"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Les Amazones X

with 56 comments

Les Amazones ceinturaient l’arène. Au
centre les esclaves, Grande-Burne et son Zemmour à l’épaule qui
continuait de murmurer à son oreille pour y instiller son venin. Des
mots qui coulaient sans discontinuer, comme la lave du volcan, et boutait le
feu de la colère partout dans la pauvre tête de notre héros . Il brailla un son guttural et puissant à s’en décrocher les
maxillaires. Un son inconnu jusque là n’ayant rien à voir avec ses
brames de rut habituels. Un hurlement terrifiant . C’était le cri d’appel de la testostérone
à la testostérone.

Un cri de guerre.


Le cri balaya l’arène. Instantanément
une forêt de poings dressés par la révolte poussa en son cœur, et
les amazones chargèrent. En rangs serrés, elles couraient. Lances
brandies, côtes à côtes, et le cœur rendu oublieux de leur prime
angoisse par l’appel du sang. Elles convergeaient tout azimuts droit
sur les hommes qui , d’instinct, se mirent en « tortue »
à la légère différence qu’ils n’avaient que leurs seuls poitrails
pour tout boucliers. Tout semblait en place pour une bonne boucherie,
une hécatombe à sens unique où la viande mâle serait
irrémédiablement percée, laminée, éclatée. C’est alors que
Grande-Burne, obéissant à une impulsion d’origine inconnue – La
Divine Providence peut-être- se saisit d’un de ses camarades et
l’envoya avec force et précision sur le groupe d’amazones le plus
proche. Après un vol elliptique assez jouissif d’un strict point de
vue mathématique l’individu percuta la première ligne des femmes
en plein élan. Il y eut un bruit mou de chair broyée quand il
s’empala sur les lances amazones, puis, selon le principe méconnu du
blocage du mouvement rectiligne consécutif à l’impact, un
entrelacs de ferrailles et de culs par dessus tête.


A mille lieues de réaliser qu’il
aurait pu pour cette brillante démonstration obtenir un Nobel de
Physique, Grande-Burne se précipita sur le parti adverse malmené.
Son maigre cornac éprouvait toutes les peines du monde à se
maintenir sur la Bête tant elle tanguait en courant, tandis qu’en
arrière , emporté par l’élan, suivait la meute des hommes. Rendus
à leur virilité, éperdus de sauvagerie , la joyeuse bande et son
chef en tête écrasèrent les restes de la troupe féminine, qui ,
empêtrée ne put offrir qu’une maigre résistance. En quelques
secondes des cranes furent défoncés, des yeux crevés, des ventres
ouverts et des intestins répandus . La première ligne avait été
balayé. De la bouille sanglante, une clameur de victoire dévala,
poussée par des gosiers ivres de liberté . Cependant, de
nombreuses troupes amazones restaient en état de combattre, aussi
l’on s’équipa comme on put à même les cadavres. On se prépara à
la hâte pour une nouvelle orgie de tripes sous les étoiles que le
soir couchant laissait voir.


Mais les cohortes féminines, frappées
de stupeur, avaient cessé de charger. Les rangs remuaient, agités
par la panique et l’incompréhension. Leurs jolies jambes
flageolantes, les cheftaines maintenaient, malgré tout , un semblant
de discipline. Mais à l’évidence l’armée ne pouvait plus
combattre avec toute l’efficience requise. Redonner de la cohésion,
voilà ce qu’il fallait faire! Elles réunirent alors les troupes en
une unique phalange , libérant volontairement les accès de la
place… Qu’ils partent ces sauvages, puisque c’est ce qu’ils
voulaient! Il serait toujours temps de les traquer comme les bêtes
malfaisantes qu’ils étaient, lorsqu’une semaine de jungle aurait
rongé leur belle harmonie…


Mais aucune velléité de fuite
n’habitait la troupe aux mâles accents. Obstinément immobiles sur
le tapis de carnes, les pieds pataugeant dans l’hémoglobine ils
paraissaient n’attendre rien d’autre que la fin de ce jour.
Grande-Burne observait la scène , l’œil bouillant. Il avait envie
de pleurer, mais ne savaient pas comment faire. Il reconnut le
projectile qu’il avait lancé: Lat-Lov qui agonisait doucement avec
ses grands yeux bovins éteints. Il vit Wad-Else prodiguer ses soins
d’homme-médecine ça et là. Et aussi Guigui qui ne faisait rien de
particulier sinon se curer les dents avec une esquille d’os entre
deux bouchées de barbaque dont la provenance était sujette à
caution. Il tourna ensuite sa tête vers Zemmour. Puis, d’une voix
ténue, presque douce mais sur un ton qui ne souffrait pas
d’objection il prononça un mot. Un petit mot de rien:


« Paix ».



Zemmour perplexe, opina tout de même.
Il n’était pas question de perdre son emprise sur la Bête.



À Suivre…

Publicités

Written by saiphilippe

10 janvier 2010 à 14 h 59 min

56 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Finalement ce sera en onze épisodes. Après avoir écrit cette fin je me suis rendu à l’évidence: Le tout est bien trop long pour un seul billet.

    Philippe

    10 janvier 2010 at 15 h 01 min

  2. c’est un peu sanglant tout ça

    jojo

    10 janvier 2010 at 15 h 30 min

  3. je vois un lien entre la vidéo du FBK et ce "cri" suivi d’explosion de boyaux.

    Sylvie...

    10 janvier 2010 at 15 h 53 min

  4. c’est un grand sage GB!! et "si vis pacem para bellum"

    Sylvie...

    10 janvier 2010 at 15 h 55 min

  5. ah, un lien crois-tu? Mes amazones ne parlent pourtant pas beaucoup…

    Philippe

    10 janvier 2010 at 15 h 59 min

  6. ah oui, sanglant.. et le monstre à 2 têtes plus bestial que jamais !

    Babel

    10 janvier 2010 at 16 h 02 min

  7. Certes… mais avec tout ce qu’elles ont fait, ça vaut 10 minutes de conversation!!

    Sylvie...

    10 janvier 2010 at 16 h 10 min

  8. c’est surtout l’attitude de l’homme qui m’a fait tilt.

    Sylvie...

    10 janvier 2010 at 16 h 11 min

  9. Moralité : un homme à qui on a ôté tout semblant de virilité saura se servir de sa tête à l’instar d’une femmeBizzzzzzz

    bibialien

    10 janvier 2010 at 16 h 21 min

  10. c’est ainsi que les hommes inventèrent le bowling ????

    Mimi pinson

    10 janvier 2010 at 16 h 32 min

  11. Lol Mimi t’es impayable ! Clair qu’ils n’ont pas inventé le fil à couper le beurre ce jour 😉

    bibialien

    10 janvier 2010 at 16 h 38 min

  12. Tu n’es pas très juste Bibi, ils ont quand même découpé pas mal de mottes…

    Philippe

    10 janvier 2010 at 16 h 41 min

  13. Ah ah le jeu de mots j’adore ! Et puis c’est tellement mieux quand ça glisse !

    bibialien

    10 janvier 2010 at 16 h 44 min

  14. comme dit l’autre : qui a bu , boira et qui va à la motte beuvrons !

    Mimi pinson

    10 janvier 2010 at 16 h 45 min

  15. Phil, tu es sûr qu’il a prononcé "Paix" ainsi écrit ? …ça m’étonne un peu…

    Dom

    10 janvier 2010 at 16 h 48 min

  16. Et je pense qu’il y a dû avoir quelques yeux au beurre noir avant de se farcir la Grande-Motte

    bibialien

    10 janvier 2010 at 16 h 52 min

  17. ah ben tiens! ce serait bien comme nom, pour une éventuelle compagne de GB!

    Philippe

    10 janvier 2010 at 17 h 20 min

  18. Figure-toi que modestement j’y ai penséT’imagines le dialogue "oh ma motte chérie puis-je t’y mettre ma grande burne ?"

    bibialien

    10 janvier 2010 at 17 h 26 min

  19. je savais qu’on pouvait compter sur Zemmour pour sortir l’humanité ce cette mauvaise ornière… A+

    Pascal

    10 janvier 2010 at 17 h 39 min

  20. ha oui, j’oubliais: mené de main de maitre ce dixième épisode. Chapeau!

    Pascal

    10 janvier 2010 at 17 h 43 min

  21. merci PascalMerci pour la vidéo aussi, que je ne connaissais pas. Elle m’a évoqué " carnivore" des Garçons Bouchers.

    Philippe

    10 janvier 2010 at 17 h 54 min

  22. Je verrai bien la "Grande Motte" avec une légère mais néanmoins moustache…

    Dom

    10 janvier 2010 at 18 h 25 min

  23. J’aime bcp "vol elliptique assez jouissif d’un strict point de vue mathématique" ! :)

    Michel

    10 janvier 2010 at 18 h 32 min

  24. C’est très rare en écriture d’avoir à la fois un talent poétique, physique et géométrique, et je vois que tu as tout ça Phil. Bravo ! ;o))

    Dom

    10 janvier 2010 at 20 h 48 min

  25. ce n’est pas parce que j’ai deux notions de géométrie que l’on peut parler de talent

    Philippe

    11 janvier 2010 at 7 h 09 min

  26. Alors puisque tu insistes, je t’enlève le talent géométrique, y’a qu’à demander ! ;o) Encore faut-il placer certains mots dans les textes, et tu te débrouilles fort bien !

    Dom

    11 janvier 2010 at 10 h 59 min

  27. C’est vrai, pourquoi pas le Nobel de physique à GB alors qu’Obama a bien eu le Nobel de la paix.ça m’embête un peu la défaite des amazones. C’est "Guernica" mais GB ne niqua guère!Salutations à Wad-Else et bizatoi.

    Caiçara

    11 janvier 2010 at 14 h 57 min

  28. Elles n’ont pas tout à fait perdu encore…

    Philippe

    11 janvier 2010 at 15 h 54 min

  29. Nous ne connaitrons pas le bonheur sur la terre alors??? A+

    Pascal

    11 janvier 2010 at 16 h 35 min

  30. Bibi, s que tu veux bien donner la réplique à Pascal, moi pas écrire français bien. Sourire!!!

    Caiçara

    11 janvier 2010 at 19 h 05 min

  31. Et bien si le bonheur se résume à la victoire de l’homme sur la femme, tu es dans la mauvais siècle Pascal 😉

    bibialien

    12 janvier 2010 at 3 h 53 min

  32. Ha oui, merde c’est l’inverse. j’ai du mal à suivre, tu sais…. Bisesss

    Pascal

    12 janvier 2010 at 11 h 14 min

  33. Dieu, merci (bien qu’il y brille par son absence) que seraient les hommes sans les Femmes ? Car ce sont bien elles qui les "canalisent" !!! (oh, sale fille dom !)

    Dom

    12 janvier 2010 at 12 h 25 min

  34. Que seraient les femmes sans les hommes, du pareil au mm… nous ne sommes rien l’un sans l’autre.

    Manik

    12 janvier 2010 at 12 h 31 min

  35. Mais, c’est y pas qu’on s’acheminerait vers un traité de paix!?

    Pascal

    12 janvier 2010 at 12 h 38 min

  36. En terme de "service" les hommes nous "servent" à procréer. Ce n’est pas leur but premier… Aux femmes, si. On peut dire que pour le reste on se débrouille :… eux ; mâle !!!… ;o))Dom, arrête !!!

    Dom

    12 janvier 2010 at 12 h 42 min

  37. La paix ? Tu rêves ! J’y veille !!! ;o))

    Dom

    12 janvier 2010 at 12 h 43 min

  38. En fait, bizarrement, le suisse est belliqueux…. lol

    Pascal

    12 janvier 2010 at 12 h 47 min

  39. Non réaliste lol

    .

    12 janvier 2010 at 12 h 55 min

  40. Mais alors, tu n’as rien compris Pascal !… Belliqueux ; non. Mais s’il y a la paix….à qui vendrons-nous nos armes ? Souviens-toi ; nous sommes un pays…neutre ! ;o))

    Dom

    12 janvier 2010 at 12 h 57 min

  41. On dit que l’homme a créé le vice et que la femme l’a déverséSinon la Suisse n’est peut-être pas un pays si neutre que ça si on fait référence au minaret non !?

    bibialien

    12 janvier 2010 at 17 h 03 min

  42. Neutre ne signifie pas encéphalogramme plat !!! ;o)) La Suisse pense…mal, c’est possible, mais ELLE PENSE !!! ;o)))

    Dom

    12 janvier 2010 at 18 h 54 min

  43. Après de grandes victoires contre Charles le Téméraire, Morat et Grandson la Suisse fut contrainte à la neutralité après la défaite Marignan (1515) l’opposant au Roi de France François Ier. Elle a fourni depuis de nombreuses troupes mercenaires à différents états européens, France et Espagne pour les plus gros clients. La révolution met un terme provisoire aux "capitulations" ( nom du contrat liant les deux parties), jusqu’à ce que Napoléon loue à nouveau les services de ces troupes modèles. Elles serviront en Espagne (1808) où, cas unique dans leur histoire, des troupes suisses seront opposées directement sur le champ de bataille ( Baylen). En effet, auparavant les contrats stipulaient toujours que jamais ce cas de figure ne devait se rencontrer. Depuis les troupes suisses, en plus de disposer de forces de défenses impressionnantes pour un si petit état, fournissent le gros de la Garde Vaticane.De tout cela on peu conclure que la neutralité de la Suisse n’est pas issue d’une politique de non-engagement, mais bien d’une politique de multi-engagement. On peut aussi contaster que toute neutre qu’elle soit la Suisse possède un passé militaire sans commune mesure avec sa démographie ou sa superficie actuelle.L’histoire connut bien des géants aux pieds d’argiles, la Suisse, elle, est une naine aux pieds d’airain.

    Philippe

    12 janvier 2010 at 20 h 09 min

  44. C’est BIEN COMPRIS ????? Nan mé tout ‘même !…….Petit, oui, mais…costaud !

    Dom

    12 janvier 2010 at 20 h 40 min

  45. La réponse également est loquace, si je puis me permettre… références, dates et conclusion à l’appuis…, c’est appréciable.

    Manik

    12 janvier 2010 at 21 h 24 min

  46. Certes, mais je crois que ça vient de déclencher chez moi une inquiétude que je ne mesure pas encore, un genre de paranosuissa qui me fait dire à qui veut l’entendre qu’il y a de l’uranium enrichi dans les produits laitiers et le chocolat Milka. Maintenant, c’est malin, je vais mal…

    Pascal

    12 janvier 2010 at 21 h 33 min

  47. Le foie, tu files un mauvais coton Pascal…

    Manik

    12 janvier 2010 at 21 h 39 min

  48. Peu-être, mais n’empêche que j’ai peur…

    Pascal

    12 janvier 2010 at 21 h 45 min

  49. C’est vrai, l’Uranium enrichi ou pas, c’est pas bon pour nous mais en Suisse malgré son chocolat et ses beaux alpages, il y a aussi l’UDC et c’est ça qui me fout la trouille.Obrigada pour les explications historiques sur ce pays, Mister Reguillon.

    Caiçara

    13 janvier 2010 at 8 h 15 min

  50. Mais quel pays n’a pas son UDC ?!… Leur chef s’est quand même fait mettre hors d’état de nuire lorsqu’il était au conseil fédéral puisqu’il en a été exclu assez rapidement.Et à propos d’uranium, je vais vous parler d’aluminium, c’est moins nocif, mais nous l’avons tout de même exclu des emballages des tablettes de chocolat. Et puis quoi, nous avons également engagé des marmottes pour emballer le chocolat (vous avez pu le constater à la TV) question d’écologie ! ;o))Elle est pa belle la Suisse ???

    Dom

    13 janvier 2010 at 9 h 29 min

  51. En fait, je déconne toujours avec la Suisse mais j’irais bien y faire un tour à l’occasion. Certains de mes plus beaux souvenirs d’enfance se sont déroulés en Suisse. J’en ai conservé une agréable nostalgie… Bon, c’est pas très exotique mais on a la nostalgie qu’on peut et bien loin de moi l’idée et l’envie de renier la mienne…

    Pascal

    13 janvier 2010 at 9 h 50 min

  52. ….Remarquez que je vous ai fait grâce de la petite Heidi ! Alors on dit merci qui ??? ;o))Mais peut-être que Heidi aurait pu faire une belle amazone sous le pseudo de ; Hildegarde ou de Hannelore…..

    Dom

    13 janvier 2010 at 9 h 57 min

  53. C’est vrai, la nature en Suisse est très belle et très exotique pour moi.

    Caiçara

    13 janvier 2010 at 10 h 48 min

  54. Vous me donnez envie de chocolat.

    .

    13 janvier 2010 at 15 h 56 min

  55. oui , la Suisse et ses comptes en banque ….la nature est merveilleuse , c’est bien vrai !

    Mimi pinson

    14 janvier 2010 at 10 h 09 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :