h 13 min

  54. En allant sur le site de greenpeace il y a un dossier avec tous les magasins et grandes surfaces, toutes les marques et toutes les filières de viande, bref, tout est repertorié, ce qui contient ou non des ogm… en general les grandes marques en sont bourrees!

    Mata

    28 février 2010 at 12 h 29 min

  55. Et je dirais que depuis que les ogm existent, j’ai pas remarqué qu’il y ait moins de famine…Les ogm sont surtout fait pour enrichir ceux qui les fabriquent !En ce qui concerne le coté médical, comme je le disais, ça doit rester en laboratoire !Maintenant ceux qui veulent en manger peuvent toujours migrer aux usa où aucune traçabilité à leur sujet n’est demandée…

    Mata

    28 février 2010 at 13 h 36 min

  56. Jean Baptiste Lucchini d’Au…a écrit : Jean Baptiste Messier : ce n’est pas une attaque. Juste parce que ta question me sollicite. Il est vrai que moi même je ne fais pas confiance à qui que ce soit pour résoudre seulement les pbs du monde… parce que maintenant, par souci de cohérence des choses, dans le cadre de la mondialisation, c’est la seule approche possible. C’est même là que j’ai un différent avec les eurpéïstes acharnés. Je pense que tu situes le pb à partir d’abstractions -liberté, égalités- à qui dans ce cas font même défaut leur statut de concept. Je dirais que tu les instrumentalises. Pour moi, ce n’est pas le fond de la question. Je préfère partir de la base économique. A un journaliste qui le félicitait d’avoir un marché d’un milliard de consommateurs le magnat indien répondit- _ non.. un marché énorme… de cinquante millions de consommateurs.Le milliardaire prévoir de laisser au bord du développement 950 milliions de ses compatriotes. Qui seront hors tout progrès… alors que le développement scientifique et technique et économiques devraient être pour tous… c’est la grosse contradction du libéralisme. Je ne pense pluis qu’il y sera donné une solution par un changement guidé par un seul partin une option communiste réalisée un beau matin. Je pense que la réalité de l’acéquation des moyens et des besoins dans un premier temps s’imposera comme une évidence… parce qu’économiquement le système ne sera plus viable… et la crise économique dans laquele on est engagé, c’est déjà la manifestation de ça… Pour changer un peu de cap, mais pas tout à fait… pendant la crise de 29 on brûlait le café dans les locos pour maintenir les cours plutôt que de satisfaire les besoins si pressants. On nous propose mieux… on va produire directement -on va stériliser de la production vivrière pour l’affecter aux moteurs à explosion… Monsanto faisant encore mieux dans son souci de rentabiliser à fond le marché des semences, fait des recherches pour introduire dans le grain vendu en semence un gène qui lui interdit de reproduire le plan d’origine… ne nous dis pas Jean Baptiste que le monde va supporter ça longtemps. Il est vrai que cette démarche est tout à fait congruente avec celle des administrations américaines depuis Reagan… mettre au point l’arme alimentaire.

    Jean Baptiste Lucchini

    28 février 2010 at 18 h 40 min

  57. Je ne crois pas que JB Messier ait dit tout ça. Il n’a fait que réaffirmer les principes républicains et la répartition par l’impôt. Rien de bien révolutionnaire.

    Pascal

    28 février 2010 at 18 h 54 min

  58. Je ne te suivrais pas sur ce coup Pascal… on sent bien qu’il est question de redistribution… mais dans quels termes ? sur la base de quels principes à appliquer comment ? Karl Marx disait ‘d’une société de à chacun selon ses moyens’ à une autre ‘à chacun selon ses besoins’… ça me conviendrait mieux… et pourtant, même à prendre en compte ce qui précède dans le texte, difficile de l’intégrer à notre stade autrement que comme principe d’une utopie. Je préfère, c’est Marx bien sûr. mais pour autant je pense qu’il faut partir de la réalité telle qu’elle se manifeste avec ses contradictions et se transforme.

    Jean Baptiste Lucchini

    28 février 2010 at 19 h 07 min

  59. Pascal, JBM… on ne polémique pas… on essaye de réfléchir ensemble. Je ne coudraus pas que vous preniez en mauvaise part mon intervention. je ne cacherai pas que de mon coté, les grands économistes ayant disparu au profit des tenants du grand livre comptable social -dans le cadre du marché s’entend- je parle de Milton Friedman et autres Chicago boys, je suis heureux de pouvour confronter.

    Jean Baptiste Lucchini

    28 février 2010 at 19 h 12 min

  60. Les fameux chicago boys….Tu les suis partout où les américains sont allés placer leurs pions pour gouverner…J’espère que le film tiré du livre de naomi klein sera fidèle au livre et surtout que les gens le verront… mais je doute fort!Déjà y’a tellement de gens pour dire "c’est comme ça aujourd’hui et on n’y peut rien"…Et c’est pas demain la veille que ça sera diffusé sur une chaine hertzienne (tout le monde n’a pas le cable ni canal) et à 20h30…Utopie quand tu nous tiens….On devrait le diffuser dans les bahuts!

    Mata

    28 février 2010 at 19 h 59 min

  61. Z’ont aussi gangréné le FMI !!!!Y’a qu’à voir leurs recettes pour soutenir les pays…On vous prète tant mais à condition que vous privatisiez les services publics, supprimiez au maximum les dépenses de l’état : dons aux associations, réduction du nombre de fonctionnaires, privatisation de la sécu….Fin de l’état providence …Et pourtant, tous ces si intelligents économistes, ne hurlent pas à l’ingérence de l’état quand il s’agit de renflouer les caisses des banques ….Deux sociétés : ceux qui triment et galèrent …Ceux qui se partagent les gateaux : le public et le privé.(voir la photo dans mon facebook sur les banquiers …http://www.facebook.com/photo.php?pid=3283323&id=831719908&fbid=330682919908#!/photo.php?pid=148276&id=100000466647097

    Mata

    28 février 2010 at 20 h 31 min

  62. Tous ces gens se tiennent et se soutiennent.C’est soit "suffisement pour tout le monde"Soit "toujours plus pour certains"…Mais comme décideurs et profiteurs du système se fondent et se confondent, on est pas sortis de la merde !

    Mata

    28 février 2010 at 22 h 10 min

  63. Oui, mais si les libéraux ne sont pas trop bêtes, ils auront appris au moins une chose de la crise récente, à savoir que les gens ont besoin d’être individuellement "riches" pour faire tourner la machine. Les problèmes d’inégalités dans les pays riches ne sont pas insolubles, j’irai même jusqu’à dire que ce ne sont que des problèmes de plomberie et de volonté politique. Le problème devient plus difficile au niveau planétaire puisque la plupart des pays pauvres le sont tout simplement parce qu’ils n’ont rien à vendre ( je ne parle pas ici des pays et des populations spoliés par leur propre état). Il faudra donc une politique de développement massive pour sortir ces pays de l’ornière et sauver un système ( à mon avis assez indépassable) de libre échange et d’économie de marché

    Pascal

    1 mars 2010 at 6 h 47 min

  64. J’ai plutôt l’impression que la marche obligée du libéralisme est une fuite en avant systémique…. le système privilégie le marché financier parce que là est le lieu où tout se réalise… en profit financier. et ceux ci ne peuvent que monter dans l’absolu puisque quand quelque part un marché produit plus de profit les moyens financiers s’y déplacent… c’est le jeu cruel du qui n’avance pas recule… et quand ça s’essouffle -le systme pèse sur la demande de biens et services qui sont pour les financiers improductifs c’est la crise… d’autant plus la crise en regard des investissements en cours et de leurs frais de fonctionnement… alors là la pression sur les coûts de production des salaires, des droist sociaux… la régulation ne peut aller que dans le sens d’une bipolarisation sociale et géographique -de très riches et une masse de plus en plus pauvre, de moins en moins servie socialement. Rappelez vous quand il était tant question de mettre au pas l’excepionnallité française… et on nous la fait sur l’identité nationale…

    Jean Baptiste Lucchini

    1 mars 2010 at 9 h 20 min

  65. la crise a montré à tous que cette fuite en avant avait des limites justement et comme tu le décris très bien que l’argent finalement ça ne s’invente pas et que trop d’air dans les tuyaux mène à l’arrêt cardiaque. Je vais être un peu cynique mais les pauvres s’ils restent pauvres rendent les riches moins riches parce que mine de rien à l’échelle planétaire la pauvreté à un coup élevé (aides de toutes sortes à des pays qui ne sont pas solvables….et tout ça c’est de l’inflation et de la perte de pouvoir d’achat).

    Pascal

    1 mars 2010 at 9 h 39 min

  66. Philippe Je vais rebaptiser ton billet ‘Red is beautiful’…Pascal : chaque société humaine a été réputée indépassable… mais l’antiquité a dépassé sa thrombose de système esclavagiste -la thrombose n’est pas seulement économique, elle a aussi ses développements de rapports sociaux et politiques- par l’accession d’une société nouvelle, avec des rapports économiques et sociaux différents, une image de l’homme rénovée… L’homme n’était plus soumis au fatum du destin, il est devenu créature égale à toute autre homme d’un créteur divin… cette égalité étant confinée au plan symbolique… mais ça a marché. Chaque forme sociale en porte une nouvelle dans ses flancs…

    Jean Baptiste Lucchini

    1 mars 2010 at 9 h 45 min

  67. Je ne parlais que d’économie. Après la charge revient à la politique de réguler et d’encadrer l’économie de marché. Mais pour cela il faudrait une gouvernance mondiale et démocratique…. Et j’ai bien peur que ce ne soit pas pour demain, les USA, la Chine et la Russie étant pour le moins "souverainistes". Donc, on n’a pas le cul sorti des ronces!

    Pascal

    1 mars 2010 at 9 h 54 min

  68. http://www.dailymotion.com/video/x64l29_serge-dassault-la-greve-est-un-canc_newsUn grand démocrate parle…..Il dit tout haut ce que ceux de sa caste pensent tout bas…

    Mata

    1 mars 2010 at 9 h 54 min

  69. La démocratie c’est le chemin de la justice… mais elle est si facile à confisquer, détourner et de toutes façons en continu instrumentalisée pour pérenniser l’injustice… il est possible que l’humanité ait à passer par ce que tu imagines, Pascal. Je n’ai pas de jugement à porter là dessus… ce que j’ai du mal à envisager c’est une -au fond l’ancien président a inventé un néologisme porteur- gouvernance ente états… Avec l’autre dimension, celle de la dégradation écologique, je ne dirais plutôt qu’on est dans la merde jusqu’au cou avec défense de s’asseoir. Mata : je suis souvent sur ton idée… mais la droite décomplexée ne pense pas tout bas… elle dit sans ambages et applique sans gêne… puisqu’elle prend plaisir apparemment à ses pratiques… lisez Closer… affichez votre Rollex… c’est minime comme critique, je sais, mais je me demande s’il n’y a pas quelque chose de significatif dans cette dérive d’ordre anthropologique.

    Jean Baptiste Lucchini

    1 mars 2010 at 11 h 42 min

  70. J’oubliais Dubaï dans mon florilège. Et pourtant c’est bien dans cette entreprise de bâtir de la valeur là où il n’y a rien à valoriser -il a même créé des îles de plages là où tout est plage- que se réalise cette tentative que je dirais désespérée de matérialiser le symbole de la domination virtuelle. Matérialiser un symbole… faulefer… et bien sûr à la première alerte, tout fout le camp.

    Jean Baptiste Lucchini

    1 mars 2010 at 11 h 51 min

  71. Mata, tu fais comme s’ils n’y avait pas de patron de gauche et par extension comme si tous les salariés étaient de gauche.

    Pascal

    1 mars 2010 at 13 h 45 min

  72. Un grand patron de gauche ?Je parle pas des petits patrons, ceux là ne délocalisent pas et sont auprès de leurs employés.Tous les ouvriers de gauche?Ce sont bien les voix des ouvriers qui ont permi à demi portion d’être élu, je le sais !Les interrets des ouvriers sont à gauche, ça oui!

    Mata

    1 mars 2010 at 14 h 03 min

  73. Dubai, c’est loin d’être du virtuel, c’est des revenus indirects du pétrole (taxes portuaires). D’ailleurs, 50% de leurs chantiers faramineux sont stoppés depuis la crise. Après on peut discuter longtemps, mais c’est leur manière de préparer l’après pétrole.

    Pascal

    1 mars 2010 at 14 h 05 min

  74. Les intérêts des ouvriers sont à gauche. Faut croire que non puisqu’ils votent à droite…

    Pascal

    1 mars 2010 at 14 h 07 min

  75. Qu’ils soient de droite ou de gauche il est inutile de tout leur faire peser sur les épaules puisqu’ils sont très, très loin de faire l’économie française à eux tout seuls.

    Pascal

    1 mars 2010 at 14 h 12 min

  76. Et je serais presque prêt à parier qu’un gouvernement de gauche aurait fait les mêmes réformes que Sarko au quart de poil près. Pour preuve, leur incapacité à se réinventer et à proposer une vision différente. Soit la gauche conteste pour contester parce qu’elle est dans l’opposition, soit elle propose un nouvel emballage à la politique qui est conduite, rien de plus….

    Pascal

    1 mars 2010 at 14 h 38 min

  77. Je suis plutot dac avec toi, la gauche adhères aux memes idéologies économiques….Et quand elle s’avise de proposer qq chose de nouveau on traite les gens de fous ou d’utopistes!Voir ségolène appelée Bécassine… meme dans son propre camp !

    Mata

    1 mars 2010 at 15 h 00 min

  78. Le peuple se distrait avec des niaiseries, c’est son lot, sinon il ne serait pas le peuple. Aujourd’hui Closer, Hier "Jours de France", rien de bien nouveau sous le soleil à la différence qu’à "jours de France" on s’efforçait au moins d’écrire en français. On pense souvent que le peuple regarde des conneries (ou en lit) parce qu’on ne lui donne rien d’autre. C’est faux. Il y a des programmes remarquables à des heures acceptables et qui ne font pas, ou peu, d’audience parce que en même temps vous aurez la "soirée de l’étrange" sur la une, ou "le grand cabaret" sur la deux, une sous-production de série z sur la sixième etc.Le peuple aime la merde. Au plus s’intéresse t-on à d’autres choses que les distractions du commun au plus s’écarte t-on de l’essence même du peuple. Bien sûr on est ému par les misères, bien sûr on se sent proche de nos frères abrutis, on se dit " ce n’est pas de leur faute. On se voit en pourfendeur des injustices, en héros réformateur. On finit par théoriser des lendemains qui chantent pour une plèbe que, sans en avoir vraiment conscience, l’on aura quitté depuis bien longtemps déjà. On écrit "Das Kapital" on encense l’ouvrier et le travail. Un jour on prend le pouvoir et l’on s’aperçoit enfin que l’on est un aristocrate, que le peuple ne sait rien… parce que s’il savait, il ne serait pas le peuple.Finalement on finit par comprendre les Tsars. Mais pour ne pas se défausser l’on psalmodie le sabir révolutionnaire comme le "notre père" le chrétien à confesse.L’échec du communisme tient, en dehors de toute considération économique, essentiellement à la nature humaine.

    Philippe

    1 mars 2010 at 16 h 13 min

  79. je repensais à Dassault, il est bien gaga quand même. Pour gagner en efficacité, Il propose que certains ouvriers restent pour dormir sur leur lieu de travail. Il ignore que ça se fait déjà, mais que les types ne dorment pas et font ce qu’on appelle les 3/8 voire les 5/8; C’est grave pour un grand patron, non?

    Pascal

    1 mars 2010 at 16 h 14 min

  80. Il y a du vrai dans ce que tu dis. Je connais des dynasties de prolétaires totalement réfractaires et hermétiques à ce qui pourrait les sortir au moins culturellement de leur condition. Il commence par mettre en place l’échec scolaire de leurs gamins parce que l’école c’est l’état et l’état c’est de la merde et le reste suit….

    Pascal

    1 mars 2010 at 16 h 21 min

  81. Salauds de pauvres, tiens!

    Pascal

    1 mars 2010 at 16 h 23 min

  82. «Le monde est un mélange tragique d’infortune, d’ignorance, d’espoir et d’intelligence.»[ Andreï Sakharov ]

    Caiçara

    1 mars 2010 at 16 h 47 min

  83. Il serait intéressant de savoir le pourcentage de gens qui choisirait de regarder la ferme célébrité plutôt qu’un reportage sur Sakharov . J’ai peur que tu ais raison Philippe.

    Caiçara

    1 mars 2010 at 16 h 56 min

  84. S’il n’y a que ce choix, Sakharov peut, peut-être, s’en sortir honorablement….

    Pascal

    1 mars 2010 at 17 h 09 min

  85. A vous lire, on pourrait croire que c’est soit tout blanc, soit tout noir, sans nuance Comme le marteau et la faucille, les bons et les méchants, l’élite et la lie, etc

    bibialien

    1 mars 2010 at 17 h 26 min

  86. Les sept moyens d’aller dans la LuneCyrano de Bergerac, L’Autre Monde, ou les Etats et Empires de la lune et du soleil Éd. posthume, 1657Passage A : Au début du récit, le narrateur imagine le moyen de s’élever dans les airs :Je m’étais attaché autour de moi quantité de fioles pleines de rosée, et la chaleur du soleil qui les attirait m’éleva si haut, qu’à la fin je me trouvai au-dessus des plus hautes nuées. Mais comme cette attraction me faisait monter avec trop de rapidité, et qu’au lieu de m’approcher de la lune, comme je prétendais, elle me paraissait plus éloignée qu’à mon partement, je cassai plusieurs de mes fioles, jusqu’à ce que je sentis que ma pesanteur surmontait l’attraction, et que je redescendais vers la terre. Mon opinion ne fut point fausse, car j’y tombai quelque temps après, et à compter de l’heure que j’en étais parti, il devait être minuit. Passage B : Le narrateur s’est retrouvé en Nouvelle France (l’actuel Canada). Cet échec ne le décourage pas, et il fait une nouvelle tentative pour atteindre la lune dans un engin volant :J’avais fait une machine que je m’imaginais capable de m’élever autant que je voudrais en sorte que rien de tout ce que j’y croyais nécessaire n’y manquant, je m’assis dedans et me précipitai en l’air du haut d’une roche. Mais parce que je n’avais pas bien pris mes mesures, je culbutai rudement dans la vallée. Tout froissé néanmoins que j’étais, je m’en retournai dans ma chambre sans perdre courage, et je pris de la moelle de boeuf, dont je m’oignis tout le corps, car j’étais meurtri depuis la tête jusqu’aux pieds et après m’être fortifié le coeur d’une bouteille d’essence cordiale, je m’en retournai chercher ma machine. Mais je ne la trouvai point, car certains soldats, qu’on avait envoyés dans la forêt couper du bois pour faire le feu de la Saint-Jean, l’ayant rencontrée par hasard, l’avaient apportée au fort, où après plusieurs explications de ce que ce pouvait être, quand on eut découvert l’invention du ressort, quelques-uns dirent qu’il fallait attacher autour quantité de fusées volantes, pour ce que, leur rapidité l’ayant enlevée bien haut, et le ressort agitant ses grandes ailes, il n’y aurait personne qui ne prît cette machine pour dragon de feu. Je la cherchai longtemps cependant, mais enfin je la trouvai au milieu de la place de Québec, comme on y mettait le feu. La douleur de rencontrer l’œuvre de mes mains en un si grand péril me transporta tellement, que je courus saisir le bras du soldat qui y allumait le feu. Je lui arrachai sa mèche, et me jetai tout furieux dans ma machine pour briser l’artifice dont elle était environnée ; mais j’arrivai trop tard, car à peine y eus-je les deux pieds que me voilà enlevé dans la nue. L’horreur dont je fus consterné ne renversa point tellement les facultés de mon âme, que je ne me sois souvenu depuis de tout ce qui m’arriva en cet instant. Car dès que la flamme eut dévoré un rang de fusées, qu’on avait disposées six à six, par le moyen d’une amorce qui bordait chaque demi-douzaine, un autre étage s’embrasait, puis un autre ; en sorte que le salpêtre prenant feu, éloignait le péril en le croissant. La matière toutefois étant usée fit que l’artifice manqua ; et lorsque je ne songeais plus qu’à laisser ma tête sur celle de quelque montagne, je sentis (sans que je remuasse aucunement) mon élévation continuer, et ma machine prenant congé de moi, je la vis retomber vers la terre. Passage C : Abandonné par sa machine, le narrateur devrait normalement retomber au sol… Heureusement, un nouveau phénomène va le préserver d’une fin tragique :Cette aventure extraordinaire me gonfla le cœur d’une joie si peu commune, que ravi de me voir délivré d’un danger assuré, j’eus l’imprudence de philosopher là-dessus. Comme donc je cherchais des yeux et de la pensée ce qui en pouvait être la cause, j’aperçus ma chair boursouflée, et grasse encore de la moelle dont je m’étais enduit pour les meurtrissures de mon trébuchement ; je connus qu’étant alors en décours, et la lune pendant ce quartier ayant accoutumé de sucer la moelle des animaux, elle buvait celle dont je m’étais enduit avec d’autant plus de force que son globe était plus proche de moi, et que l’interposition des nuées n’en affaiblissait point la vigueur.Ouais c’est hors sujet, ET ALORS !!!

    Manik

    1 mars 2010 at 17 h 40 min

  87. Non Manik, tu es en plein dans mon sujet ! J’ai acheté ce bouquin ce matin !!!!!! Quelqu’Un m’en a parlé, et je vais m’y plonger ! Si je me noie, t’enverrai un sos !Bisou.

    Dom

    1 mars 2010 at 17 h 50 min

  88. Je dis virtuel pour Dubaï parce que le projet est surdimensionné pour n’importe quoi… il n’y a pas de marché pour ça… ce qui est un comble pour une économie libéraliste… parce que, comme pour l’Espagne et son choix immobilier on ne peut se fonder sur un engouement d’un capital volatil pour bâtir l’avenir sur des opérations dont les sources de financement existent, c’est sûr, mais ce n’est pas la question. On a bâti… ça à pris de la valeur, de la survaleur, et puis la dépression et le retour des réalités… se révèle une coque vide.

    Jean Baptiste Lucchini

    1 mars 2010 at 18 h 34 min

  89. Doux bail ??

    Philippe

    1 mars 2010 at 18 h 40 min

  90. Un autre moyen d’aller dans la lune ??Bhein ……… Le suppositoire ???

    Philippe

    1 mars 2010 at 18 h 42 min

  91. Tu savais Manik que la théorie de la gravité de Newton était fausse et qu’elle a permis malgré tout à l’homme de se poser sur la lune. Une erreur de douze centimètres par rapport à sa vraie position par rapport à la terre et établie depuis grâce aux laser et à des miroirs que l’homme a déposé là-haut. Le pire que c’est que la théorie de la relativité générale d’Einstein et qui fait état de la courbure de l’espace temps est également fausse ou du moins incomplète puisqu’elle ne peut s’appliquer à toutes les zones de l’univers. Et ce n’est pas tout, une théorie de physique quantique termine et harmonise la théorie de la gravité à condition de prouver l’existence du graviton qui expliquerait la gravité avant même le big bang. C’est à cela que servent les accélérateurs de particules, à créer un mini big bang. En calculant l’énergie avant et après la percussion des bosons et anti-bosons, les scientifiques ont constaté une perte d’énergie (le graviton), énergie qui s’échappe de notre univers et qui permet d’échafauder la possibilité théorique d’un univers parallèle.

    Pascal

    1 mars 2010 at 18 h 53 min

  92. Oui, mais dans ce cas JB, les mètres carrés sont vendus avant construction. Seuls ceux qui auraient la folie de vendre maintenant perdraient. Certains d’ailleurs vont sans doute profiter de la crise pour acheter à la baisse. Spéculation, quand tu nous tiens…

    Pascal

    1 mars 2010 at 19 h 02 min

  93. J’adore qu’on m’explique l’univers,l’espace et tout le toutim..!Non, sans dec!J’avais trouvé un blog génial sur ça, avec conferences en off, notament de Hubert Reeves.Ces types là, je les écouterais pendant des heures… avec toujours l’espoir d’arriver à comprendre ce qu’ils disent, non pas que leur discours soit pédant, non, au contraire, mais j’arrive pas à m’imaginer ce que pouvait être ce rien d’avant le big bang.J’adore !

    Mata

    1 mars 2010 at 19 h 32 min

  94. Au fait, le blog je l’ai paumé pask ct à mes tous débuts sur le web et j’avais pas pigé le coup des "favoris", grrrr !

    Mata

    1 mars 2010 at 19 h 36 min

  95. Je continue à penser que ça ne correspond pas à un besoin… pas plus que la débauche immobilière espagnole… c’est en ça que c’est ‘virtuel’… que ça tient du symbolique… ou ce que Marx aurait appelé ‘la stérilisation du capital’ laquelle fonction en d’autres temps était dévolue à la militarisation de l’économie… au fait… le chef de la mafia immobilière espagnole a levé le pied… on le recherche activementFinalement tu dévoiles ta nature ludiquement perverse Philippe… mettre au point un suppositoire à poudre -noire ou autre propergol- et se proposer pour le placer dans la chambre de combustion… imagine que ton supposé spationaute suppositoirement garni se soit gavé de fayots en plus… te proposerais tu pour allumer la mèche ?

    Jean Baptiste Lucchini

    1 mars 2010 at 19 h 37 min

  96. Jean Baptiste Lucchini d’Au…a écrit : IL fait ça très bien en plus, Mata, le Pascal… j’ai pris aussi beaucoup de plaisir… peut être un jour nous fera-t-il un point sur la lumière, sa vitesse et tutto cuanto.

    Jean Baptiste Lucchini

    1 mars 2010 at 19 h 40 min

  97. je crois qu’ils veulent construire un endroit hors norme en particulier pour attirer les touristes… Parce que sans ça ils n’ont rien à faire valoir et bientôt la fin de l’ère pétrole…

    Pascal

    1 mars 2010 at 19 h 45 min

  98. Bon passe moi un suppo

    Manik

    1 mars 2010 at 20 h 33 min

  99. Avec un suppo à la nitroglycérine concocté par Philippe tu monterais au septième ciel sans passer par une quelconque orbite… un tourisme interstellaire ligt trip… si les anglais disent ça… et retour en confettis.

    Jean Baptiste Lucchini

    2 mars 2010 at 8 h 47 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :