"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Madame Badinter

with 71 comments

Loin de moi l’idée de fustiger cet
être humain sous le fallacieux prétexte qu’il se trouve être
vaguement de sexe féminin, mais tout de même il y a des
claque-beignets qui se perdent. Élisabeth Badinter, fille de
publicitaire surtout connue par son mariage, est une philosophe
féministe. Le féminisme étant à la femme ce que l’appendice est
à l’intestin: un truc surnuméraire qui va de l’inutile au
dangereux quand il lui prend l’envie de se boursoufler d’importance.
Et madame Badinter de s’empresser de nous le prouver.


Madame nie en bloc l’instinct maternel,
arguant du fait que les femmes du XVII siècle confiaient leur
enfants à des nourrices. Ce qui est vrai. Mais de quelles femmes
parle t-on? De celles, Hélène, qui trainaient leurs estomacs à
bout de bras dans leurs sabots crottés? Non bien sûr, Madame nous
cause de celles de sa trempe, de sa caste flapie d’aisance nichant au
creux des lambris d’essences rares d’un luxe tapageur d’ancien
régime. Des grandes bourgeoises rechignant à se faire
tirelipinponner le téton par les ventouses assoiffées de leur propre
progéniture, préférant déléguer ce rôle ingrat aux jeunes
mamelles opulentes de pauvresses contraintes par la misère à engraisser ces enfants là, bien souvent au sacrifice des leurs.


Madame Badinter vous auriez mieux fait
d’étudier la biologie plutôt que la philosophie de boudoir, ce qui vous aurait appris que les mammifères femelles, humaines comprises ,
s’entichent presque pathologiquement du produit de leurs ovaires. Et
ce pour la bonne et simple raison que les petits
mammifères, y compris les vôtres lumineuse abrutie , ne naissent pas autonomes et prêts
à courir la Sorbonne pour y déverser le fiel frelaté d’idées à
la con qui vous sert de pensée.


Et pourquoi cette sortie en définitive?
Parce que vous vous offusquâtes, madame ,  du discours des professionnels de
santé, plus spécifiquement ceux nichant en maternité qui ont une
certaine tendance, il faut le reconnaître, à préconiser
l’allaitement naturel, symbole d’oppression phallocrate comme chacun sait, au lieu du biberon au laitage industriel . Ce qui constitue, en outre, une attitude éminemment rétrograde
destinée à confiner la femme dans son rôle de mère et 
un frein à sa carrière professionnelle.  Carrière que
l’on imagine aisément assez loin des usines en grève , des bureaux crasseux  et des caisses de monoprix.


Sous le couvert lénifiant de la
défense des droits des femmes l’on voit poindre le museau honteux du
discours de classe. La négation de l’évidence, l’instinct maternel,
au service d’une politique. Que les femmes luttent pour l’égalité
c’est bien normal. Qu’elles le fassent sans se servir d’arguments
contre nature. Qu’elles le fassent sans la -sujette à- caution
morale de madame Badinter. La Raison, voilà bien ce qui permet à
l’homme d’aller contre son instinct. Vous auriez dû commencer par
là, Madame, au lieu de la laisser s’échapper sur votre cheval de
bataille.

Publicités

Written by saiphilippe

19 février 2010 à 12 h 43 min

Publié dans Chronique

71 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Oui, j’ai eu cette info…Ben moi si on me donne l’équivalent de mon salaire pour rester à la maison, je dis "banco !"Mme Badinter, elle, ne doit pas avoir de problemes de garde d’enfant ni de menage à faire, pas plus que des courses pour remplir le frigo…Le genre de femme qui n’a qu’à mettre les pieds sous la table en rentrant, ou plutot sur un pouf, vu que ce genre de personne mange la plupart du temps au resto…On nous presente le "retours des femmes à la maison" comme une horrible regression…Ca depend pour qui.L’independance financière on nous reponds…Oui… mais…Si on considerait qu’élever des enfants est un besoin pour la nation et que cela soit remunéré à sa juste valeur, l’independance financière serait là…Quelle femme vivant dans une hlm pourrie et qui a des horaires de boulot tellement cons, qu’elle quitte son domicile à l’aube pour ne rentrer que vers 20h n’a pas envie de tout envoyer ballader. surtout quand ses gosses, forcement livrés à eux meme, feront une connerie… qui viendra t on accuser de ne pas avoir su les elever ???Elève t on des gosses juste en remplissant leurs assiettes ?De toute façon, quand devenus adultes, les gens font des conneries, y’a la cohorte de psy qui arrivent en pointant du doigt LA coupable :La mère.Absente/trop presenteLaxiste/castratriceMegere/ fofolle….

    Mata

    19 février 2010 at 12 h 54 min

  2. Pas la moindre mise à jour !!!Quel bordel !

    Mata

    19 février 2010 at 13 h 25 min

  3. ah toi aussi.je ne sais pas si c’est rassurant.

    Philippe

    19 février 2010 at 14 h 11 min

  4. J’"y pense à ton billet…La "condition feminine"….Avant, la femme savait coudre, tricoter et cuisiner.Aujourd’hui, grace à son independance financière, on la pousse à toujours consommer plus…La

    Mata

    19 février 2010 at 14 h 46 min

  5. La bouffe industrielle et le micro ondes ont remplacé la blanquette à l’ancienne maison.Le pret à porter pas cher, les heures dans les transports communs ou pas, les files d’attente à la caisse ont remplacé le marcher, et les visites aux divers petits commerces : tripier, boucher, charcutier, boulanger, droguiste….. etc….Dans un village comme st remy de provence, on trouve plus d’agence immobilière ou de galerie de peinture que de boucher… y’a bien un fromager ou deux mais … ouille !On est passé d’un ‘"esclavage" à un autre.

    Mata

    19 février 2010 at 14 h 49 min

  6. Bien vu.(pas comme ces fichues mises à jours !)Biz.A propos, je crois que la Suisse devient un pays pauvre.

    Dom

    19 février 2010 at 18 h 54 min

  7. Oh my god !!!!!!!!

    ภเภภє.ツ

    19 février 2010 at 19 h 03 min

  8. Oui, c’est Moi.

    Philippe

    19 février 2010 at 19 h 14 min

  9. hi hi si Tu es visible, mais que là ET DEPUIS PEU!!! j’adore Ton comm, et vu comme ça, Tu devrais être … invisible! enfin, selon mes croyances, du moins ?

    CERISE

    19 février 2010 at 19 h 25 min

  10. Et Toc !Bonjour, je viens par hasard suite au billet de ma cops Mata-Hari…Je partage ton analyse… Non la pauvreté n’a pas changé depuis le moyen-âge, elle c’est juste "modernisée" Bonne soirée, et amical bonjour de Provence.

    Loup-Blanc

    19 février 2010 at 19 h 47 min

  11. Les grandes dames ne font pas d’enfants, elles font des héritiers.Elles ne sont pas maman, elles sont mères.

    Mata

    19 février 2010 at 19 h 56 min

  12. je vous laisse, mère me mande à l’instant.

    Philippe

    19 février 2010 at 20 h 07 min

  13. je serai plus nuancée je connais des femmes qui ne consideraient pas leur progénture comme saint graal, prunelle de leurs yeux etc. enfin, ce billet n’engageant que toi…la bizMu

    mu

    19 février 2010 at 20 h 44 min

  14. Bonsoir Philippe,Windows fait des efforts…….. ça revient petit à petit…. je râle depuis hier…….. il y a un mieux……Philippe c’est très difficile d’être une bonne mère… j’ai fait au mieux…. je suis grand-mère depuis peu ;0)****je crois que cela me conviendra d’avantage……..Dans la vie tout dépend de notre situation…. mais lorsque l’amour tendresse est là… biberon ou mamelle, quelle différence!Smouicks.

    Carhibouline

    19 février 2010 at 21 h 02 min

  15. J’aimerais bien avoir l’avis de Zemmour qui doit rejoindre le tien, car comme toi il déteste les féministes, mais ce n’est pas une femme et on ne parle bien que de ce que l’on connaîtSinon, n’étant hélas pas maman, je doute que j’aurais donné mes enfants à une autre que moi, c’est tout ce que j’ai à dire sur le sujetBisous

    bibialien

    20 février 2010 at 2 h 28 min

  16. pas sure du tout que l’instinct maternel existe vraiment….la notion même d’amour tant maternel que paternel d’ailleurs , est plutôt récente…..il n’y a pas si longtemps , quelques dizaines d’années seulement , l’enfant n’avait pour seule place qu’être une bouche inutile à nourrir et c’est pourquoi on le plaçait très vite dans une ferme ou n’importe ou , ou il pourrait servir , travailler …..je ne parle pas des bourges bien sûr dont j’ignore le fonctionnement mais les livres de toutes ces époques passées ne font pas montre d’un instinct maternel époustouflant non plus ! la notion d’amour maternel est arrivé , me semble t-il avec la conscience de pouvoir plus ou moins gerer les naissances , ne plus subir , y compris en ayant recours à des faiseuses d’anges , bien connues pour leur gout prononcé du tricot……aujourd’hui , en des temps que certains nomment " modernes" , peu de choses ont changé , des femmes continuent de vendre leurs enfants , de les prostituer , des femmes quittent sans état d’âme conjoint et tribu pour courir le guilledou . il ne s’agit pas d’une généralité , mais cela existe et a toujours existé ! alors l’instinct maternel……..bien sur…… , celui-là même qui fait que l’on peut échanger des bébés dans une maternité sans que personne s’en aperçoive ? ou celui qui pousse certaines femmes à congeler leur progéniture en attendant des jours meilleurs ? pour ma part , j’ai connu des hommes bien plus maternants que la plupart des femmes , prêts à se battre toute une vie pour retrouver leur enfant disparu , alors je ne crois pas à l’instinct maternel , je crois juste à l’amour de l’Autre , de l’humain , qui fait que , homme ou femme confondus , on a envie du meilleur pour notre enfant !celà étant , je vomis les écrits , pensées et autres déjections de Mme Badinter qui parle sans savoir et qui ferait bien de s’acheter un soupçon d’humanité avant d’en vanter les mérites !

    Mimi pinson

    20 février 2010 at 4 h 52 min

  17. et vive le lait maternisé !

    Mimi pinson

    20 février 2010 at 4 h 54 min

  18. Mimi : l’instinct… vieux mot qui a eu une mauvaise histoire… Il y a ‘éthologie’ maintenant. Boris Cyrulnik le tirant de la zoologie comportementale l’a introduit dans le développement psychique -et donc affectif- de l’espèce humaine. Y-a-til un désir d’être mère ? de mère ?je dirais à mon épouse qu’il n’y a pas d’amour maternel… et je dirais pour moi qu’il y a un amour paternel ? nous sommes tellement complexes. Je dirais oui à mon faible niveau d’analyse. Il y a un désir d’êtr mère. il me semble l’avoir vu se développer et vivre… et je ne puis douter de l’amour maternel… ni paternel.Mata : je pense comme toi que la Badinter se la fait soft… un discours de dame patronesse laïque ‘de gôche’. Pour autant elle met le doigt à mon avis sur des questions importantes. Ce qu’elle prétend ignorer, c’est ce que le sort des femmes doit à une organisation sociale très défaillante. Combien de femmes passent des trois quatre heures de transport pour gagner une misère – en région parisienne… avec des postes quasiment réservés féminins… et sans compter les différences de déroulement de carrière et donc de salaires- handicapés par le fait qu’elles sont susceptibles de ‘tomber’ – tomber… quel mot !- enceintes alors même qu’elles portent du fait de leur fonction dans le maintien de l’espèce humaine. Je sens que c’est l’aspect de la question féminine qui me verra toujours féministe..

    Jean Baptiste Lucchini

    20 février 2010 at 7 h 48 min

  19. Le déni de grossesse tend à prouver que l’instinct maternelle n"existe pas car c’est par une maturation psychique ( bien en amont de la production de l’ocitocine, par exemple)que la femme accepte ou non l’enfant à venir,qu’elle en fait son enfant ou un corps parasite et étranger.Salut à tous en passant…

    Pascal

    20 février 2010 at 8 h 09 min

  20. c’est bizarre Pascal , avec le même argument j’arriverai à l’exact opposé. On ne peut dénier que ce qui existe. Le déni de grossesse étant du à un dérèglement psychique voire hormonal. Il ne faut pas confondre les causes conjoncturelles avec les structurelles: Certes on a pu vivre des époques où l’instinct maternel semblait exsangue, à cause d’un taux surélevé de mortalité infantile notamment. Ce qui était à l’œuvre alors tenait d’un autre instinct, celui de conservation: La maman, pour sa propre sécurité psychique, n’avait pas intérêt à s’investir plus que nécessaire dans le maternage.

    Philippe

    20 février 2010 at 9 h 13 min

  21. Et comme par hasard, JB, on TOMBE enceinte et on TOMBE amoureux…Flo

    Flo

    20 février 2010 at 9 h 15 min

  22. Oui et en l’occurrence on peut dénier ce qui existe en tant qu’enfant, en tant que "mon enfant" comme disent les femmes. Et c’est bien parce qu’il faut que le psychisme ne dysfonctionne pas pour qu’il y ait maternité vraie et qu’on ne peut parler d’instinct au sens animal de terme. Il ne faut donc pas confondre amour maternel et instinct maternel

    Pascal

    20 février 2010 at 9 h 33 min

  23. Le psychisme n’étant pas le système nerveux central mais le lieu de l’élaboration de l’individualité et de l’identité. Les animaux s’en passent assez bien…mais ne résistent pas aux périodes de chaleurs.C’est vrai que ça peut faire peur! Imaginons une Femme libérée de sa sexualité, entendons par maitresse de sa sexualité, c’est à dire pleinement responsable de son choix de maternité ou de non-maternité; la négociation pour l’avenir ne se fait plus avec la nature, avec un instinct mais avec un partenaire politique d’égal à égal.Elles sont où les féministes, je suis obligé de faire leur boulot à leur place!!! lol

    Pascal

    20 février 2010 at 9 h 54 min

  24. Je ne pense pas que nous ne soyons que biochimie… j’opte plustôt pour deux niveaux en ce qui concerne l’humain -c’est à dire que la part d’éthologie est réduite à la portion congrue- soit le physique disons pour faire simple tout l’environnement physique et social plus l’organisation interne personnelle dont le grandulaire- et le psychique avec la part essentielle du symbolique. C’est là qu’au cours de l’histoire individuelle psychique et affective se fait le destin personnel… avec la capacité d’être pleinenement soi et l’autre… empathie… affectivité. Il faut bien que le désir de matenité s’inscriva quelque part -l’instinct étant un raccourci peu discernable- et à mon sens ce serait à ce croisement physique, histoire affective. La question, ce serait alors que la société prenne pleinement en compte le rôle spécifique de la femme dans la reproduction de l’espèce. En fait, c’est certaienment la question la plus complexe qui se pose à l’humanité… puisqu’elle dépasse toute maîtrise technique et d’organisation sociale.. mais il faudrait quand même commencer quelque part.

    Jean Baptiste Lucchini

    20 février 2010 at 10 h 10 min

  25. Très heureux de constater que Pascal ne sera pas tout à fait absent…

    Jean Baptiste Lucchini

    20 février 2010 at 10 h 12 min

  26. Bien , ( bonjour Pascal ) alors que pensez_vous de ces couples homosexuelles qui vivent trés bien le fait de ne pas avoir d’enfants…j’en connais et je peux vous garantir que ces femmes là ne regardent pas un enfant comme si c’était un allien dont on ne comprend pas le ""fonctionnement""….mais le fait est , c’est qu’ellent ne désirent pas en avoir du tout ….

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 10 h 50 min

  27. Oui mais le désir d’enfant et l’instinct maternel ce n’est pas tout à fait la même chose.

    Philippe

    20 février 2010 at 11 h 23 min

  28. Une femme a tout à fait le droit de ne pas vouloir d’enfant (il suffit de ne pas écouter son horloge biologique elle finira bien par arreter de reclamer un gosse), j’avais une collègue comme ça et les autres etaient outrées…. alors que bon, grace à la pilule et à l’avortement on peut choisir, on n’a plus à subir une grossesse….

    Mata

    20 février 2010 at 11 h 25 min

  29. Non, l’instinct maternel vient après la naissance.. et on tente denous le developper en nous faisant jouer à la poupée….

    Mata

    20 février 2010 at 11 h 26 min

  30. si on avait joué aux petites voitures, je serais sur un circuit avec une porsche cayenne today !! lol

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 11 h 33 min

  31. L’instinct; ça me paraît un mot vide… Passer par l’instinct, ça tient de l’aveu d’mpuisance. C’est peut être là le domaine d’action de ces molécules genre phéronomes… qui ne se développent pas en jouant à la poupée. La référence à l’instinct, ça me rappelle les humeurs… comme on expliquait toute maladie par une humeur dans les pièces de Molière. Ou ‘vertu’… le bois brûle parce qu’il a une vertu phlogistique… tout ça me semble du même tabac.

    Jean Baptiste Lucchini

    20 février 2010 at 12 h 28 min

  32. On ne tente rien bon sang! On n’a pas obligée ma nièce à jouer à la poupée plutôt qu’aux petites voitures. C’est elle aussi qui a réclamé une dinette, je vous demande un peu! d’autant que ma sœur n’est pas spécialement le type même de la femme soumise "à l’ancienne". Bon à coté de ça elle joue aussi aux playmobils, pour la plus grande joie de son tonton, mais là encore, instinct de femelle ou que sais-je, elle aime mieux la ferme et le zoo que le bateau pirate avec des tas de gugusses bardés de fer et de flingues. J’ajouterai que je ne vois rien de dégradant là dedans, ou alors il faut considérer comme supérieure la forte tendance à la bagarre des garçons… Une explication de cette agressivité réside peut être dans le fait que la charge hormonale de testostérone est 600 fois supérieure à celle des œstrogènes chez la femme. Alors vous voyez bien qu’il y a une nature féminine innée.Qu’on ne me raconte donc pas encore cette fable de la non-prédétermination. Et ce n’est pas parce qu’il existe des exceptions que la règle n’est pas valable.

    Philippe

    20 février 2010 at 12 h 46 min

  33. Ben ta niece si elle avait des frangins elle jouerait aussi avec les bateaux pirate….L’instinct est là quand meme, je le constate tous les jours avec mes trois gus…..Et coté bagarre, je confirme, les garçons adooorent y jouer…. jusk à ce que le plus petit pleure… pdbdmac !

    Mata

    20 février 2010 at 12 h 53 min

  34. Il n’empeche que à travail egal et diplome égal les femmes sont payées en moyenne 20% de moins que les hommes pask au départ le salaire des femmes etait considéré comme un "plus" mais l’homme restant le principal financier de la famille…mais y’a de plus en plus de famille mono parentale et de pères qui refusent de payer une pension alimentaire…

    Mata

    20 février 2010 at 12 h 56 min

  35. elle joue à la guerre avec les garçons de sa nounou parce qu’elle adopte les modes de communication du milieu où elle se trouve. C’est ce qu’on appelle la socialisation. Moi même je me souviens avoir joué à des trucs de filles quand je n’avais que des filles avec qui jouer… mais j’aurais mieux aimé aller casser du boche avec les copains. Je rappelle aussi que j’ai deux frères et deux sœurs, dont je suis l’ainé, que mes parents ont divorcé quand j’avais 12 ans, que j’entraine des filles depuis que j’en ai quinze, et que bosse dans les écoles primaires depuis dix ans. Sans avoir d’enfants moi même il me semble tout de même que je ne suis pas vraiment mal placé pour causer de la différenciation des sexes.

    Philippe

    20 février 2010 at 13 h 04 min

  36. être maternelle on l’est ou pas, c’est pas pask’on a des enfants qu’on est maternelle ..via >>> Mme Badinter … j’ai tjrs cru ne pas être maternelle paske a 30 ans après 10 de mariage je n’avais tjrs pas d’enfant et je n’étais pas porté sur les bb .. j’ai divorcé et j’ai trouvé celui qui connaissait le monde d’emploi loll … je suis tombée enceinte a 34 ans et je peux vous dire que l’instinct maternelle c’est développé aussitôt ……. l’instinct il est en soit … on perçoit des choses de nos enfants sans les avoir en face de nous même a des kms …. qu’elle est la maman qui dira le contraire … ou alors je suis hors du commun mais je ne crois pas … et pourtant je n’ai pas allaité ni fait allaiter mon fils car il en voulait pas de ce lait la .. sourire … ce qui n’empêche pas une forte complicité des bisous a toi Phil … interessant ce billet

    Odha

    20 février 2010 at 13 h 37 min

  37. j’ai oublié … ma soeur est et a tjrs etait un garçon manqué comme on dit …. elle a une fille de 23 ans qui est adorable et elle sont très unies, mère/fille/copines …. elle a fait un BB toute seule … sourire … mais la papa eest pas loin kan même

    Odha

    20 février 2010 at 13 h 40 min

  38. Qu’il y ait une différence entre les garcons et les filles ne démontre pas qu’on devienne garçon ou fille par instinct. Dire qu’il y a des désirs féminins comme de vouloir une dinette et ce avant la puberté et les premières règles, me parait un peu arbitraire d’autant que mon fils, lui aussi avant sa puberté, a manifesté lui aussi des gouts pour certains jeux "ordinairement" réservés aux filles. La télé et en particulier la pub (mais également tous les lieux de sociabilisations) se chargent bien malgré nous d’établir des archétypes qu’il faut réproduire quand on sait être une fille ou un garçon. A mon avis, la petite fille qui demande une dinette ne le fait pas parcequ’elle sera une mère mais parqu’elle a besoin d’être et de se comporter comme un fille qu’elle sait être.

    Pascal

    20 février 2010 at 13 h 53 min

  39. Combien de fois, j’ai entendu ma mère me dire qu’elle me connaissait comme si elle m’avait fait alors qu’elle se plantait manisfestement sur mon compte dans certaines situations où elle me prêtait telle ou telle pensée…..

    Pascal

    20 février 2010 at 13 h 59 min

  40. L’instinc maternel n’existe pas chez les humainsIl arrive très vite quand la mère prend son bébé (cet inconnu ) dans ses brasLe bébé que l’on porte dans son ventre, on ne connait pas "sa tête" on connait ses coups de pieds, l’écographie, l’imaginaire qu’on focalise sur lui mais pas LUIOn le découvre quand il nait et certaines femmes ne découvrent rien du toutL’instinct paternel, lui, arrive encore bien après …Mais dire qu’on AIME déja son bébé quand on est enceinte c’est de la couillonadeOn pourrait te le changer sans que tu t’en apreçoive à la naissance que tu l’aimerais quand même (dixit "la vie est un log fleuve tranquille"On peut aimer (ou pas) être enceinte … Mais ce bébé cet inconnu n’a rien à voir avec ce qu’on portait dans notre ventreLa preuve c’est que des enfants adoptés peuvent être autant aimés que des enfants biologiques par des mères qui ne les ont jamais portés …Les femmes s’entichent du produit de leurs ovaires je suis d’accord avec toimais ce n’est pas de l’instinct, c’est une réaction qui vient après coupCombien de femmes AVOUERONT n’avoir RIEN ressenti à la vue de ce bébé qui vient bouleverser leur vie ?La plupart n’oseraient même pas, sauf dans le secret d’un cabinet de psy qui te dit alors ‘C’est normal Madame, ne vous fustigez pas, beaucoup de femmes sont comme vous mais aucune ne veut l’avouer de peur de passer pour anormale"Non, l’instinct maternel proprement dit n’existe pasIl se construit plus ou moins vite et pas du tout chez certaines qui ne sont peut être pas psychologiquement prête à celaAmicalement

    Jocelyne

    20 février 2010 at 14 h 07 min

  41. Bah, oui, c’est ce que je disais ne pas confondre amour maternel et instinct maternel.

    Pascal

    20 février 2010 at 14 h 12 min

  42. ben pour moi les aminches, comme je le dis en conclusion de ce billet, seule la raison ( ou le cortex, notre troisième cerveau si vous préférez) permet d’aller contre son instinct. A l’état de nature je suis bien convaincu que les humaines se comporteraient comme n’importe quelle autre mammifère ( et se sont surement comporté d’ailleurs! Comment aurions nous passé les épreuves de la la sélection darwinienne sans cela?).

    Philippe

    20 février 2010 at 14 h 39 min

  43. Tu ruses, Philippe, à l’état de nature, l’Homme ne serait tout simplement pas l’Homme.En Nouvelle Calédonie, il est fréquent que les femmes Kanaks qui accouchent de leur deuxième ou troisième enfant donne le nouveau-né à une femme du village qui n’en a pas. Il n’est pas donné parce que surnuméraire ici, mais parcequ’il est manquant ailleurs. Pas la moindre trace d’instinct maternel, en revanche, une répartition plus équitable de l’amour maternel.

    Pascal

    20 février 2010 at 14 h 52 min

  44. Et si c’était un mythe véhiculé par la religion chrétienne qui a besoin d’une certaine image de la femme qui doit être mère!une connerie de la religion de plus…Quand on voit des mères qui congèlent leur nourrisson, je me dis que l’instinct maternel est effectivement devenu un mythe… par contre, visiblement, l’instinct animal à pris le dessus…Et si l’instinct maternel , c’était dévellopé avec les allocs , moi je dis ça , je dis rien ..hein Philou..Que dire alors du sort réservé aux petites filles en chine, pays de l’enfant unique et de préférence Mâle !!! Le sort de ses enfants reniées parce qu"elle ne sont pas ce qu’elles auraient du être, un garçon….?????

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 15 h 08 min

  45. toi tu cherches le retour de Chantoune!Non, on ne peut pas tout coller sur le dos de la religion chrétienne , d’abord parce qu’elle n’est pas la seule à proner une certaine image de la mère, et aussi et surtout parce si l’on reprend les arguments des détracteurs de l’instinct maternel on ne parlerait de celui-ci que depuis le début du XX, fin du XIX à tout casse.Chine: causes culturelles.on en revient toujours au même point.

    Philippe

    20 février 2010 at 15 h 16 min

  46. J’avoue que ma première phrase était un clin d’oeil ….pour des causes culturelles les femmes chinoises accepteraient que leur fille à qui elles viennent de donner naissance, disparaissent , pouf , comme ça, probablement tuées et enterrées au fond du jardin ????alors elles n’auraient d’instinct maternel QUE pour Les garçons ??????

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 15 h 21 min

  47. Philou je voudrais revenir sur un passage de ton billet ; <<Ce qui constitue, en outre, une attitude éminemment rétrograde destinée à confiner la femme dans son rôle de mère et un frein à sa carrière professionnelle. Carrière que l’on imagine aisément assez loin des usines en grève , des bureaux crasseux et des caisses de monoprix.>>je n’ai pas fait d’études me permettant de faire un travail dit ""valorisant"" mais j’ai aiimé tous les postes que j’ai occupé durant mon activité pro….en usine , j’étais bien , parce que j’aime le travail d’équipe…..j’ai eu 3 enfants, et j’ai continué de travailler De nos jours, une femme qui accepte de rester à la maison, se met en péril ,on ne sait ce qu’il peut arriver, décés du conjoint, abandon …que sais_je encore ! ce ne sont pas des propos féministes, c’est la dure réalité. Rester à la maison pour élever mes enfants ? pas questions pour moi, mon choix était fait, par contre quand j’étais là, j’essayais , je dis bien j’essayais de leur donner ce que je pouvais, au moment de ma présence….je ne me disais pas , je vais leur donner + pour compenser mon absence, non, ils ont appris à faire sans moi, et avec moi ….peut être que je n’avais pas l’instinct maternel parce que j’avais besoin moi aussi de voir ailleurs si jy étais ….

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 15 h 42 min

  48. pis d’abord toi t’es un mec ! qu’est-ce que tu y connais à l’instinct maternel, et à l’allaitement hein ! ptdrrrrrrrRelis bien ce que dit Lynette, c’est ça la réalité.Bizzzzzzz

    Annick

    20 février 2010 at 15 h 42 min

  49. Pas si con la réflexion de Ninne sur la vierge et l’enfant. Vues par cette fenêtre vous n’êtes que chair, matière, que receptacle et matrice; le Sens, l’Esprit, venant de Dieu le PERE.

    Pascal

    20 février 2010 at 15 h 52 min

  50. Ninne, je traitais des arguments de Badinter, qui par "carrière" n’entendait certainement pas celles que j’ai cité.Pour les chinoises, on a aucune étude sur les conséquences psychologiques de ces pertes provoquées que l’on peut néanmoins supputer atroces. Pensons un instant à l’époque des mariages imposés, l’on s’accordait généralement à dire des trucs du genre " avec le temps tu l’aimeras". C’était aussi un fait culturel, dont on ne peut pas mesurer les souffrances induites, sans pour autant les nier. La Chine a mis assez récemment un terme à la politique de "l’enfant unique", pour des raisons démographiques plus que par souci de la condition féminine il est vrai.

    Philippe

    20 février 2010 at 16 h 44 min

  51. intéressant cet article Caiçara.

    Philippe

    20 février 2010 at 16 h 46 min

  52. J’ai lu Caiçara, pour être "vertes" elles sont vertes …..joli jeu de mot !!!! Je n’ai pas lu Madame Badinter, dur de s’exprimer sur des passages choisis et toi Philou !! as_tu lu le livre de Madame Badinter ????

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 16 h 48 min

  53. ah non alors, ce serait comme de " prendre un homme à l’aube et le couper en deux" pour reprendre les mots de son avocat de mari.

    Philippe

    20 février 2010 at 16 h 53 min

  54. Moi, je ne l’ai pas lu….J’avoue! J’ai lu quelques papiers et suivi certaines de ses interventions.Je viens de lire l’article des "vertes" et je n’arrive pas à comprendre en quoi elles se sentent menacées à moins qu’elles n’aient, sans le dire ouvertement, quelques visées néo-naturalistes…

    Pascal

    20 février 2010 at 16 h 57 min

  55. Ah !!!!!! alors je t’aime mieux quand tu parles de sujets que tu connais par coeur …..l’allaitement maternel et l’instinct maternel !!! euhhh venant de toi , ça fait désordre !!quand tu parles histoire, grande burne et touti quanti ….lolze rigole mon philou !!!!!! c’était pour te rendre "vert" martien oh tain ! ne me bat pas ….je sais ka mon age je peux plus allaiter, mais comme je suis fragile du buste , se serait bien que tu me laisses le dernier en pseudo activité …..ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhh=============>je sors ; je sors !!

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 17 h 02 min

  56. Donc les femmes , sans couilles je crois, auraient le droit de nous dire comment nous comporter en hommes et à l’inverse nous n’aurions pas celui de répondre, parce qu’il faut des nichons pour ça, si j’ai bien compris?Tout à fait au passage, nous avons, nous autres les hommes, deux chromosomes XY, vous femmes une paire de XX, alors qui est mieux placé pour comprendre l’autre dans sa différence?rires

    Philippe

    20 février 2010 at 17 h 14 min

  57. 1 nichon mon Philou UN !!!!!rire aussi bises PS je suis ptdrrrrrrrrrr

    ภเภภє.ツ

    20 février 2010 at 17 h 20 min

  58. j’y crois pas !Je comprends kon allaite pas son enfant quand il y a un problème ,mais le faire , consciemment , c’est dingue !en effet , quand on allaite , on a vraiment le sentiment d’être un animal ,certaines femmes adorent ça , d’autres ne le supportent pas …..Voilà , Monsieur , la Vérité sur l’allaitement : c’est total psycho , ce n’est pas si naturel pour beaucoup de femmes qui se sentent femme et pas animal !

    Faith

    21 février 2010 at 1 h 11 min

  59. Qui est à même d’appréhender mieux une femme qu’une autre femme ?Tu nous vois commenter ce que ressent un mec atteint d’impuissance ? Certainement pas Surtout que nous savons tous que nous ne nous comprendrons jamais, vous les "couillus" et nous les "mamelonnées"

    bibialien

    21 février 2010 at 4 h 28 min

  60. Pour ce qui est de l’amour maternel, et que ça, je parle pas de l’instinct , c’est facile , je veux dire, ton enfant, quand tu lui as donné la vie tu l’aimes , le chéris, à quelques exceptions prés de mères qui toutes leur vie ne pouront pas …Folcoche c’est pas du pipo, ça existe….Mais il y aussi l’inverse, ces mères qui ne donnent de l’amour qu’à leur progéniture et sont incapable de donner un tant soit peu à l’autre, ni tendre une main ….. quand j’ai eu mon fils, il y a 30 ans, j’avais 23 ans, ON m’avait dit d’aller aux cours de prépa pour l’accouchement, j’étais la plus jeune pour une fois ,( ça mérite d’être soulignée) et là, là, je me suis retrouvée face à des femmes enceintes ET une sage femme qui n’ont eu de cesse de me faire chier, quand à la présentation de chacune, j’ai répondu à la question posée que je n’allaiterais pas ….oh bon sang !!!!! Ma soeur qui est enceinte de son 2° enfant , qui est incapable de donner de l’amour à sa propre soeur ( ceux qui ont suivi le débat avec chantoune savent) est le genre de femme qui lorsque elle est enceinte , pose ses mains sur son ventre avec un air d’extase, à longueur de journée, c’est simple , elle est en extase permanente …lorsque sa fille est née il y a 3 ans, si elle avait pu l’allaiter jusqu’à ses 18 mois, elle l’aurait fait..Le genre de mère aussi à quitter un repas de famille et de faire quitter pas là mm à son mari, pour le bain de l’enfant ; à heure fixe ET avec massages, sinon ça le fait pas..qui colle sur sa voiture le sigle ""attention enfant à bord"" …Okayyyyyyy, on te laisse la route pour toi tt seule ….qui est une meilleure mère ?? moi ou elle ??? au vu des mots et des actes on pourait penser ; ELLE .sauf que je sais ce que j’ai donné à mes enfants et qu’ils sont en âge aujourd’hui de me le dire sans concessionJe ne les ai pas allaité , aucun des 3, et je ne remet pas en question ni mon amour pour eux ni mon instinct maternel, puisque j’ai tout fait pour les protéger sans pour celà les mettre ds une bulle, ce qui m’a valu quand mm quelques cheveux blancs mais paradoxalement plus à mon mari qu’à moi ….Bises

    ภเภภє.ツ

    21 février 2010 at 9 h 21 min

  61. On est loin de Madalme Badinter là !!!!

    ภเภภє.ツ

    21 février 2010 at 9 h 29 min

  62. Quoique nous fassions, femme ou homme, c’est totalement de l’ordre psychique.

    Jean Baptiste Lucchini

    21 février 2010 at 12 h 10 min

  63. yesss !bravo mon Philou ; ça c’est bien parlé !Moi je me suis faite traitée de vache à lait par une MAUVAISE copine parce que j’allaitais ma fille !pfff ! spèce de timbrée ! en plus à l’époque de la vache folle !je ne me suis pas gênée pour lui dire que mon lait était spécialement étudié pour MON bébé tandis qu’elle nourrissait le sien avec du lait fait pour les veaux et qu’en plus cette vache-là était peut-être folle :nonded’jiu !Cette ex-copine avait accouché 2 mois avant moi .

    jojo

    21 février 2010 at 13 h 00 min

  64. J’aurais adoooré allaiter..Déjà ben pas besoin de sterilier biberons et tetines, ni de preparer quoi que ce soit, c’est toujours là et à la bonne temperature…J’ai commencé avec l’ainé mais on s’endormait tous les deux et mon ex petait les plombs plus sa mère qui avait décreté que j’avais pas assez de lait… bref, je pense surtout que psychologiquement, manquant de soutien moral j’ai cedé à la "facilité"…..

    Mata

    21 février 2010 at 13 h 05 min

  65. Ninne….Ta soeur aime ses enfants, c’est certain…Mais !Si l’un d’eux, un jour, quitte la secte, elle jetera le bébé avec l’eau du bain… de bapteme… mdr!

    Mata

    21 février 2010 at 13 h 06 min

  66. Qu’est-ce qu’on lit comme horreurs ici ; c’est dingue ! mdrrrrrrBizzzzz

    Titannick

    22 février 2010 at 1 h 56 min

  67. Mais qu’as tu à t’acharner ainsi contre une pauvre vieille, c’est méchant! Je trouve que les femmes ne se battent pas assez, elle travaillent deux fois plus qu’un seul homme, et en plus, elles devraient allaiter!!!!Non mais! Le discours des allaitantes sont des discours bobos, elles ont des préoccupations bien loin de celles qui se lèvent à 4H du matin, reprennent leur boulot aubout de six semaines de congé maternité.La grossesse des bobos: bon je fais de l’aptonomie, je vois un médiateur parental avec mon mari afin qu’il nous mette en relation avec l’enfant tous les deux, je vais chez le kiné pour qu’il m’apprenne à porter mon ventre, je vais à la piscine pour flotter dans une sorte de liquide amnotique pour être totalement en phase avec l’enfant, je vois le psy pour ne pas être une mère comme la mienne et tatati et tatata…..L’autre vit sa grossesse, seule la plupart du temps, qu’elle soit enceinte ou non, ça ne change absolument rien à sa vie, on ne la décharge pas d’une charge de travail, elle ne se pose pas la question de l’allaitement, elle est crevée, le jour de naissance, la sage femme lui dit:"vous allaitez bien sûr?", ras le bol de tout subir, elle fait ce quelle veut de son lait, elle dit: NON, je n’allaiterais pas!Je n’ai pas lu le livre de Mme Badinter, mais j’ai entendu des interviews et selon moi et selon toutes les femmes que j’ai connues dans l’exercice de ma profession, je trouve qu’elle a tout à fait raison. Nous assistons à un réel retour en arrière et à nous les femmes de rester vigilentes, femmes et hommes d’ailleurs, les acquis sociaux foutent le camp et la crise veut nous faire avaler n’importe quoi. En tout cas c’est pas pareil pour tout le monde, certains sont obligés de vendre une de leurs maisons, d’autres n’ont plus de toit; ça ira, ça ira

    Astrid

    4 mars 2010 at 14 h 54 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :