"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Les Amazones ( IIIème Partie)

with 92 comments

Le frais matin souffla ses frimas sur
son premier réveil de prisonnier. Grande-Burne posa délicatement
son nouvel ami au sol et, se redressant naseaux au vent, huma l’air
selon sa vieille manie de chasseur. Mais d’auroch nulle effluve. Il
ne reniflait que l’air putride de la cellule, ce qui d’ailleurs ne le
gênait pas outre mesure étant donné son style de vie, et, au
loin, par delà la colline masquant le village, l’odeur entêtante
des femmes. Des femmes par centaines, nubiles et fécondes, lui
sembla t-il à vue de nez. Il ne décela  , par contre, aucune
particule olfactive de pipi rance, de carne décomposée, de
dentition pourrie, et en conclut donc à l’absence de vieilles. Le
paradis sur terre en vérité! Sentiment un peu gâché il est vrai
par le petit détail, insignifiant , dérisoire, qu’il était
désormais captif.


La fange remua dans le fond de la
cellule, réveillant de nouvelles senteurs abominables de crasse et
de liqueur séminale fermentée. Ses compagnons se levaient.
« Grumph » fit-il alors en serrant les narines, exprimant
par là son désappointement d’être ainsi interrompu dans sa rêverie
. D’aussi loin qu’il se souvienne il n’avait jamais bien aimé les
hommes. Ceux-ci le lui rendait bien. Ils le moquaient, parfois même
lui jetaient des pierres. Et le fait que ce petit homme fluet, Eric,
semblait lui aussi en proie à la raillerie n’était pas pour rien
dans son brusque élan de sympathie. Pauvre petit bonhomme. « Moi
devoir protéger demie-portion » décida t-il intérieurement,
tandis que les bellâtres s’ébrouaient dans un nuage de boue acre et
collante. Tandis également que Eric Zemmour dormait…


D’un œil. D’un œil seulement et ce
depuis sa capture, des lunes et des lunes auparavant. Il était alors
le Grand-Sage de la tribu des Figues-à-rots, vivait confortablement
nimbé au sein de l’immuable ordre social hérité de ses ancêtres.
Les hommes chassaient, les femmes vaquaient à leur taches
subalternes et les vaches étaient bien gardées. Par les enfants.
Jusqu’à ce jour maudit, cent et cent fois maudit où ces hordes de
femelles enragés avaient déboulé comme une nuée de sauterelles
malfaisantes sur l’innocent champ de blé. Tout avait été détruit,
tué, saccagé. Sauf les enfants et les jeunes, à condition qu’ils
fussent de sexe féminin. Et lui, en guise de trophée expiatoire de
l’ordre ancien jeté aux orties. Un jour ou l’autre elles se
lasseraient de l’humilier, mais ce ne serait que pour l’exécuter. De
ceci il était convaincu. Alors, paupière mi-close il scrutait, sur
sa gauche…


Wad’else tout à sa toilette , ne
gardait que peu de souvenirs de son passé. Homme de contact et de
terrain , il savait s’adapter aux situations, y compris les pires, et
en prendre son parti. Il lui arrivait toutefois de regretter sa belle
contrée natale , son peuple: les Torré-fact’heurs. Et sa position
enviée d’homme-médecine qui lui apportait forts revenus et moult
satisfactions sexuelles. Bien qu’ici il n’ait pas trop à se plaindre
de ce coté là. Il était effectivement assez souvent sollicité
pour la distraction et le plaisir des maitresses des lieux. Tout
comme…


Lat-lov faisait ses exercices physiques
matinaux, pompes, tractions, abdominaux, comme jadis lorsqu’il
était soldat. Défenseur du clan des Aigles-Six-As, bêtement tombé
dans une embuscade alors qu’il courait derrière un jupon qui devait
s’avérer être un leurre. Et voilà, sa queue l’avait mené à sa
perte. Mais elle assurait également sa sauvegarde , puisqu’il
n’était plus que çà et que c’est tout ce qu’on lui demandait. Il
laissa tomber le bloc de granit qui lui servait d’haltère et alla
s’assoir pour déjeuner avec son pote…


Guigui se sustentait d’un peu de pain
non-levé. Mâchant doucement afin de faire durer l’ersatz de repas
il songeait, dépité, aux ripailles de naguère. Son peuple ardent
et fier de noceurs invétérés, de piqueurs de tonneaux, de
feignants obèses et rigolards s’était trouvé fort dépourvu
lorsque la bise fut venue. Ah çà oui! Quelle danse ils avaient
pris! Les furieuses avaient débarqué par surprise, un soir de
banquet, comme tous les soirs donc, et il n’avait dû son salut qu’au
cuissot de jambon avec lequel il avait paré le coup qui , sans ça
, lui aurait ouvert le ventre tout à fait correctement. Une fois la
bataille terminée, les furieuses apaisées lui avaient laissé la
vie sauve. Si il avait su que par « vie sauve » il fallait
entendre se nourrir de trucs infâmes pendant la nuit des temps, il
aurait peut être laissé choir le jambon salvateur. Enfin bon, le vin étant tiré il lui faudrait le boire. Jusqu’à la lie.


Hallali? Une corne de brume fit sursauter tout
ce beau monde. Là haut, sur la colline, des femmes en procession
apparurent. Le soleil levant, en arrière d’elles, jetait leurs
silhouettes aux pieds des barreaux, lesquels se virent saisis par de
multiples paires de mains angoissées.



À suivre…

Publicités

Written by saiphilippe

28 novembre 2009 à 16 h 34 min

92 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ce suspense me tue! Du diable si je sais où cela nous mènera!

    Philippe

    28 novembre 2009 at 16 h 35 min

  2. Justement je me demandais si tu avais déjà écrit ton chapitre en entier où si tu écrivais coup par coup comme les humoristes politiciensBizzz

    bibialien

    28 novembre 2009 at 16 h 38 min

  3. en général j’écris et entrevois la suite au fur et à mesure. C’est comme si l’histoire se déroulait d’elle même et c’est trè étrange comme sensation. Là par exemple je sais, en gros, ce que contiendra l’épisode suivant, mais je ne vois pas beaucoup plus loin. Cela dit je puis assurer que Grande-Burne ne mourra pas dans cet opus dit des "Amazones".

    Philippe

    28 novembre 2009 at 16 h 51 min

  4. Un héros ne meurt pas, tu fais bienMerci pour ta réponse

    bibialien

    28 novembre 2009 at 16 h 54 min

  5. le paragraphe sur Wad’else me plait beaucoup. Tu nous fait dans la sociologie… :)

    Sylvie...

    28 novembre 2009 at 17 h 05 min

  6. Guigui a sauvé sa brioche avec un jambon, c’est bien français, ça ! Zemmour d’amour a mangé beaucoup de Figues-à-rots au Figaro pour devenir barbant barbier chez le Père-Ruquier !

    cata

    28 novembre 2009 at 17 h 49 min

  7. c’est pas très ragoutant toutes tes descriptions , heureusement qu’on n’a pas encore inventé l’odeur transmissible par écran interposé

    jojo

    28 novembre 2009 at 18 h 04 min

  8. et pas la peine de me dire que c’est fait pour : je le sais !

    jojo

    28 novembre 2009 at 18 h 04 min

  9. je te ferais juste remarquer que ce sont les hommes qui puent et les femmes qui sentent bon. Enfin selon Grande-Burne en tous cas…

    Philippe

    28 novembre 2009 at 18 h 09 min

  10. oui mais ça c’est normal , nous sommes toutes des fleurs délicatement parfumées , tout le monde sait ça

    jojo

    28 novembre 2009 at 18 h 15 min

  11. Si grande Burne devait mourir, il ressuciterait sous le nom de Kouyemol !!!

    Philippe

    28 novembre 2009 at 18 h 47 min

  12. La haut sur la colline: Il y avait pas Jodassin qui sifflotait ???…

    Philippe

    28 novembre 2009 at 18 h 49 min

  13. si mais là n’est pas l’unique clin d’œil ! saurez vous dénicher les autres?Kouyemol? oh grands Dieux non, ce serait tellement vulgaire… ceci est une histoire propre Monsieur mon homonyme!rires

    Philippe

    28 novembre 2009 at 18 h 53 min

  14. Torré-fact’heurs. Putaing, je veux le rôle !!!

    Philippe

    28 novembre 2009 at 18 h 59 min

  15. Mollecouye, çà va pas le faire non plus ?

    Philippe

    28 novembre 2009 at 19 h 02 min

  16. Hallali ?C’est pas ce fou qui se promène avec un cadran solaire qu’il appelle Rho-lex ???

    Mata

    28 novembre 2009 at 19 h 30 min

  17. Messire de Morte-Couille, P’t-être…? Enfin, n’en parlons plus puisqu’il n’est pas destiné à trépasser.Comme clin d’oeil, il y a celui fait à la série Urgence. Je retourne me pencher sur la question.

    Pascal

    28 novembre 2009 at 20 h 11 min

  18. Messire de Mortau-burn, pas le frère d’Audrey HELPBURN ni les cheveux aux burnes ???Ca serait con de faire mourir ce héros, les héros tiquent !!! Pas trop de femmes dans ces amazones, je trouve …. Quand arrive Chatte à Nougat ???…

    Philippe

    28 novembre 2009 at 20 h 21 min

  19. Les amazones se coupaient un sein pour mieux tirer à larc !!! Croze mary va pas tarder !!!

    Philippe

    28 novembre 2009 at 20 h 23 min

  20. Et m… pour l’apostrophe comme disait Pivo !!!

    Philippe

    28 novembre 2009 at 20 h 24 min

  21. Bon, la galerie des personnages s’étoffe !

    Philippe

    28 novembre 2009 at 20 h 25 min

  22. Personnage mystérieux que ce Pivot, d’ailleurs: il a toujours préféré le football au basket…

    Pascal

    28 novembre 2009 at 20 h 29 min

  23. Oh ma Jojo comme tu es bien crédule sur ce coup là , parce que se réjouir que notre PDDD se laisse aller à un instant de sensiblerie olfactive à propros des femmes, t’as pour de bon perturbée….<<<<<l’odeur entêtante des femmes. Des femmes par centaines, nubiles et fécondes, lui sembla t-il à vue de nez. Il ne décela , par contre, aucune particule olfactive de pipi rance, de carne décomposée, de dentition pourrie, et en conclut donc à l’absence de vieilles.>>>>>1° PIPI RANCE = fuites urinaires 2° CARNE DECOMPOSEE= fétidité animale des vieillards "dès 50 ans" (selon Philippe)3° dENTITION POURRIE=là pas de dessin hein ,?????MAIS..4° DES FEMMES NUBILES PAR CENTAINES= à peine formées koi !! 2 oeufs au plat, et de dos tu te demandes si c’est un mec ?5° FECONDES= mdrrrrr !!! et elles se fécondent avec koi nos amazones ? vu qu’avant les travaux de Darwim, elles donnent un petit coup de pouce à la sélection naturelle ….??? hum hum Bref on retiendra quand même;pas de vieilles amazones , oufffffffff , on a eu peur ….bisouss mon Philou dit Ninne ironique …Gniark gniark Gniark

    ภเภภє.ツ

    29 novembre 2009 at 2 h 00 min

  24. Estimez-vous heureuses, il vous a fait grâce des grasses amas zones !

    cata

    29 novembre 2009 at 6 h 21 min

  25. il n’y a pas besoin de se faire féconder pour être féconde. Selon toi, Ninne, les femmes ovuleraient donc uniquement en présence de mâles? Intéressante théorie…à ironie, ironie et demi.bises

    Philippe

    29 novembre 2009 at 8 h 25 min

  26. Et Toc!!!

    Pascal

    29 novembre 2009 at 8 h 28 min

  27. J’ai mis Pivot comme çà, histoire par rapport au sujet duquel il est question de dentition pourrie !!!Bien sur que je lis tout !!!

    Philippe

    29 novembre 2009 at 8 h 55 min

  28. Hum, je sens quelles vont pinailler ( si je puis dire). elles vont jouer sur "fécondes-fécondables-fécondées". Tu n’as pas le cul sorti des ronces….

    Pascal

    29 novembre 2009 at 8 h 57 min

  29. Phil, c’est le coup du double effet…sans sucre, j’espère!

    Pascal

    29 novembre 2009 at 9 h 00 min

  30. Même pas peur. Je connais leur rhétorique orientée et leur façon de penser de travers ( pas de porc 😉 ) grâce à des années d’études en anthropologie féminine. Souvent au péril de ma vie.

    Philippe

    29 novembre 2009 at 9 h 12 min

  31. Parfois je sens que demi-portion aurait besoin de protection. Hier il a été quelque peu malmené par un "ersatz de mec" selon ses critères, alors qu’on pourrait attendre des attaques virulentes "de grippe A" du monstre pas encore sacré Jacques Weber.Petite précision quant au travail des femmes de la tribu des figues-à-rots ou à pets. Ce qu’elles font n’a rien de subalterne car si les hommes vont à la chasse, elles vont aux champs. Et sans leurs cultures de maïs, manioc, igname et autres potagères, la vie de la tribu serait en danger de famine. Alors que les techniques de chasses sont restés immuables, celles de l’agriculture ont bien évoluées un peu grâce aux femmes indigènes agronomes pas à Grenoble. Bises

    Caiçara

    29 novembre 2009 at 10 h 23 min

  32. Ce qu’il y a de bien ici c’est que ça part toujours en couille, mais en même temp avec un héro qui s’appelle Grande-Burne, c’est logique

    bibialien

    29 novembre 2009 at 10 h 36 min

  33. Tout comme toi j’en oublie le "s" 😉

    bibialien

    29 novembre 2009 at 10 h 38 min

  34. Euh là, la Caiçara, comment qu’elle voudrait nous brouiller les évidences…

    Pascal

    29 novembre 2009 at 10 h 45 min

  35. je ferai remarquer que le jugement en question sur les taches subalternes appartient au personnage Zemmour.Je ne trouve pas que Zemmour ait été plus malmené hier qu’à l’habitude , dans la mesure où c’est toujours la même soupe convenu sauce "bons sentiments" qui lui est opposé et qui, comme il fait remarquer, est largement majoritaire.Après qu’il ait tort ou raison sur le fond , moi je ne sais pas, mais je trouve qu’on ne lui laisse guère la parole.

    Philippe

    29 novembre 2009 at 11 h 01 min

  36. Surtout, qu’à mon avis, il n’avait pas tort, au moins sur le fait que l’écologie telle qu’on nous la propose ressemble de plus en plus à une "religion laïque" dont les messes sont toujours dites par les même grand prêtres dont les paroles ne peuvent être sujettes à contestations. Ce n’est plus de la pensée unique, c’est de la pensée obligatoire.

    Pascal

    29 novembre 2009 at 11 h 12 min

  37. Brouillage d’évidences môa? J’aime beaucoup quand quelqu’un met un grand coup de gueule savante, éclairée contre ce coulis de bons sentiments qu’on nous servent un peu partout dans les médias et le net. L’écologie comme une mode, une tendance, ou parti politique je déteste ça. Ce que je n’aime pas chez Zemmour c’est la provoc facile à tout va. Surtout sur les "plus faibles". Je ne me souviens aussi que face à Tariq Ramadam dont je ne partage pas les idées mais reconnais l’intelligence, il était tout petit.

    Caiçara

    29 novembre 2009 at 11 h 42 min

  38. C’est vrai Tariq Ramadam est très intelligent. La preuve, je partage certaines de ses idées. lol

    Pascal

    29 novembre 2009 at 11 h 52 min

  39. Le petit chétif ridicule et sexuellement inexistant s’appelle Eric Zemmour ? Il fait parfois son canard, mais je ne le croyais pas si mal aimé…Bon dimanche. Bises.

    Ayda

    29 novembre 2009 at 12 h 01 min

  40. après 3 jours en Métropole, la consultation de TV Nice Matin et le zap de Canal+… j’ai tout compris sur ce Zemmour-là… et ton humour à toi.

    Sylvie...

    29 novembre 2009 at 12 h 37 min

  41. comme une intuition.. je sens que les "petits" rôles vont prendre le dessus sur les héros bien burnés de cette saga.. argh.. le suspense est insoutenable !!!!

    Babel

    29 novembre 2009 at 14 h 00 min

  42. Dans ce chapitre c’est en effet à prévoir. Pour au moins l’un d’entre eux en tous cas.

    Philippe

    29 novembre 2009 at 14 h 03 min

  43. toujours aussi bien écrit ! çà prend aux tripes , enfin , pour ceux qui en ont encore mais je vais faire un petit retour en arrière car j’ai dû manquer un épisode !bien trouvé la corne de burne ! de …… brume ???? oups ! pardon ! sans mes lunettes hein ?

    Mimi pinson

    30 novembre 2009 at 5 h 32 min

  44. La tribu des Figues-à- rots, fallait la trouver aussi. J’en ris encore! Bises

    Caiçara

    30 novembre 2009 at 7 h 39 min

  45. J’ai lu aussi ce que tu as écrit sur la ville de Dijon et "blagues de moutarde" à part, tu l’a tellement bien décrite, que je pouvais sentir l’odeur de cette ville.

    Caiçara

    30 novembre 2009 at 7 h 54 min

  46. carrément?whaou, dommage que j’ai le nez bouché!

    Philippe

    30 novembre 2009 at 11 h 22 min

  47. Oui pour avoir été il y a très longtemps.

    Caiçara

    30 novembre 2009 at 16 h 50 min

  48. Au fait, pour le rôle de grande-burne… pourquoi pas Depardieu????mdr!

    Mata

    1 décembre 2009 at 10 h 02 min

  49. non non, cet acteur italien qui joue dans " le nom de la rose", celui qui fait l’hérétique… comment s’appelle t-il?

    Philippe

    1 décembre 2009 at 12 h 21 min

  50. En ce moment il est dans une série sur la 6 "sons of anarchy"…Oui, il a bien la gueule de l’emploi!

    Mata

    1 décembre 2009 at 12 h 52 min

  51. PDDD….Toi tu écris "au temps pour moi"Moi je dirais plutôt "autant pour moi"….Faudrait qu’on sache quand meme , lequel se trompe!

    Mata

    1 décembre 2009 at 12 h 54 min

  52. Moi je l’écris "Autant pour moi" mais mon niveau de langue est trop insuffisant pour connaître la vraie orthographe.La 1ere fois que j’ai entendu cette expression, c’est à l’armée chez les paras, un sergent nous disait :" À l’armée, on ne s’excuse pas, on dit "Autant pour moi !"

    cata

    1 décembre 2009 at 13 h 06 min

  53. il a du dire : " au temps pour moi" alors!;)

    Philippe

    1 décembre 2009 at 13 h 13 min

  54. Ô tenpourvou !

    Dom

    1 décembre 2009 at 13 h 54 min

  55. OTAN pour vous !

    Dom

    1 décembre 2009 at 13 h 55 min

  56. Ô temps retiens ton vol….

    Mata

    1 décembre 2009 at 14 h 20 min

  57. Dis donc, je pense à un truc là….Y’a pas un hymne dans le clan des amazonnes ????Des musiciennes pour jouer "amazon’ grasse"…. ben quoi à l’époque fallait stocker pour les périodes de famine !

    Mata

    1 décembre 2009 at 14 h 21 min

  58. Me suis plantée là non?C’st "Ô temps suspens ton vol"… Je sais plus, bref, tant pis….Vais vérifier quand même!

    Mata

    1 décembre 2009 at 14 h 23 min

  59. suspenDs !PDBDMAC !Je trouvais aussi qu’il avait une drôle de gueule mon mot…Heyyyyyyyy !!!!!!Je parle seUle ??????????

    Mata

    1 décembre 2009 at 14 h 24 min

  60. Tu penses à qui Mata ?Moi je vois bien l’amazone Valérie Damidot, se faire massacrer par Grande Burne pour avoir osé redécorer sa cellule ! :)

    cata

    1 décembre 2009 at 14 h 28 min

  61. Hummm, ça va devenir un peu plus gore ?…. :o))

    Dom

    1 décembre 2009 at 14 h 30 min

  62. Ha ben je pensais à personne !!!!!mdr!!!!

    Mata

    1 décembre 2009 at 14 h 30 min

  63. Algore viendra leur expliquer que la fermentation de certains végétaux leur procure des gaz à effet de serre…Pytagore c’est le marchant de Kebab au derrière le buisson à gauche … mdr !!!!

    Mata

    1 décembre 2009 at 14 h 32 min

  64. Valérie Damidot? on parles des Amazones pas des plaies d’Égypte!

    Philippe

    1 décembre 2009 at 14 h 34 min

  65. Tu la file à grande-burne et avec la santé qu’il a il l’aura vite lyophilisée !!!!!

    Mata

    1 décembre 2009 at 14 h 35 min

  66. MDR, Valérie Damidot une grenouille, la comparaison me plaît ! :)

    cata

    1 décembre 2009 at 14 h 52 min

  67. moii j’aurais bien vu la Bachelot , pour une fois que quelqu’un aurait voulu la vacciner autrement que par une piquouze, puis ça l’aurait pas choqué , elle, un monoburné, a mon avis elle a du se faire prendre que ds la noir tt sa vie …oups

    ภเภภє.ツ

    1 décembre 2009 at 15 h 30 min

  68. "autant"…. j’ai lu de clozets (j’ai crû que ça parlait d’ortho, ça cause syntaxe version XVIIe) … ça vient de l’armée et c’est "au temps pour moi" (entre deux coups d’arquebuse…)

    Sylvie...

    1 décembre 2009 at 15 h 32 min

  69. bon je vais lire ton billet … paske là je viens de m’eclater de rire avec les coms … je me demande ce que tu racontes de tant ou de temps … autant pour moi pour toi pour eux … wazaaaaaaaaa

    Odha

    1 décembre 2009 at 15 h 59 min

  70. entre l’odeur de brende burne et celles de la cellule je ne pense pas kil y est grande difference … par contre on est vieux a kel age ?? paske je lis ( Il ne décela , par contre, aucune particule olfactive de pipi rance, de carne décomposée, de dentition pourrie, et en conclut donc à l’absence de vieilles ) ……. ça me fait peurrrrrrr !!! bisous Phil bonne fin de journée

    Odha

    1 décembre 2009 at 16 h 11 min

  71. bouuuuuuuuu …. je dislexique du clavier moaaaa …. faut lire grande pas brende pffff

    Odha

    1 décembre 2009 at 16 h 12 min

  72. Oui, mais ça ne nous dit pas s’il y a des amazones lesbiennes…

    Pascal

    1 décembre 2009 at 16 h 34 min

  73. ODHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ,,,,???????????bouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhtu n’as PAS LU MON COM !!!!! LA REPONSE EST DESSUS ….à quoi ça sert que Ducros y se décarcasse ….O D H A …….REVIENSSSSSSSS je t’aime ki mmm héhéhéhéhéhéhéh

    ภเภภє.ツ

    1 décembre 2009 at 16 h 37 min

  74. ouuuuu çaaaaaa ????

    Odha

    1 décembre 2009 at 17 h 53 min

  75. je vois rien dessus …. je vais voir dedans mdrrrrrrrrrrrr

    Odha

    1 décembre 2009 at 17 h 53 min

  76. aaaaaahhhh j’ai trouvé !!!! ben moi j’en connais des vieilles amazones et kils seraient bien étonnés les tits jeunes làààà …… oki je sors …. vééé à mes fourneaux

    Odha

    1 décembre 2009 at 17 h 57 min

  77. Faudrais peut-être à introduire si j’ose cette expression ( Mais si, j’ose !!! ) PUDUKKU un viking venu du froid qui réchaufferait un peu cette ambiance olfactive !!!

    Philippe

    1 décembre 2009 at 18 h 29 min

  78. Pascal, les amazones vivaient quand même à l’écart des mecs donc !!!

    Philippe

    1 décembre 2009 at 18 h 31 min

  79. Les amazones devaient considerer les hommes de la même manière que les Grecs anciens considéraient les femmes : pour la reproduction…. lol !!!

    Mata

    1 décembre 2009 at 18 h 47 min

  80. pour cette dernière remarque et en ce qui concerne mes amazones il y a un embryon de réponse dans ce texte!vous n’avez pas bien lu élève Mata. Reprendre le paragraphe sur la capture de Zemmour!

    Philippe

    1 décembre 2009 at 19 h 36 min

  81. Ah bon, les grecs aimaient les femmes ??? Ils roulaient juste des pelles aux poneys !!!

    Philippe

    1 décembre 2009 at 19 h 43 min

  82. Il y a un accroc, Paul ???

    Philippe

    1 décembre 2009 at 19 h 44 min

  83. bon, Amazones ou Grecs, on en est toujours là: c’est à prendre et à laisser…

    Sylvie...

    1 décembre 2009 at 19 h 52 min

  84. Ben fallait bien faire des gosses et que qq un fasse à bouffer et la lessive !!!Elève Mata tire respectueusement la langue au seigneur PDDD….. na !

    Mata

    1 décembre 2009 at 20 h 19 min

  85. Ben, vu que le dieu unique n’était pas encore né dans l’imagination fertile de personne, elles se posaient pas de question sur leur sexualité, elles faisaient ce qu’elles voulaient avec qui elles voulaient…

    Mata

    1 décembre 2009 at 20 h 21 min

  86. Dire que maintenant les amazones vendent des disques et des bouquins sur le net… Elles sont tombées bien bas !!!! :(((

    sébastien

    1 décembre 2009 at 20 h 50 min

  87. Tout se perds !

    Mata

    1 décembre 2009 at 20 h 54 min

  88. Une bonne badine, allez zou, les mecs en avant et schlaaaa schlaaaa que je vous fouette, bande de coqs!ptdr!

    Mata

    1 décembre 2009 at 20 h 55 min

  89. Bon, c’est quand la suite ???

    Mata

    3 décembre 2009 at 10 h 23 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :