"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Une vie antérieure.

with 25 comments

  Farfouillant dans les profondeurs de mes limbes neuronales j’ai déniché des bribes de mémoire fort instructives pour les néophytes que vous êtes, d’une part, et qui d’autre part, flattent ma mégalomanie légendaire, parfaitement justifiée par ailleurs.  Je fus, en des temps immémoriaux,  un noble chevalier tout de fer harnaché, à l’âme farouche et fière, défendant la veuve, pour peu qu’elle se montrât conciliante , et l’orphelin, si ne rechignant pas aux tâches subalternes voire dégueulasses. Vider mon pot de chambre rempli de mes fientes aristocratiques par exemple; quoique à bien y réfléchir l’on puisse considérer cela comme un honneur insigne fait à des gueux indignes de ma compagnie et de mon dévouement christique envers leur misérable destin de lupen-prolétaires  moyenâgeux, pour reprendre les termes marxistes encore en vogue dans certaines maisons de retraite de l’ex-ceinture rouge parisienne.

C’est d’ailleurs lors de l’un de ces sauvetages épiques que je fis la connaissance du péon qui allait devenir mon page:
 Je chevauchais les vertes prairies de la vieille Anglie, Gingivite, mon épée qui chante, battaient mes flanc, mon heaume rutilant de miles feux ceignait ma noble figure. La cavalcade de mon presque-pur-sang Arabe -je dis "presque" parce qu’il était originaire de la banlieue nord de Marseille- soulevait un nuage de poussière et mon séant qui en retombant  écrasait mes nobles testicules, m’arrachant des râles de douleur extatique. Mortification bien involontaire qui j’osai l’espérer me rapprocherait de Dieu. Soudain, mes yeux larmoyants virent , comme l’andouille, une occasion de mettre mes talents en valeur. Et aussi de descendre de ce putain de canasson casse-couilles.
 A l’horizon, deux silhouettes peinaient derrière une pauvre carriole. N’écoutant que mon cœur vaillant je décidai de leur venir en aide et arrêtai, séance tenante, La Motte Piquet-Grenelle… Quoi? Ah oui je ne vous avais pas dit! C’est le nom de mon cheval.  Mais je l’appelle Sale Carne, ça va plus vite. Bref, je parcourus à pied la distance, tenant par la bride  mon destrier presque-halal. Arrivé à la hauteur des deux énergumènes, une jeune femme et son gosse,  je m’enquis de la situation tout en profitant de la vue plongeante que j’avais sur le décolleté pigeonnant de la belle dont je souhaitai honteusement  mais intensément qu’elle fût veuve. Elle se nommait Guenièvre, sans rapport aucun avec Chateau-Chinon, et l’enfant répondait, à condition que l’on gueulât, au prénom de John. Ils étaient en corvée de bois pour le compte d’un quelconque seigneur local et avaient perdu le percheron chargé du halage de la carriole lors d’une pause. "Faignants de paysans" pensai-je, attendri néanmoins par les courbes généreuses de Guenièvre. De mon noble esprit jaillit alors La Solution.

Je proposai à Guenièvre  La-Motte contre une  pipe. C’était là, me semblait-il , la moindre des choses car mes couilles criaient famine. Mais la sauvageonne ne l’entendait pas de cette oreille, ni d’aucune autre d’ailleurs. A force d’œillades, de ballotements poitrinaires à propos, d’ondoiements suaves de sa croupe d’airain,  elle me convainquit d’accepter en gage son fils John en échange de ma carne berbère. Celui-ci, John pas mon cheval , pendant ce temps  trifouillait distraitement ses naseaux,  au moyen de doigts crasseux. Vision peu ragoutante vous en conviendrez.  J’eus un haussement d’épaules et le secret espoir de revoir la belle par ce lien qui nous unirait, fit choir mes préventions. Je cédai.

C’est ainsi que dans cette vie antérieure,  chaque fois que j’eus envie de la contacter , je fis appel au page John.

  
En sus, si j’ose dire, une poillante mélopée aux accents chevaleresques

Publicités

Written by saiphilippe

11 mai 2009 à 13 h 56 min

Publié dans Chronique

25 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Tout ça pour ça…. j’ai vraiment que ça à fiche! rires

    Philippe

    11 mai 2009 at 13 h 59 min

  2. Ptdr!!!!!Oui, vraiment, t’as Rien d’Autre à Foutre ?????Mdr!!!!!!!Bises !

    Mata

    11 mai 2009 at 14 h 05 min

  3. MDR !!Mais tu t’es trompé de personnage Philippe, pour une bonne pipe aromatisée, il faut l’Abbé de Guenièvre ! –>Fatigué le Minou aujourd’hui :-)

    cata

    11 mai 2009 at 14 h 39 min

  4. Euh… on dit un limbe donc ils resteront neuronaux à moins que ce ne soit les profondeurs et dans ce cas au temps pour moiEt que vient faire l’annuaire là-dedans !? Ah ah ahOu serait-ce la découverte du basket-ball ?

    bibialien

    11 mai 2009 at 15 h 06 min

  5. Chers amis, nous remarquerons, ici, que bibialien a bien orthographié l’expression "au temps pour moi" qui trouve son origine dans la cadence musicale qu’il faut savoir réintégrer quand on s’en est éloigné et non pas comme tout un chacun peut le penser avec une certaine quantité de quelque-chose.Philippe, quand la connerie atteint ce niveau incomparable, il ne peut plus être question de la mesurer, mais seulement de l’apprécier. A+

    Pascal

    11 mai 2009 at 15 h 30 min

  6. "les profondeurs neuronales de mes limbes" ça sonne moins bien.

    Philippe

    11 mai 2009 at 15 h 33 min

  7. Certes certes

    bibialien

    11 mai 2009 at 15 h 35 min

  8. Philippe, dis plutôt que tu préfères le féminin. Y a pas de honte, moi aussi.

    Pascal

    11 mai 2009 at 15 h 41 min

  9. Pourquoi la main est au féminin, le pied est au masculin malgré la situation haute de la main et basse du pied ?

    bibialien

    11 mai 2009 at 15 h 47 min

  10. paske la main est à hauteur de la miche de Guenièvre et le pied à hauteur du cul de John …. tout est relié féminin/masculin ok je sors … bizzzz Phil

    Odha

    11 mai 2009 at 16 h 02 min

  11. Excellent Odha lol

    bibialien

    11 mai 2009 at 16 h 08 min

  12. mdrrrrt’as pas honte ?bravoooo Odha !!ptdr

    jojo

    11 mai 2009 at 17 h 27 min

  13. Nan j’ai même pas honte d’abord.j’ai bien le droit d’écrire n’importe quoi.

    Philippe

    11 mai 2009 at 17 h 32 min

  14. L’épée Gingivite… C’est un cure-dent ? PTDR !

    Michel

    11 mai 2009 at 18 h 18 min

  15. c’est parce qu’elle me servait à trancher en deux la triste gencive de mes adversaires…

    Philippe

    11 mai 2009 at 18 h 25 min

  16. Quelle féministe cette bibialien! Vous avez vu comme elle essaie d’insinuer des trucs…

    Pascal

    11 mai 2009 at 18 h 31 min

  17. Slt,Je voulais vérifier ton "accès libre" lolBonne soiréeça cé fé !! lol

    ¤ LiN£

    11 mai 2009 at 19 h 10 min

  18. toi, ton rêve en fait , c’est d’être servi !tu en as marre de tout faire , d’avoir autant de responsabilité sur le dos ,tu a l’impression que tout le monde compte sur toi ,et que tu ne peux pas te permettre le moindre relâchement,sinon tu sais que tout partirait en couilles …du coup ton fantasme , c’est d’être déivré de ce poidset que cesoit les autres qui s’occupe detoi pour changer !! lol= de la psychologie de comptoir , je sais ……

    Faith

    11 mai 2009 at 19 h 12 min

  19. Mdr Odha!!!!!

    Mata

    11 mai 2009 at 19 h 14 min

  20. elle vient de loin… ;-)on dirait "du goscinny" le calembourg….

    lionel

    11 mai 2009 at 20 h 29 min

  21. Ripaillons braves gens…

    Angélique

    11 mai 2009 at 21 h 02 min

  22. Pas de gros mot Pascal 😉

    bibialien

    12 mai 2009 at 2 h 37 min

  23. Un délice à lire surtout les deux premiers paragraphes!

    Centelm

    14 mai 2009 at 10 h 58 min

  24. Ah, oui, au fait le gros mot c’était féministe ou insinuer des trucs?

    Pascal

    14 mai 2009 at 11 h 56 min

  25. A ton avis !

    bibialien

    18 mai 2009 at 3 h 22 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :