"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Anarchie

with 42 comments

Si de nombreux artistes ont pu s’en réclamer
 sans trop risquer leur croute,
 l’anarchie
 en politique,

  ne donna jamais que des cocus et des martyrs
et, en regain,
  toute la panoplie du crime.

   
Publicités

Written by saiphilippe

6 septembre 2009 à 11 h 32 min

Publié dans Pensée

42 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. L’anarchie, c’est le foutoir, l’absence totale de règles, de lois. Tout le contraire de la société.

    Ed

    6 septembre 2009 at 11 h 51 min

  2. net et précis.

    Sylvie...

    6 septembre 2009 at 12 h 16 min

  3. on perd la liberté d’expression.bise et à bientôt!

    tsat

    6 septembre 2009 at 12 h 48 min

  4. entièrement d’accord avec Ed. ! mais tu le sais ; je l’ai déjà dit .

    jojo

    6 septembre 2009 at 12 h 48 min

  5. Je fais personnellement une énorme distinction entre ladite anarchie, qui est d’après la plupart des dicos, le grand bordel chacun pour sa gueule, et l’anarchisme qui me semble être une idéologie basée principalement sur le respect de chacun. Dommage que ces deux mots soient paronymes. Flo

    Flo

    6 septembre 2009 at 14 h 10 min

  6. il y a en effet une différence entre l’acceptation générale du terme "anarchie" et sa réalité philosophico-politique. Cela tient, à mon avis, à l’absolue inaptitude de ce modèle à s’appliquer où que ce soit associé aux manifestations terroristes et criminelles de certains de ses thuriféraires.

    Philippe

    6 septembre 2009 at 14 h 21 min

  7. Bien sûr, l’anarchisme est une utopie, mais un but auquel, je crois, nous devrions tendre (voir la citation de René Char en tête de mon blog : "L’impossible, nous ne l’atteignons pas, mais il nous sert de lanterne". Je ne l’ai pas mise là par hasard…). Quant au terme de "modèle", il n’a évidemment pas sa place dans une idéologie anarchiste. C’est peut-être tout simplement pour cela qu’il s’est toujours montré "inapte" jusqu’alors.

    Flo

    6 septembre 2009 at 14 h 35 min

  8. Le mouvement qui se définissait lui-même comme anarcho-syndicaliste a eu de beaux jours en Espagne avant la guerre franquiste. Je pense que ceux-ci auraient été assez d’accord avec la conception de Flo. J’ai connu adolescent un réfugié espagnol anarchiste qui pensait bien comme cela.

    cata

    6 septembre 2009 at 14 h 47 min

  9. Oh je connais bien l’influence de l’anarcho-syndicalisme sur la vie politique française passés les premières bombes et coups de revolver de Caserio ou de Ravachol et lorsque il fut clair que l’action directe ( sans mauvais jeux de mots) ne donnerait rien. Les syndicats que nous connaissons aujourd’hui en furent , pour un grand nombre d’entre eux, largement imprégnés. En cristallisant les positions "ouvrières" dans une attitude perpétuellement en bute face au patronat il participa à l’absence quasi-totale de tout dialogue constructif. Ainsi, à l’inverse de ce qui se passe dans les pays du nord, Suède Norvège par exemple où 95% des salariés sont syndiqués, où la protection sociale est infiniment supérieure à la notre pour une productivité équivalente on assiste en France à une pénurie de militants dispersés dans une multitude de structures et n’ayant pour seul capacité que celle de nuire par l’action, parfois violente, puisque ils ne représentent à eux tous, CGT, CGT-FO, SUD et j’en passe, que 5 à 10% des salariés. Non pas que leur colère ne soit pas légitime, mais reconnaissons que des syndicats moins sectaires qui représenteraient la majorité des travailleurs n’auraient pas vraiment besoin de menacer, de faire grève, pour se faire entendre, par le simple effet de masse. Le mal du mouvement ouvrier français consiste en sa filiation historique avec l’anarchisme politique et son manque de volonté de s’en défaire. Si vous ajoutez à cela la bêtise du patronat français, lui aussi largement miné par d’imbéciles preceptes décatis, vous obtenez la situation actuelle.

    Philippe

    6 septembre 2009 at 15 h 20 min

  10. si je comprends le contre… mais après le rien, y’a quoi?

    Sylvie...

    6 septembre 2009 at 15 h 20 min

  11. Pour illustrer l’aspect utopique de l’anarchie, je citerai Ferré qui la définissait ainsi:" l’anarchie, c’est l’ordre sans le pouvoir". Une utopie comme pourrait l’être un communisme humaniste. Je crois que c’est le lot des idéologies et des systèmes philosophiques de démontrer leur incapacité à s’incarner sans concession. A+

    Pascal

    6 septembre 2009 at 15 h 32 min

  12. La racine grecque du mot veut dire absence de chef, je pense que beaucoup en rêvent mais seraient incapables de s’autogérer sans s’automutilerEt si l’on y réfléchit bien, le Christ est le seul anarchiste qui ait vraiment réussiBizzzzzz

    bibialien

    6 septembre 2009 at 16 h 09 min

  13. Le Christ, un anarchiste!!! Bibi, tu veux finir au bûcher ou quoi?!! Un Dimanche en plus! Bisesss

    Pascal

    6 septembre 2009 at 16 h 10 min

  14. Ben oui il n’avait pas de patron lui Et oui je veux bien finir au bûcher seulement voilà je ne suis p(l)u(s) celle que j’étais ! Ah ah je me gausse

    bibialien

    6 septembre 2009 at 16 h 13 min

  15. elle a raison

    Sylvie...

    6 septembre 2009 at 16 h 14 min

  16. moi suis pô anarchiste …suis libertaire !!! … nuance !! … mais suis cocu quand même !!

    glandouille

    6 septembre 2009 at 16 h 19 min

  17. Venir restaurer le royaume de son Père, c’est un peu bizarre pour un anard… enfin moi c’que j’en dis.

    Philippe

    6 septembre 2009 at 16 h 36 min

  18. Ce que t’en dis, ce que t’en dis… Bah oui ,c’est un peu bizarre pour un anar! Voilà ce que j’en dis!

    Pascal

    6 septembre 2009 at 17 h 19 min

  19. Je chie sur les nanars

    JiPi

    6 septembre 2009 at 17 h 26 min

  20. Toi ,Jipi, t’as vu "mon curé chez les nudistes", n’est-ce pas?ça me fait penser que Sim est mort, dingue non?

    Philippe

    6 septembre 2009 at 17 h 28 min

  21. aaah nanar !! je te suis pour la vie lié !!

    glandouille

    6 septembre 2009 at 17 h 36 min

  22. c’est la le truc: un retour vers le suc du suc (ce qui n’est pas un fondamentalisme) qui est une innovante nouveauté et totalement renversant (les adversaires ont dit "subversif") avec des jeux de mots du genre "je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épee"..

    Sylvie...

    6 septembre 2009 at 17 h 58 min

  23. Hummm ! Très intéressant tout ce que je viens de lire ci-dessous ! Comme je ne suis pas un garçon très intelligent, et passablement illettré, j’ai pris mon dico (déja pour "thuriféraire" !)Je lis bien un distingo entre "anarchie", qui est un état, et "anarchisme", qui est une doctrine refusant tout état ! Etonnant, non ?Ensuite, je te donne raison de reprocher la trop grande facilité qu’ont certains artistes à choisir cette voie, pour finalement fuir toute étiquette politique, tout en restant politiques… Regarde moi, par exemple ! :) Quelle honte !En plus, je risque pas gran’chose à l’dire. Pffffffffffffffffff !!! Notre père qui êtes odieux, pardonnez-moi !Il existe tout de même un exemple d’anarchisme qui ne s’est pas effondré seul, mais plutôt dans le sang, enfin, tu vois bien de quelle période, dont MON Rimbaud préféré serait le chantre, je veux parler… ;)T’as l’art de lancer les sujets brûlants, toi ! Hé hé !Euh, au fait, mention très bien félicitations du jury aux commentaires de Flo. Je vais aller faire un tour sur son blog, tiens !

    Michel

    6 septembre 2009 at 18 h 00 min

  24. Et Mirchi pour ton com’ adorable sur les petites choses !

    Michel

    6 septembre 2009 at 18 h 00 min

  25. Oulala j’ai eu peur je viens de vérifier mon tél, la carte SIM fonctionne encore

    JiPi

    6 septembre 2009 at 18 h 11 min

  26. moi non plus je ne sais pas ce que veux dire "thuriféraire" mais j’ai trouvé que ça faisait classe comme mot qui déchire sa race.

    Philippe

    6 septembre 2009 at 18 h 33 min

  27. Et moi, je ne sais même pas ce qu’est une carte SIM…

    Pascal

    6 septembre 2009 at 20 h 20 min

  28. Salut , moi je suis Falba, juste pour te dire d’aller voir le billet PAROLES de PAORLES de PAROLES de mon amie Emma, comme celà tu seras au courant du pourquoi de ma venue sur ton blog…………………….lolFalba

    Falba

    6 septembre 2009 at 20 h 24 min

  29. Alors… Thuriféraire: se dit d’un flatteur se prenant tellement peu pour une merde qu’il ne supporte pas qu’on lui associe des mots simples. Remarquez, c’est toujours le but du flatteur que d’obtenir un gain ou une reconnaissance. Alors du coup, j’sais plus…

    Pascal

    6 septembre 2009 at 21 h 15 min

  30. Bibi, je me demande comment il se fait que Sylvie est au courant du fait (théoriquement privé pour ne pas dire intime) tu n’es plus celle que tu étais, hum, c’est louche…

    Pascal

    6 septembre 2009 at 21 h 20 min

  31. Donc, si je pige bien, c’est le mec que quand il parle on pige rien à ce qu’il veut dire et lui non plus?

    Mata

    6 septembre 2009 at 21 h 40 min

  32. "Thuriféraire", sûr que je vais le réemployer çui-là ! :-D

    Michel

    6 septembre 2009 at 22 h 35 min

  33. C’est l’anarchie ici 😉

    bibialien

    7 septembre 2009 at 1 h 24 min

  34. "thuriféraire" est aussi un synonyme d’ "idolâtre" et c’est dans ce sens que je l’ai employé.

    Philippe

    7 septembre 2009 at 8 h 51 min

  35. pas facile à placer dans une conversation quand même : " ma dame , je suis le thurféraire de l’hôte de ces lieux !!!!!!! " sauf s’il se prend pas pour une merde , sinon , le lieu approprié , c’est les gogues !

    Mimi pinson

    7 septembre 2009 at 11 h 20 min

  36. mdrrrrr ! ça c’est du Mimi tout craché !!!

    glandouille

    7 septembre 2009 at 11 h 25 min

  37. je prefere anarchisme à anarchie … le 1er etant une carotte qui nous fait avancer … le 2eme etant grand bordel ou c’est chacun sa merde !!! …. ce que j’en dis c’est ce que je pense épicétou … sourirebisous Phil bonne semaine

    Odha

    7 septembre 2009 at 12 h 21 min

  38. Dis donc, Philippe quand on est un aigri, je ne sais pas si on peut se permettre de la ramener! (lol) A+

    Pascal

    7 septembre 2009 at 12 h 58 min

  39. Oui, l’anar n’a jamais eu bonne presse. Mais comment lui redorer le blason ?

    Christophe

    8 septembre 2009 at 20 h 57 min

  40. Un blason à un anar ?!!! C’est rigolo !

    Dom

    9 septembre 2009 at 9 h 59 min

  41. avec une fleur de lys pour faire joli….

    Dom

    9 septembre 2009 at 11 h 41 min

  42. Effectivement en politique l’Anar chie! Là tu me demandes beaucoup Philippe, ce soir j’ai utilisé tous mes neurones à mon dernier billet et en faisant des fautes d’orthographe comme tu as pu t’en apercevoir. Oh my God! Que le français est une langue difficile. Bises

    Caiçara

    16 septembre 2009 at 19 h 49 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :