"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

1984

with 8 comments

La glace et le verglas recouvraient les rues de la ville étrange où nous arrivâmes en ce mois de janvier de l’an de grâce 1984. Jetés sur les routes une nouvelle fois par les obligations professionnelles paternelles. Depuis ma naissance nous n’étions pas restés plus de deux ans au même endroit…comment aurais-je pu savoir alors que cette cité allait devenir le tombeau de mes espérances, qu’ici se terminerait la route… Dijon, capitale des ducs de bourgogne où jamais ils ne siégèrent, préférant à icelle les opulentes bourgades de Bruges ou de Lille. Dijon,  gros pâté de clochers planté au milieu de vignobles. Dijon, ville de vins acides que nul cours d’eau n’adoucit. Ville d’un si grand désintérêt que les touristes et les guerres n’y font que passer.

1984, ma campagne de Russie. Grognard, je traînai mes pas lourds dans la neige pour rejoindre Gaston Roupnel, obscur auteur régional dont le nom ornait l’agglomérat de bâtiments sans style et de préfabriqués miteux qui constituaient le collège. Mon sépulcre scolaire.  Lignard sous le feu, je supportai les quolibets et l’arrogance manifeste de "camarades"  qui ne daignèrent  m’appeler que "le nouveau" dans le meilleur des cas,et ce pour les deux années suivantes. Au printemps mes notes avaient fondu comme cette maudite neige au soleil.
 Comme je regrettai Roanne, le lycée Jean Puy où ma sixième avait commencé sous les meilleurs auspices . Comme je regrettai les amis que j’avais eu tant de mal à me faire. Comme je regrettai d’être "ici", dans cette Sibérie française, déporté. Dijon, 1984, le mariage de mes parents continuait de crever et ma petite sœur de naitre, avec le sens de l’à-propos d’un cheveu sur la soupe.

 1984, mon année zéro, de 2008 je te crache à la gueule. Dijon, ma ville d’adoption, je suis la cellule cancéreuse qui te fera la peau.

Publicités

Written by saiphilippe

29 novembre 2008 à 13 h 00 min

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Il me semble que la moutarde te monte au nez. Amitiés

    Pascal

    29 novembre 2008 at 13 h 50 min

  2. Bah ! Y’a qd mm Marsannay, Fixin, Vosne, Romanée et Nuit, un peu plus au sud… 😉
    Cri du coeur, semble-t-il.

    Michel

    29 novembre 2008 at 14 h 08 min

  3. Tiens ! J’oubliais Chambolle et Musigny ! :-D

    Michel

    29 novembre 2008 at 14 h 09 min

  4. Vraisemblablement tu detestes cette ville…tu devrais venir venir à Strasbourg, c’est chouette Stras.
    En tout cas tu écris bien et c’est un plaisir de te lire
    Bise
     

    Alexandra

    29 novembre 2008 at 14 h 11 min

  5. Bah…l’office du tourisme de Dijon va t’en vouloir…Ils vont te descendre dans une ruelle mal famée…pffff…Viens à 51 un jour, ça te permettra de relativiser ton malheur, je crois.Je connais pas Dijon, jamais vu l’interêt d’y mettre les pieds…
    Oui, je sais, je sors. 

    Stéphanie-Emmanuelle

    29 novembre 2008 at 14 h 28 min

  6. j’exagère un peu en fait, c’était pour dire que j’ai eu du mal à m’y faire!

    Philippe

    29 novembre 2008 at 14 h 31 min

  7.   Dans ce texte, il y a toute l’amertume de l’ado que tu étais. Une amertume manifestement encore bien vivace. Mais c’est que ça bouillonne là-dedans! Ca rumine, ça ressasse. Allez, une verveine et au lit!

    Ed

    29 novembre 2008 at 19 h 01 min

  8. La moutarde est bien montée là où les narines peuvent les renvoyer ^^Tu habites Dijon ? rhooooo !!! J’y étais la semaine dernière !!! Si j’avais su ^^Pour l’hémistiche qui est masculin , c’est une césure d’un vers pas de terre hein ! ni un verre à boire , ni la couleur !!! lol Ok ! Je vais faire comme Stefy ! Je sors ^^;o) Ps: bravo pour ton texte ;o) ( je m’en sors bien ) ouf!!!!

    Elisa

    30 novembre 2008 at 11 h 16 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :