"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Les Amazones IX

with 47 comments

Le silence menaçait de se faire
pesant, plus personne ne faisait le moindre geste, mis à part les
mouches qui continuaient à voleter de-ci de-là en se fichant
totalement de la scène dantesque à leur myriades d’yeux offerte. Et
de toutes façons elles n’avaient rien entendu, puisque à peu près
aussi sourdes qu’un parpaing de bouse séchée, et pas beaucoup plus
évoluées intellectuellement parlant.


Après un certain temps qu’il serait
fastidieux de préciser sans le concours d’une montre à quartz notre
héros descendit dans l’arène. Ses pas résonnèrent lourdement
sur le sable ocre, soulevant des nuages de poussière, et écrasant
au passage quelques diptères par trop téméraires ou imprudents. Il
stoppa sa marche devant le corps de Zemmour puis l’empoigna fermement
pour le poser sur ses épaules à la pilosité considérable . Un
bienvenu coussinet velu pour l’intimité meurtrie de l’infortuné.
Juché là haut, le pauvre corbeau déplumé tressaillait de spasmes
douloureux mais son cerveau s’illumina à nouveau des flammes de
l’espoir . Un espoir serré à ses tripes depuis le jour où la
Grande Bête avait franchi la porte de la cellule. Son odeur, ses
borborygmes, ses hormones brutes, sa physionomie simiesque lui
étaient apparues, vision messianique, comme l’arme absolue, le bras
vengeur , le fléau que lui, Zemmour, ferait choir sur ces femelles
impies. L’occasion était trop belle, et, assurément il n’aurait
pas d’autre chance de voir sa théorie confirmée.


Il pencha alors son bec vers les
esgourdes de Grande-Burne et susurra des mots suaves de sucre et de
miel où il était question d’herbe verte, d’aurochs galopant sur
des plaines bucoliques, des doux chants des oiseaux lorsque la nuit
tarde à tomber aux langoureux soirs d’été, et, entre autres, de
l’annihilation totale du règne féminin. Et ces mots entrèrent en
résonance dans la tête vide de notre héros, creusèrent des
sillons sur le disque vierge de son esprit. Il n’était qu’une boule
d’émotions brutes, sans guère de jugement et à la conscience
évanescente. C’est sans peine que Zemmour s’en octroya le
contrôle.


Pendant ce temps qui suspendait son vol
à celui des mouches, l’assistance se remit peu à peu à remuer. Les
mâles , éparpillés au diable, humiliés et martyrisés, poussés
par la crainte et par l’instinct grégaire, à quatre pattes, en
rampant, claudiquant, bref comme ils le pouvaient, s’agglutinèrent
auprès du couple improbable, le chêne et son gland . Les soldates
amazones ne savaient comment réagir, éprouvant, bien avant que la
garde impériale ne reculât à Waterloo, cet étrange flottement de
l’âme et du corps, prémisses des grandes défaites. Malgré tout,
sous l’impulsion des cheftaines qui lançaient leur ordres comme on
claque le fouet, les rangs se formèrent: Phalanges infernales de
minois ravissants, de poitrines pleines aux courbes variées , de
jolies jambes galbées et d’adorables petits culs . Des rangs bien
maigres toutefois, clairsemés qu’ils étaient par les grossesses de
nombre d’entre elles. Les seules, d’ailleurs, qui continuaient
obstinément à ne pas bouger.


Elles peuplaient les gradins et
s’inquiétaient surtout des effets néfastes possibles de tout ce
chambard pour leur bébés à venir. Certaines avaient froid,
certaines avaient faim, certaines pleuraient sans savoir pourquoi
mais toutes, absolument toutes, avaient peur. Pour l’avoir vu,
jadis, dans les yeux de leur ennemis, elles savaient parfaitement
identifier ce sentiment, mais jamais ne l’avaient éprouvé. Un
sentiment bizarre, la peur.



A Suivre…

Publicités

Written by saiphilippe

3 janvier 2010 à 15 h 34 min

47 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je savais que tu allais sortir un billet ce jour, c’est dimanche 😉

    bibialien

    3 janvier 2010 at 15 h 37 min

  2. …et le dimanche c’est le jour du Seigneur ! (hèm !)

    Dom

    3 janvier 2010 at 15 h 40 min

  3. Zemmour aura-t-il le dessus sur cette bande de femelles en rut ? J’ai comme un doute vu que déjà en face de Lady Gaga, il se faisait tout petit mais l’espoir est permis ….Bizzzzz

    bibialien

    3 janvier 2010 at 15 h 41 min

  4. Pas mal. Y a du pittoresque, dans tout ça. Et un sens de la formule.A suivre, donc.

    Ed

    3 janvier 2010 at 15 h 41 min

  5. le temps suspendu au vol des mouches, le chêne et son gland… l’écriture revient en force dans cette histoire concise dont on n’attend que plus la suite ::)

    Sylvie...

    3 janvier 2010 at 15 h 41 min

  6. Je pense que chacun a sa propre définition de la peur à l’instar de la douleur, non !?

    bibialien

    3 janvier 2010 at 15 h 41 min

  7. certes, mais là, les nanas commencent à comprendre l’ampleur du problème

    Sylvie...

    3 janvier 2010 at 16 h 10 min

  8. Bon, moi je pense que tu as du style, et comme tu mets souvent en scène Zemmour, tu devrais publier ce bouquin, et ensuite au choix:Te faire éditer ou critiquer par No Law !!! Oui, je sais, c’est c.. comme astuce, mais pour ceux qu’auraient pas capté; On est pas couchés !!! lol !!!

    Philippe

    3 janvier 2010 at 16 h 35 min

  9. j’ai ton style G.B.: tu nous ponds un billet pis tu te casses…………………………………….. et nous on s’étripe à commenter… non sans plaisir jubilatoire… que même on y revient!

    Sylvie...

    3 janvier 2010 at 16 h 53 min

  10. (et qu’on se lache, verbalement parlant)

    Sylvie...

    3 janvier 2010 at 16 h 54 min

  11. Cette fois c’est compréhensible pas besoin de traducteur ;-)Ca va être dur, tu crois,Entre untel ou celui-là,Mais encore plus que le choix, on a surtout l’embarras. On avance, on avanceSans savoir où l’on va,Par dépit, faut choisir pour contourner le pire.Ca va être dur, je croisEntre l’utile, le nécessaire,Le geste futile ou le doigt contestataire.On avance, peur au ventre,En toute sécurité,Mais si la peur fait bouger, elle fait rarement avancer.Si la peur fait bouger, elle fait rarement avancer,Ca va être dur mais je sais déjà,Ceux qui n’auront pas ma voix.Ceux qui n’auront pas voix.Ca va être dur, tu vois ,Le même refrain répétéChacun se la joue solo histoire de s’afficher.On avance, ça balanceC’est l’image avant tout,La pensée est en berne quand le discours reste flou.Ca va être dur, je voisDans le marc d’un café,On n’y voit jamais plus clair que dans la boue des affaires.On avance et méfianceÀ l’approche de la date,Au vote à réaction dans la dernière ligne droite.Si la peur fait bouger, elle fait rarement avancerCa va être dur mais je sais déjà,Ceux qui n’auront pas ma voix.Ceux qui n’auront pas ma voixOn avance et méfianceÀ l’approche de la date,Au vote à réaction dans la dernière ligne droite.Ca va être dur, tu crois,Parce qu’au rythme où ça va.Ca fait rarement avancerElle fait rarement avancerSi la peur fait bouger,Elle fait rarement avancerCa va être dur mais je sais déjàCeux qui n’auront pas ma voixCa va être dur mais je sais déjàCeux qui n’auront pas ma voix.Ceux qui n’auront pas ma voix.

    bibialien

    3 janvier 2010 at 17 h 05 min

  12. Mais par contre je ne vois pas de quoi avoir peur ! Serait-elle subjective, pernicieuse et subtile ?Encore mon style de musique en tout cas

    bibialien

    3 janvier 2010 at 17 h 09 min

  13. simplement parce que certains mots-gestes-attitudes peuvent (ou veulent) et vont alimenter un fond de crainte; mais au lieu de nous aider à la surmonter, ils/elles nous y enferment dedans……………. et puis, tout simplement, certains mots-gestes-attitudes doivent être vus comme tels: générateurs de haine (expression primaire d’une peur entretenue) [pour faire simple; le concept est à approfondir]

    Sylvie...

    3 janvier 2010 at 17 h 57 min

  14. primitivement la peur n’est ni plus ni moins que l’instinct de survie. Comme nous sommes un peu plus évolués que des lapins de garenne, nous sommes en mesure de la dominer, pour sortir des tranchées par exemple…

    Philippe

    3 janvier 2010 at 19 h 04 min

  15. Les Amazones pourrait être aussi une BD,j’y retrouve un peu l’univers de Serpieri. Schastar, Druna et docteur Zemmour. Bises

    Caiçara

    3 janvier 2010 at 19 h 39 min

  16. Le lapin a peur, la peur donne des ailes et le lapin se retrouve à ….. La Garenne Colombes !!!

    Philippe

    3 janvier 2010 at 20 h 12 min

  17. Premièrement, il n’est pas question que je sorte de la tranchée et deuxièmement, j’ai confiance en Zemmour. De toute manière, c’est notre seule chance… A+

    Pascal

    4 janvier 2010 at 6 h 16 min

  18. pff ! c’est pas ce ptit merdeux de zemmour qui va sauver l’espèce mâle !

    jojo

    4 janvier 2010 at 8 h 37 min

  19. ps : pas mal ta chanson

    jojo

    4 janvier 2010 at 8 h 38 min

  20. bon lundi à tous ( pour changer des bonnes années!)

    Philippe

    4 janvier 2010 at 11 h 28 min

  21. Malgré que j’ai peur des lapins de garenne, je suis venue lire et je pars en vitesse …..ils sont capables de penser que je suis une carotte!!! bon lundi!!!cerise

    CERISE

    4 janvier 2010 at 12 h 31 min

  22. zemmour………….de peur !

    Mimi pinson

    4 janvier 2010 at 13 h 04 min

  23. Zemmourir de plaisir… (Sardou)

    Caiçara

    5 janvier 2010 at 11 h 09 min

  24. … plus envie de commenter (même si vous vous en foutez tous) ! Quand on lit une nouvelle attrayante avec suspense on ne s’arrête pas à chaque chapitre pour en faire un bilan. Vous nous torturez, Mr ReGuillon ! Bonne heure !

    - T -

    5 janvier 2010 at 14 h 00 min

  25. vous n’allez plus mariner longtemps!

    Philippe

    5 janvier 2010 at 14 h 18 min

  26. Oui depuis le temps que tu l’annonces – au faite, ils sont ou mes 2 neurones en plus de GB – je les cherche toujours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    .

    5 janvier 2010 at 14 h 30 min

  27. Il n’a pas tort -T-….. On s’en fout un peu qu’il commente ou pas… Hein, dans le fond…?

    Pascal

    5 janvier 2010 at 14 h 46 min

  28. dans le fond effectivement, mais ou sont les deux neurones que j’ai commandé pour GB

    .

    5 janvier 2010 at 14 h 51 min

  29. une chance, parce que les oignons et les rondelles de carotte commencent à ne plus être trop fraiches!!

    Sylvie...

    5 janvier 2010 at 15 h 08 min

  30. Merci Sandrine et Pascal… Je n’attendais pas votre avis mais votre attention me touche !

    - T -

    6 janvier 2010 at 21 h 43 min

  31. délectable ! dommage que le "couple improbable" ne puisse engendrer le nouvel homme, à défaut du premier.. quant à la peur qui caractérise l’instinct de survie des lapins de garenne ou encore des moutons, elle agit toujours sur l’homme avec autant de succès !! ya qu’à voir la dernière campagne de vaccination menée tambour battant par l’OMS contre la pandémie de la gripette A..ha ha ha !!!

    Babel

    6 janvier 2010 at 21 h 55 min

  32. Pascal, soit vous plaisantez et votre humour est d’aussi mauvais gout que le mien soit vous êtes sérieux, vous vous acharnez encore sur moi et dans ce cas là je vous serais gré de me mépriser EN SILENCE… Vous pourrez effacer ce com Mr Reguillon… Nous polluons votre espace… Désolée ! : (

    - T -

    6 janvier 2010 at 21 h 58 min

  33. Bien joué -T-, tout en délicatesse "féminine"…

    Pascal

    8 janvier 2010 at 14 h 05 min

  34. Alors – T – nous polluons tous cet espace

    .

    8 janvier 2010 at 14 h 11 min

  35. J’ai vu des fins de séries de neurones à l’Hyper U, soldées pas chères, tu devrais aller voir Phil si tu trouves encore la bonne taille pour GB !Bisous, à +

    Dom

    8 janvier 2010 at 14 h 28 min

  36. S’il te plait Philippe, tu peux aller voir !! deux neurones pour GB STP, STP,

    .

    8 janvier 2010 at 14 h 31 min

  37. Pasacal : Vous en doutez encore ?Oui Sandrine, je trouve que parler de moi ici n’est pas le lieu adéquat ! Je n’attendais pas de jugement de votre part. ça vous pose problème ?

    - T -

    8 janvier 2010 at 16 h 00 min

  38. Pas besoin de réponses finalement ! Désolée encore Mr Reguillon.Je vais me faire discrète afin d’éviter d’être jugée encore et encore. Je tiens à ma tête. J’suis la malvenue dans le vaste espace " Pascalien " (marrant quand même, j’avais eu cette image de Roi Pascal avec son loyal sujet Sandrine en lisant ce billet)

    - T -

    8 janvier 2010 at 16 h 12 min

  39. Je viens de lire les 9 chapitres d’une traite ! Me suis bien fendu la poire, malheureusement, cela me semble impubliable : tu risquerais le procès avec la critique littéraire du Figaro ! :-D

    Michel

    9 janvier 2010 at 17 h 29 min

  40. ah? ça veut dire que j’ai des chances avec Libération ( ou Charlie-Hebdo)rires

    Philippe

    9 janvier 2010 at 17 h 34 min

  41. Charlie Hebdo plutôt c’est tout à fait ton style !comme hara kiri !salutations distinguées !

    Jocelyne

    9 janvier 2010 at 17 h 37 min

  42. Bravo -T-, bel effort d’imagination…

    Pascal

    9 janvier 2010 at 18 h 03 min

  43. le prochain, si j’ai bien compris c’est le Amazones X !!!

    Philippe

    9 janvier 2010 at 18 h 05 min

  44. ben oui! Mais ne t’attends pas à du porno pour autant

    Philippe

    9 janvier 2010 at 18 h 24 min

  45. bonjour T non cela ne me pose pas de probleme votre tete est tres bien sur vos epaules , si vous souhaitez effacer vos messages a vous de voire mais ne le demander pas au autres. Mon opinion a ce sujet est clairement exprime sur mon blog Je vous invite a me rendre visite et de me donner votre opinion , en attendant votre visite je vous souhaite un bon week end . sandrine

    .

    9 janvier 2010 at 18 h 38 min

  46. Eh dites, les cybériens ! Si on en finissait une bonne fois pour toute avec les petites guerres de suffisance ? Oui Phil, Charlie, mais ça t’évitera pas le procès… Et te pointe surtout pas dans l’émission de Ruquier du samedi soir ! :-D

    Michel

    9 janvier 2010 at 19 h 16 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :