"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Pense! bête.

with 23 comments

De quelle utilité peut bien être l’épreuve de philosophie du baccalauréat? A mesurer la capacité d’analyse des étudiants? A dégrossir leurs cervelles abîmés d’affidés de feuilletons débilitants?  Je réponds prosaïquement: Mon Cul!

 Cette épreuve, car oui c’en est une, ne consiste pas à penser par soi même, mais à noircir sa page de la pensée des autres. Combien même seraient-elles les plus belles des idées éructées des plus doux fions de philosophes que la terre ait jamais porté, je m’en fous comme de la dernière hernie discale de David Douillet. Toujours j’ai abhorré de devoir me référer en permanence à ces grands ainés, comme si leur idées valaient mieux que les miennes. Je me moque du Kant,  dira t-on? Que m’importe pourvu que j’ai Descartes à jouer! Et tandis que Platon nique mes amours, cet enfoiré,  Candide rote, ce porc. Vraiment je ne vois pas l’intérêt de côtoyez pareilles engeances. Et je pense bien à vous,  mes tous petits, mes tous mignons apprentis bacheliers sauce 2009, qui en ce moment même devez baver devant le vide effrayant d’une page à la blancheur de linceul avec aux méninges la sentence que vous vous garderez bien d’écrire: " Mais Putain, qu’est-ce que je fous là!!!!!". Ah l’éternelle question existentielle, tu vois finalement ce n’est pas si dur de philosopher.

 Plus sérieusement. La philo au bac, c’est juste un contrôle de conne aisance où le jeune, que l’on suppose idiot,  se doit d’user des idées des autres pour justifier son argumentation,  en pure perte puisque il lui faudra  se garder d’émettre tout avis un tant soit peu personnel. C’est dommage.

Publicités

Written by saiphilippe

18 juin 2009 à 7 h 44 min

Publié dans Chronique

23 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. c’est un mauvais souvenir pour moi… j’étais trop jeune pour faire de la (bonne?) philo… de toutes façons, les règles de l’exercice sont tellement étriquées, comme tu dis, que cela tient plus du mouvement de gymnastique intellectuelle (;-)) que de la libre évasion d’une liberté qui s’exprime… @+

    Philippe

    18 juin 2009 at 7 h 50 min

  2. quant à moi je n’étais pas si mauvais à cet exercice futile de régurgitation. 12 au bac. Je le dédaigne d’autant mieux que je n’ai aucune rancœur scolaire à son encontre.

    Philippe

    18 juin 2009 at 8 h 06 min

  3. j adorais converser de philo avec mon prof en premiere et terminale mais au BAC j ai eu 5 héhé parce que comme tu le dis si bien , on se fout de ce que peut penser l élève dans cette matière …C est le maitre qui décide , le philosophe ..Dans ce cas l élève ne dépassera jamais le maitre sauf s il est d accord avec lui ….Bref la philo comme bien d autres matières me parait complètement inutile au bac en tt K !!!!!ça c est comme apprendre l anglais aux élèves de CP et CE1 alors qu on ferait mieux de leur donner de bonnes bases en français ….je m égare je sais mais bon il fallait que je le dise !!et puis il y a tellement d autres matières encore qui n ont plus lieu d etre mais …..ça ferait augmenter le taux du chomage alors je me tais!bisous beau gosse de dijon

    LA DAME

    18 juin 2009 at 8 h 16 min

  4. Ah oui j’avais la meme vision que toi! du coup j’ai pas mis une seule citation au bac, et j’ai pris 5! Mais bon je suis un indecrottable scientifique…

    Thomas

    18 juin 2009 at 8 h 21 min

  5. D’accord, la forme de l’exercice peut sembler très contraignante. Cependant ce qui est demandé à l’élève, au travers du devoir de philo, davantage qu’une régurgitation de connaissances c’est de montrer sa capacité à structurer un discours en l’approfondissant progressivement or cela me semble essentiel. Un jour il faudra donner toute sa place à ce travail sur la pensée et son articulation, non seulement en terminale mais tout au long de la scolarité.Dans tous mes devoirs, je me souviens, je disais ce que je pensais mais j’avais le soin de l’amener logiquement. Ce n’est que lorsqu’on maîtrise cela que l’on peut construire une pensée autonome. J’ai eu une très bonne note au bac en philo, je pense parce que j’avais bien compris ça car croyez moi je ne risquais pas de régurgiter beaucoup de connaissances : j’étais un parfait fumiste et je ne bûchais rien !

    cata

    18 juin 2009 at 9 h 08 min

  6. la philo ?? peut-être la seule matière qui ne s’apprenne pas par coeur !!

    glandouille

    18 juin 2009 at 9 h 24 min

  7. jamais fait de philo , et pas passé le bac !et pourtant mon niveau d’études est "BAC +2 "pas mal hein ?j’ai commencé à faire des stages dans les hopitaux à l’âge de 16 ans . Commencer par passer la serpillière et donner la becquée aus petites mamies , avant de faire mes études d’infirmières . Diplômée d’état à l’âge de 20 ans , et retraitée à l’âge de 48 ans .elle n’est pas belle la vie ?… et sans me prendre pour une lumière , je ne pense pas être plus bête que la moyenne .bises , jeune homme !

    jojo

    18 juin 2009 at 9 h 26 min

  8. excellent ! je retiens le Kant dira-t-on qui comme chacun sait pictète est loin de la philosophie des lumières.

    Christophe

    18 juin 2009 at 10 h 13 min

  9. Bah, tu sais, c’est comme la gym, un saut carpé c’est un saut carpé, un double salto avec vrille bilatéralle avec extinction des phares, c’est aussi un Pffffffff….. Bref donc des figures imposées

    JiPi

    18 juin 2009 at 10 h 55 min

  10. J’abonde totalement en ton sens ! :)

    Michel

    18 juin 2009 at 11 h 06 min

  11. en tous cas le sujet ne semble pas vous inspirer…

    Philippe

    18 juin 2009 at 15 h 16 min

  12. hi, hi, la philo sur les blogs… j’essaie aussi… ça ennuie les lecteurs 😉 au mieux tu vois que tout le monde ne pense pas comme toi…pourtant l’exercice de la pensée, l’amélioration de la façon de progresser d’une idée à l’autre, le respect de la position d’une autre personne… voilà bien des chemins de sagesse. Sont-ils au bout d’une année de terminale ? on peut espérer qu’on commence à y cheminer… mieux que moi, en tout cas, qui ai dû me contenter des maths jusqu’à mon entrée au séminaire… là, la philo fut un bol d’air… une joie intellectuelle que je retrouve encore volontiers… mais que je ne sais pas forcément communiquer… chacun son domaine ;-)bonne soirée à toi

    Philippe

    18 juin 2009 at 15 h 28 min

  13. humm .. j’ai pris le bac au chapus/Marenne .. pas de philo !!! … si les tits jeunes aujourd’hui ont eu la chance d’observer les profs mais surtout les correcteurs … peut etre iront ils dans leursens et auront un 10 histoire d’avoir la moyenne … -;)bisous Phil … le sujet est vaste et je ne sais pas si tu le vois comme moi alors quitte a avoir un 0/20 je rends ma page blanche

    Odha

    18 juin 2009 at 15 h 30 min

  14. Plutôt d’accord avec les Catas. A+

    Pascal

    18 juin 2009 at 15 h 33 min

  15. j’aime assez l’avis de philippe !! … non ! pas toi philippe !! … l’autre !! mdrrrr

    glandouille

    18 juin 2009 at 16 h 16 min

  16. André, tu penses comme Philippe, mais toi, tu as raté l’entrée du séminaire…

    Pascal

    18 juin 2009 at 16 h 25 min

  17. oui c’est vrai, mais en meme temps et ac le recul…. je ne pense pas que "les idées" que je pouvait "avoir" (moi ou la plupart des jeunes de 17 a 19ans en général ) soient vraiments…. uniques et d’une intelligence rare….c’est normal je pense a 18 ans de croire que l’on a "des idées neuves" et que sur un sujet notre "opinion" est "incroyablement novatrice" ;-)c’est faux bien entendu… a 18 ans (sauf qq rares futurs penseurs supra intelligents, des futurs musiciens rarissimes etc), la plupart des individus en sont encore a apprendre a apprendre…je pense…donc "exprimer" SON opinion…. sur un sujet philosophique….un bachelier peut le faire….mais sincérement… je ne pense pas qu’un jeune "normal" de 18 ans ait des pensées qui révolutionnent quoi que ce soit!!! surtout qu’un philosophe, un matématicien, un physicien, un musicien…. passe sa vie entiere a "tenter de faire une oeuvre personnelle"… je ne crois pas que kant , einstein, le roy ladurie, etc furent en mesure a 18 ans de faire autre chose " que régurgiter" (plus intelligemment que la moyenne) des idées…c’est ac le temps que ceux ci se démarquérent de l’individu lambda…moi aussi j’avais des "avis super personnels" auxquels personnes n’avait jamais pensé a 18 ans!!! mdrr je devais le croire… ;-)j’ai eu 9!!!! et 4 (vu qu’en plus je l’ai redoublé le bac) en philo!!!et le 4 coeff 7…. et pourtant j’avais ecrit 10 pages sur "je ne sais plus quel sujet"…;-)l’examinateur devait etre un incapable… avais je pensé! a raison peut etre?vu que ce n’est pas descartes lui meme qui m’avait "corrigé"! 😉

    lionel

    18 juin 2009 at 18 h 35 min

  18. lol tu aurais une bonne note en français toi, au bac, avec tous ces jolis jeux de mots bien balancés…;))Sinon j’aimais bcp la philo en cours, j’avais de bonnes notes, mais au bac,pfff j’ai eu 7 (coeff 5)…:((Le probleme de cette épreuve, c’est qu’effectivement elle réside + à jongler avec les citations & pensées des uns et des autres, que d’apporter des idées créatives concernant le sujet…faut sortir sa science quoi, dommage…ça n’en devient qu’un rabachage……Je propose de rénover les épreuves de philo, lol:épreuve en deux parties:1) on te donne une série de questions concernant les grandes pensées des grands penseurs (afin de vérifier la culture)1) on te donne un vrai sujet de philo à disserter, et c’est à toi d’amener une pensée personnelle et justifiée (afin de vérifier la logique de pensée)…ça serait pas beau ça?.. ;)Bonne soirée

    Né_

    18 juin 2009 at 18 h 36 min

  19. Il est de bon ton de formuler sa théorie dans les devoirs de philo mais à l’unique condition qu’elle serve la pensée de l’auteur cité !Autant dire que la clé de la note parfaite est l’annihilation de sa propre pensée…Je me souviens avoir fait un test en première…Depuis deux ans, dans mes dissert’, je défendais mes idées à grand renfort d’arguments, m’opposant fréquemment à celles des Penseurs; ce qui me valait des notes ne dépassant jamais 5/20.Lors d’un bac blanc, j’ai cautionné les théories de Nietzsche à grand coup de citations de Freud, Kant, Pascal, Platon et autre Montaigne; résultat ?… un superbe 16/20 !Mais voilà, le jour du bac… je ne suis pas rentrée dans le moule… et ma note fut celle que je décrochais régulièrement depuis deux ans… : 5/20 !!!Bonne soirée Philippe…Maintenant, je vais lire les autres com’s…

    Nadine

    18 juin 2009 at 19 h 00 min

  20. Je pense donc je suisJe pense bête donc je suis bêteJe pense intelligemment donc je suis intelligentJe pense via les autres donc je ne suis pasBHL ne passera pas par moiBizzzzzz

    bibialien

    19 juin 2009 at 2 h 28 min

  21. C’est un philosophe BHL?

    Pascal

    19 juin 2009 at 15 h 36 min

  22. Ninne, tu as mis deux ans à comprendre: on devrait commencer la philo plus tôt. Ahhh, je plaisante….

    Pascal

    19 juin 2009 at 15 h 38 min

  23. le Bizarre de l’Hotel de Luxe ?? un philosophe ?? nâââân !!!

    glandouille

    19 juin 2009 at 15 h 51 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :