"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

La Grand-messe

with 13 comments

Ce
doit être une affaire de saison, les marronniers fleurissent en automne
et en hiver. Je ne parle pas de l’arbre, bien entendu! Je fais
référence aux sujets récurrents  que l’on nous sert chaque période de
fête depuis des lustres empoussiérés . D’ici un mois vous pourrez
mourir en toute quiétude et d’ennui devant les sempiternels bêtisiers
de Noël. Vous pouvez d’ores et déjà parcourir les centres de vos villes
respectives maculés de guirlandes dégoulinant des fenêtres, telles
morve au nez de nos chers petits. Je passe rapidement sur la vente de
calendriers de petits chats, de pompiers, d’autant qu’à choisir
j’aimerais mieux un pompier par de petites chattes; mais bon, je
m’égare du Nord  au risque de me retrouver à l’Est. Pouf pouf,
reprenons. Tiens! autre exemple de "marronnier": Le retour de l’affaire
Gregory .  Pas  Gregory Lemarchal bien entendu, Vuillemin, celui qui
tenta la traversée de la Vologne en sac. A propos, faites moi penser à
ne pas appeler mon gosse "Gregory", ça porte la poisse apparemment!
Mais le plus gros marronnier, est de loin, de très loin, le Téléthon.
La grand-messe annuelle, où les bons sentiments et   l’émotion
véritable dégueuleront de vos téléviseurs pour se  répandre dans vos
cœurs embués de larmes de compassion convenue. Pourquoi dis-je "vos" et
pas "nos"? Mais voyons, c’est l’évidence: Je suis infâme, vil, ignoble,
pourri. Un salaud de première catégorie, une crapule dénuée de
sentiments. Sans la moindre once de pitié? Je vais répondre
distinctement et clairement: Oui! Je m’efforce chaque jour que Dieu
fait de ne ressentir aucune espèce de pitié. La pitié est le pire
manque de respect que je connaisse; c’est  la condescendance maquillée
du masque de la vertu. C’est pourquoi même lorsque je donne une pièce à
un mendiant je chasse l’idée perverse d’avoir réalisé une bonne action,
me contraignant plutôt à la honte d’avoir peut-être été apitoyé, de
l’avoir fait en réalité bien plus pour moi que pour lui. De la même
manière, je donne régulièrement des vêtements au Secours Catholique
évitant soigneusement de céder ne serait-ce qu’un bouton de culotte au
Secours Populaire sous le prétexte que ce mouvement est composé de
salopards de communistes. Ainsi, je ne ressens aucun soulagement, ayant
fait preuve d’arbitraire dans ma générosité. C’est important de
préserver le petit pourri qui sommeille en moi, sans ça je finirai par
me prendre pour le Christ.

Publicités

Written by saiphilippe

6 décembre 2008 à 14 h 37 min

Publié dans Chronique

13 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Là où l’ironie sarcastique te permet d’énoncer des vérités puissantes sur le concept de pitié, et toute la merde humaine (ni humanitaire, ni humaniste) qu’il véhicule avec l’égocentrisme forcené qui le caractérise. Merci de ce billet d’humeur sans concessions.

    Michel

    6 décembre 2008 at 14 h 47 min

  2. Un petit pourri en toi ? mmmmmm, je ne vois pas, vraiment pas…Rien à voir …Je m’en vais…ailleurs.On s’y retrouvera.Bises et bon courage ici-bas.

    Sunshine

    6 décembre 2008 at 15 h 02 min

  3. Merci d’avoir accepté mon invitation.

    .Emma

    6 décembre 2008 at 18 h 27 min

  4. Je suis d’accord avec tout ça et c’est effectivement le bon moyen pour passer pour un salaud face à la belle hypocrisie…Non, pas de trace de ton billet chez moi. Amitiés

    Pascal

    6 décembre 2008 at 18 h 34 min

  5. oui, préserve bien le petit (?) pourri…On l’aime comme il est 😉

    Kat

    6 décembre 2008 at 19 h 09 min

  6. MDR !!!!!Toi les cathos, moi les cocos… mdr mdr mdr!!!Bises!

    Mata

    6 décembre 2008 at 19 h 12 min

  7. Arfffffffffffffff ……..mais c koi cette chose qui est apparue sur le net !!!! même chez toi mon Phil ?? c à ne plus rien comprendre ……PS ; tu sais que je fais lire tes billets à mon mari !!! il est fan mdr ……Bises

    ภเภภє.ツ

    6 décembre 2008 at 19 h 49 min

  8. coucoubonne soiréebises

    pascaline

    6 décembre 2008 at 20 h 45 min

  9. Salut Philippe,Il y a un petit quelque chose de Desproges dans ton style…En tou cas lui aussi dénonçait les pseudos bons sentiments. Noël est le moment propice pour les grand-messe, comme tu dis. Cela ne m’a pas empêché de me bourrer la gueule au vin chaud cet après-midi au marché de noël…C’est pas vrai que tout l’alcool s’évapore…c’est pas vrai…

    Alexandra

    6 décembre 2008 at 21 h 25 min

  10. Eviter de se prendre pour le Christ, parce que Dieu c’est mieux? Je suis du même avis très cher Philippe :-), lol. Je suis venue te dire bonsoir en ralant que le chemin pour arriver sur ton blog a été un vrai parcours du combatant; j’y vois rien dans ce nouveau b…! Dieu me pardonne, enfin me pardonnes tu Philippe ? J’aime pa les nouveautés qui cassent mon train train sous prétexte de m’offrir mieux en me bouffant plus d’énergie que necessaire…c’est sans doute signe que je me fais vieille, tant pis.Pour ton petit mot sur mon blog, je découvre Le Clézio, et c’est un monsieur vraiment comme il faut, un talent mesuré pour monopoliser l’attention, milles mots de compassion pour susciter l’émotion; c’est un conteur comme j’ai aimé en lire dans mon enfance.Pour conclure: j’adore Noel, les guirlandes et les lumières dans la rue me reconfortent, j’ai l’illusion, d’un espoir, d’une chaleur renouvellée pour tous. Pour me défendre, j’ajouterais que des tas de gens défendent comme moi leur naiveté…c’est sans doute une faiblesse tout comme ta délicatesse pour donner aux pauvres: le masque de l’infame au coeur de pierre ne me convainc pas..Je te souhaite une bien agréable semaine mon ami…

    Ayda

    7 décembre 2008 at 17 h 07 min

  11. Merci Philippe d’être mon premier lecteur sur mon nouveau blog ^^;o) Bises !!!Ps: La grand Messe a trouvé son détracteur ^^;o) Belle rédaction de tes sentiments !!!

    Elisa

    8 décembre 2008 at 7 h 12 min

  12. Alexandra n’a pas tort … tu as un humour à la desproge , ça doit être ça qui nous attire ici houlala je relis ma phrase et n’en suis pas satisfaite alors je précise ma pensée : on t’apprécie – tout comme on appréciait Desproge- pour cet humour noir , décapant , pince sans rire , mais humour avec un grand H .ouais , là , c’est mieux sinon j’ai pas suivi , ni le téléthon , ni le sidaction ni l’élection des miss … Je donne ce qui peut servir de préférence à des gens que je connais et qui en ont besoin , et il m’est arrivé d’acheter un sandwitch en faisant mes courses pour le donner au gars ( ou à la fille ) qui tend la main devant le supermarché . Pas de pièces , j’ai assez de mal à finir mes propres fins de mois .

    jojo

    8 décembre 2008 at 14 h 42 min

  13. oui tout a fait philippe "la pitié " est de "la condescendance maquillé du masque de la vertu"!je n’ai donc moi meme aucune pitié!je ne donne pas de piéce au mendiants et les encourage si ils m’en demandent, d’aller se chercher un job rémunérateur, plutot que de rester toute la sainte journée a picoler sur un banc!!!un vin bas de gamme en plus!!! manque de gout!

    lionel

    10 janvier 2009 at 11 h 19 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :