"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Genèse III

with 41 comments

Les jours les mois et les années, grains de sable au vent du désert, s’envolèrent comme ils font d’habitude, à peine troublés par les braillements intempestifs  de l’individu mi-homme mi-on-ne-sait-quoi qui manifestait ainsi ses émotions primaires. Très vite Crao se rendit compte que cet enfant , si cette boule de poils suintante pouvait être nommée ainsi, ne serait pas de la tarte à faire lever.

 Têtu au point de pouvoir fendre du granit avec sa tête, le jeune bambin Grande-Burne se montrait récalcitrant à la philosophie empreinte de sagesse métaphysique de Crao. Alors que Rahan, bouche bée, buvait les paroles de son père, Grande-Burne, plus prosaïquement, bavait en triturant son testicule déjà précoce. Cet enfant  était,  en effet, doté d’un surplus d’hormones ahurissant,  et bien que son physique eut été susceptible de mettre en fuite un troupeau de phacochères, il présentait auprès de la gent féminine, en période d’ovulation uniquement, une singulière attraction. Pensez donc qu’à l’age de six ans, alors que Rahan en était encore à jouer aux p’tits dinosaures, Grande-Burne était capable d’enflammer les sens de Térébenthine, sa maman adoptive. Heureusement, femme de tête qu’elle était, elle ne se laissa jamais aller à ce penchant indiscutable autant que coupable, sans quoi cette histoire, si belle et pleine d’enseignements  (et pas seulement menstruels) serait devenue vraiment dégueulasse.

A l’école aussi, le fils damné des ages farouches à la con  posait problèmes. Peu enclin aux études,  il pouvait rester des heures prostré, ses yeux noirs perdu dans le vide sidéral de contemplation extatique d’un grain de poussière luisant sous le soleil, en ne se demandant rien de particulier mais sans omettre de lâcher quelques fragrances anales nauséabondes. Rahan lui, était premier de la classe et en butte à la jalousie de certains de ces camarades qui le traitait volontiers de "tapette blonde". Grande-Burne dans ces occasions là, sortait de sa léthargie, cassait quelques dents, brisait quelques bras, et par ces actions modérément violentes protégeait la dignité de son frère Rahan, un peu malingre dans ses jeunes années il faut bien le dire. Mais on l’aura compris, ce n’est guère avec ce genre d’actions que l’on décroche les premiers prix et les bourses d’études. Et fatalement Grande-Burne fut placé sur la voie de garage de l’époque à savoir:  la chasse à l’auroch. Ce qui, peu ou prou, relevait de l’étude des bouses , techniquement parlant.

Au grand soulagement de Crao qui put enfin se réjouir, car le jeune homme excella en ce domaine.   Finies les angoisses paternelles! Finies les ablutions dans  la Dolt’Eau, la fontaine miracle des éducations laborieuses. Finie la lente déliquescence de sa bonté, Crao pouvait à nouveau envisager l’avenir d’un œil serein et humaniste sans crainte de voir ressurgir le désir malsain qui l’avait saisi plus d’une fois face à Grande-Burne: écrire "mein kampf". De joie, il offrit à Grande-Burne une massue à défoncer les cranes d’aurochs  et à Rahan, pour ne pas faire de jaloux, un coutelas d’Ivoire et Carré, trouvé dans un paquet de nouilles. Et il alla se coucher sur sa femme pour finir de fêter ça.

Le lendemain le Mont Bleu entra en éruption, à la surprise générale car personne n’avait choisi "géologie" à la faculté locale. Et tandis que Térébenthine s’asphyxia doucement en respirant des cendres et des gaz funestes à en devenir bleue, elle aussi, Crao se mourut d’une bonne grosse roche volcanique par sa trogne reçue. Rahan reçut, quant  à lui, les dernières volontés paternelles, promit  "d’aider ceux qui marchent debout, même les basanés comme ton frère qui ont leur utilité" , et toutes ces sortes de choses. Tandis que Grande-Burne ne reçut rien de personne car il avait passé la nuit à hurler du grand rut printanier qui lui serrait les reins , au tréfonds de la forêt touffue, pas très loin de l’endroit où rien de particulier, encore en fois, ne s’était jamais passé.

 La suite nous la connaissons…

Fondements de l’économie

Le retour de Grande-Burne

Publicités

Written by saiphilippe

11 octobre 2009 à 10 h 48 min

41 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. chose promise.

    Philippe

    11 octobre 2009 at 10 h 55 min

  2. sobre… ethnographique même…. maintenant l’histoire peut reprendre….

    Sylvie...

    11 octobre 2009 at 11 h 07 min

  3. Super! Ca glisse tout seul. Bravo, ta plume est en forme. Comme quoi un petit retour aux sources ça peut avoir du bon à condition de ne pas s’en tenir au macramé. A+

    Pascal

    11 octobre 2009 at 11 h 09 min

  4. ça me va: ombre de ta main…..

    Sylvie...

    11 octobre 2009 at 12 h 12 min

  5. merci. c’est très gentil.

    Sylvie...

    11 octobre 2009 at 12 h 12 min

  6. Je t’aime bien Philippe… mais à trente ans, enfance encore en vue, comme sur le bateau d’Ajaccio, quand ça vogue vers le continent, on voit encore au loin la légère touche bleue des montagnes (ça a commencé pour moi en 1947, plus de cent traversées… ah… le parfum exhalé par la p uissante respiration de mon île, au petit matin… mais c’est dans l’autre sens…) que j’ai fait la connaissance miraculeuse de Rahan… cet être miraculeux, sans en lui aucune peur de la vie… concept, me direz vous… mais concept à préserver en priorité… histoire d’imiter. Et oh oh Dolteauo… ai je fait une erreur d’orthographe ? passionnnant… dis nous la suite… ou alors je vais parler de captation de bénévolenté abusive… JB

    Jean Baptiste Lucchini

    11 octobre 2009 at 12 h 52 min

  7. J’ai connu les points cadeaux dans le chocolat et le café; les cadeaux des lessives mais jamais rien dans les paquets de nouilles, pourtant Dieu sait si j’en ai mangé ! Dans ton récit ça devait être des nouilles chinoises ! :))

    cata

    11 octobre 2009 at 13 h 15 min

  8. moi non plus! c’était pour faire un jeu de mots avec Rivoire et Carré!mais ce n’est pas le seul.

    Philippe

    11 octobre 2009 at 13 h 41 min

  9. j’ai bien aimé celui de Dolto

    Sylvie...

    11 octobre 2009 at 13 h 54 min

  10. buvait, bavait…

    Sylvie...

    11 octobre 2009 at 13 h 55 min

  11. un physique à mettre en fuite un troupeau de phacochère… une étude des bouses, quelle histoire de m… il n’a pas eu le prix No-belle, non plus ?merci de ces lignes toujours aussi acrobatiques, et @ te relire

    Philippe

    11 octobre 2009 at 14 h 13 min

  12. J’ai aussi bien aimé Dolt’eau… mdr!!Vivement la suite… d’ici que Grande-Burne ait des descendants…. qui donc ceux-là pourraient ils bien être ????

    Mata

    11 octobre 2009 at 14 h 52 min

  13. hum… idée à creuser chère Mata. "The Lord of the Burnes". " Indiana Burne et le godemiché perdu". "James Burne contre dr Yes". " Vingt-mille pieux sous la Burne". " Laisse aller, c’est une Burne". "Jason Burne". " François Burne, une jeunesse Française". Que de pistes s’ouvrent à moi, mais pour l’heure je vais laissez reposer mon héros burnesque.

    Philippe

    11 octobre 2009 at 15 h 03 min

  14. connaissant ton gout pour les sagas: the lord of the Burnes promet.

    Sylvie...

    11 octobre 2009 at 15 h 06 min

  15. Quai des Burnes: les Miches elle mord quand Jean gobe un !

    cata

    11 octobre 2009 at 15 h 25 min

  16. oh, grand Manitou de la Plume, je suis pliée, j’adore ta prose , tes jeux de mots et de maux, que de pistes à suivres, oui, là j’en redemande….comme dirait quelqu’un il est sévèrement burné….A l’ombre de sa burne….C’est aussi une photo que j’ai entrevue , dans une brouette, la burne….ou les, je sais plus….Bonne soirée Philippe, je t’embrasse….

    Câline

    11 octobre 2009 at 15 h 25 min

  17. Sais tu que quand j’étais petite j’étais amoureuse de Rahan, le seul blond que j’eu(s) jamais aimé ;-)Bizz

    bibialien

    11 octobre 2009 at 15 h 28 min

  18. qui est l’auteur de "mein kampf"? deja…un doute m’assaille ;-)quelle saga……je propose le goncourt; pour les aventures de gde burne!

    lionel

    11 octobre 2009 at 15 h 54 min

  19. Le Furer lui-même….Ben , oui il a écrit, peint, sculpté je crois….et bien d’autres choses……

    Câline

    11 octobre 2009 at 16 h 06 min

  20. Un prix c’est certain…..Punaise , tu édites un bouquin comme ça, je l’achète de suite et tu me feras l’honneur de m’y mettre un autographe…Enfin j’espère…..Bonne soirée….

    Câline

    11 octobre 2009 at 16 h 09 min

  21. éh.. oui l’écriture.

    Falba

    11 octobre 2009 at 17 h 05 min

  22. c’est sympa , c’est écrit un peu plus grand que d’habitude .. mamijokè1peumirosurlèbor t’en remercie ..T’es sûr que c’est comme ça qu’est mort Crao ? ma mémoire n’étant pas une source sure , loin s’en faut , je n’oserai mettre cette version en doute … il n’empêche que … t’es vraiment sur ?

    jojo

    11 octobre 2009 at 17 h 50 min

  23. En tous cas il est mort suite à l’éruption du mont Bleu. J’extrapole un peu c’est tout.

    Philippe

    11 octobre 2009 at 18 h 07 min

  24. J’espère ne pas croiser Grande-Burne en faisant mon footing et en plus il a le regard de Treiber…les carottes sont cuites! Bises

    Caiçara

    11 octobre 2009 at 18 h 18 min

  25. Hé, oui, Treiber, il est passé où celui-là; ça m’inquiète un peu tout d’un coup… Ma chienne ira faire son tour toute seule…

    Pascal

    11 octobre 2009 at 18 h 25 min

  26. Ah non Grande-Burne n’est pas Treiber! Il n’est pas un assassin, il n’a pas un caractère facile c’est tout.

    Philippe

    12 octobre 2009 at 6 h 20 min

  27. Philliiiippeuuuuuu !ne dis pas que Treiber est un assassin , il est juste présumé coupable , tant que le jugement n’a pas été rendu il a le droit d’être aussi présumé innocent .C’est vrai que cet homme n’a pas été gâté par la nature et a un physique plutôt effrayant , mais pensons à toutes ces erreurs judiciaires du passé … tant qu’il n’y a pas de preuves , faisons attention aux mots que nous employons .Ne soyons pas aussi minables que le ptinico !

    jojo

    12 octobre 2009 at 7 h 04 min

  28. C’est vrai, mais je ne sais pas pourquoi, dans le noir, je crois que j’aurais tendance à le présumer coupable. lol

    Pascal

    12 octobre 2009 at 9 h 02 min

  29. Philippe, Grande-Burne peut faire comme le phénix, renaître de ses cendres, en pire ou en mieux, mais renaître….Âvec un décor comme Pompéi….Oui, je sors….!!!!! Oups…..Bisous…..

    Câline

    12 octobre 2009 at 14 h 02 min

  30. J’ai bien ri !

    Dom

    12 octobre 2009 at 19 h 59 min

  31. J’ai pas lu les coms. Yahvé (pardon, "y’avait") urgence chez Pascal. J’ai même frôlé l’excommunication (pardon,"la disqualification") : pas mariée, trois enfants, pas de remords, bref, un lourd passif à mon actif, une sorte de grosse tare qu’on se traîne à chaque fois qu’on doit remplir un imprimé.Exemple :- Conjoint ? – Néant !- Mariée ? – Non !- Divorcée ? – Ben non, puisque pas mariée ! Vous écoutez mes réponses ou non ?- Non ! Veuve alors ?- Non ! Pas tellement.- D’accord, on continue !- Séparée ?- Ouiiiiiiiiiiiiiiii ! C’est ça !!!!!!!!!!!- De ?- De mon malheur.- Ah ! Bien bien ! On va voir ce qu’on peut faire pour vous……….. longues minutes………..- Désolé, Madame, on ne peut rien faire pour vous…En dehors de tout ça, "Le chaînon manquant" de Picha, t’as vu ? Moi je trouve ça grandiose !!!FloFlo

    Flo

    12 octobre 2009 at 20 h 06 min

  32. Merci Dom Dom.Non Flo, pas vu "le chainon manquant" même si je crois bien que c’est moi.Oui ça discute pas mal chez Pascal en ce moment, mais Dieu qu’il est ardu de faire tomber ces murailles de Jéricho de la Foi aveugle. Sans trompette qui plus est. Je suis adepte des croyances "raisonnables" et quand la Bible dit que le monde a 6000 ans je réponds: " et mon cul c’est de la lotte?"… faut pas tout prendre au pied de la lettre quoi. Enfin bon, moi c’que j’en dis.

    Philippe

    12 octobre 2009 at 20 h 17 min

  33. Bah, oui ma pauvre Flo, t’es une moins que rien de rien du tout. Même pas fait baptiser ses gosses!!! mais à quoi qué pense??

    Pascal

    12 octobre 2009 at 20 h 28 min

  34. Euh là, je viens de réaliser que les miens non plus…

    Pascal

    12 octobre 2009 at 20 h 31 min

  35. Pour imager un peu, "Le chaînon manquant" de Picha, c’est un peu pour moi ce qu’est la bible pour Chantoune. Bref, une référence en la matière !

    Flo

    12 octobre 2009 at 20 h 34 min

  36. Aaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhh ! Je n’en puis plus ! Pauvre pauvre de moi, de rien du tout. Même pas fait……… J’ai plus de doigts tellement je me les suis mordus. Dieu que vous êtes bon de m’acueillir en votre sein alors que je n’en mérite rien ! N’empêche que "Le chaînon manquant", ça vaut aussi pour toi, Pascal.

    Flo

    12 octobre 2009 at 20 h 45 min

  37. juste un petit coucou en passant …..

    jojo

    13 octobre 2009 at 9 h 45 min

  38. Très bon ! :-DTiens ! à un moment, j’ai pensé à la vieille blague de la différence entre l’instit’ à la retraite et le tampon hygiénique…

    Michel

    14 octobre 2009 at 15 h 56 min

  39. c’est une vieille blague que j’ignore.

    Philippe

    14 octobre 2009 at 18 h 38 min

  40. Je la connais pas non plus…Le tampon usagé c’est l’infusion du vieux vampire édenté…

    Mata

    14 octobre 2009 at 18 h 42 min

  41. bon , Treiber , c’est dans mon coin qu’il traîne , alors paniquez pas ! nous ici , on est gatés , entre TREIBER et Emile Louis en passant par Guy Roux…… on évite de laisser nos gosses seuls à la sortie du collège !!!!! des fois qu’il y aie un nid et qu’on l’ai pas encore débusqué !!!!!!!! pour en revenir à grosse burne , pardon , grande burne , force est de constater que l’éducation nationale , déjà , à cette époque oubliée des historiens mais pas des notables pédophiles , loin s’en faut , n’assurait déjà pas un pet de nonne pour aider nos têtes blondes à s’orienter : déjà à cette époque reculée , si tu étais fils de Crao , cancre et même pas capable de brandir ta gourde , heu , ton gourdin , pour nourrir ta petite famille , tu pouvais quand même te retrouver élu pour la présidence de Darty ou de l’epad !!!! la valeur n’attend pas toujours le nombre des années !!!!brave Craô ! dommage qu’il n’ait pas enseigné à Rahan d’éviter les coups de coutelas dans le contrat , fut-il d’ivoire !

    Mimi pinson

    15 octobre 2009 at 12 h 54 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :