"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

« Le pouvoir de la prière » VI Partie

with 6 comments

  Le lendemain, de retour au commissariat d’Imphy, Lezcinski reçut  madame Touchard . La pauvre femme, encore sous le choc, était à peine capable de parler. Néanmoins elle parvînt à fournir au policier quelques indications:  Monsieur Touchard avait rejoint sa cave vers 21 heures après avoir reçu un coup de téléphone. Il aurai déclaré en substance: " j’ai une commande de dernière minute à préparer… tu me diras le score!?" entre deux sanglots , madame précisa que le brave homme regardait un match de football au moment de l’appel. Puis, s’inquiétant de ne pas le voir revenir, elle descendit à la cave vers 22 heures et le trouva mort . Antoine écoutait la femme sans ciller. Elle suintait la sincérité!. Seulement voilà:  Une heure de battement pour un meurtre de ce calibre?!  c’était tout bonnement impossible!   Il y avait forcément un complice. C’était logique, cependant tout en y pensant, Antoine ne pouvait se departir de la sensation désagreable qu’il se fourvoyait. Il mit cela sur le compte de la fatigue. Ensuite,  l’inspecteur confia la veuve aux bonnes grâces de Pastor. A charge, pour ce dernier, de la raccompagner chez elle .  "Enfin une mission à la mesure de  ce gros pousah!" pensa Lezcinski. Une fois seul, il tira les stores de son bureau. Puis, se renversant sur son siège  il ferma les yeux. Tenta  de se relaxer.  Mais le mal de crane lui vrillait les tempes, tirait sur le nerf optique et, pour parachever le tableau, lui martelait l’occiput: Une semaine qu’il ne dormait plus ou si peu!

Et ,bien entendu, les coups de téléphones intempestifs n’arrangeaient rien!: La sonnerie le cueillit à l’instant même ou il plongeait dans le sommeil. Sa main décrocha mécaniquement le combiné et le porta à une oreille encore toute vibrante de l’agression sonore.
"Allo Inspecteur? je vous faxe mon rapport sur la première victime, Suzanne Bartoli!". "Pas trop tôt!" pensa Antoine, mais bizarrement il répondit juste: "merci". Les cliquetis typiques du fax résonnèrent dans la pièce exiguë. Le flic trépignait d’impatience, tirait sur les feuilles que crachait la machine, comme si cela pouvait accélérer le processus. Finalement il se retrouva avec une quinzaine de pages dans les mains. Cela lui semblait faire beaucoup, compte tenu de l’absence d’organes. Peut-être un début de piste? L’adrénaline déboula dans ses veines,offrant en corolaire, un répit à sa peine : La céphalée s’envola!  Le médecin n’avait pas prit son temps pour rien: Ne disposant ni de viscères ni de sang, il s’était rabattu sur les muscles, la peau, le cerveau.
Les muscles de la victime étaient saturés de toxines, d’acide lactique, comme si le corps entier avait subi une crampe généralisée, une tétanie. Du curare peut-être?. La peau avaient été rendue hermétique, lisse, les pores bouchés, pas de sueur. On eut pu croire à une peau brulée, sauf  évidemment qu’elle ne l’était pas. Le cerveau, quant à lui, était intact… en apparence, car l’analyse microscopique révéla que les liaisons synaptiques (en tout cas celles des zones soumises à inspection!) étaient détruites. En fait inexistantes!: Techniquement parlant, il était impossible de déterminer si ce cerveau avait été fonctionnel un jour. Tout ceci intéressait grandement Lezcinski , mais ne faisait qu’ajouter au mystère. In fine le légiste concluait:" Étant donné les éléments  à disposition, l’hypothèse la plus crédible quant aux causes du décès de madame Bartoli est un stress intense d’origine inconnue. La mort est donc, à priori, naturelle. Si toutefois l’on fait abstraction du fait que jamais personne n’est mort de cette manière! ."
"Super!" lança ironiquement Antoine, à haute voix, bien qu’il n’y ait personne pour l’entendre. En extrapolant, il ne se faisait guère d’illusion sur l’autopsie future  de Monsieur Touchard. A son sens, elle donnerai strictement le même résultat. Mort naturelle!  Son excitation retomba doucement et la migraine retrouva peu à peu le chemin de sa tête.

Pastor entra dans le bureau de Lezcinski. Sans frapper. Il ramenait un livre, pris chez madame Touchard. Celle ci l’avait découvert sur la table de nuit de feu son mari, en rentrant tout à l’heure. Il n’y était pas la veille! Ce que confirmait les diverses photos prises sur les lieux. De plus madame avait  dormi au commissariat cette nuit. Elle ne pouvait donc pas l’y avoir mis….Et comme les explications préliminaires s’éternisaient Lezcinski coupa: "Venez en au fait! je vous prie, Pastor!"
 Alors, celui ci posa ledit bouquin sur l’office d’Antoine, puis l’ouvrit délicatement…

SP_A0118
Les mémoires du Général de Gaule! Avec pour marque-pages l’arcane quinze du tarot de Marseille! Non seulement le tueur lui parlait, mais en plus il se foutait de sa gueule! Il devait bien admettre qu’il pataugeait. Qu’il pédalait dans la semoule. Ça allait finir par se voir… et se savoir. Il lui fallait avancer, à tous prix! Sans ça il serait dessaisi un jour ou l’autre. Et ça c’était  hors de question. Définitivement.
 
A suivre…   
       

Publicités

Written by saiphilippe

5 juillet 2008 à 12 h 06 min

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bon tout ca! Le rapport tant attendu! Ca va tu t’en sors dans le médical je trouve. J’aime la tournure que ça prend. J’espère avoir à lire en revenant de mes trois semaines d’absence. Et oui cher ami, un lecteur de moins :p
    Bonne continuation

    Centelm

    5 juillet 2008 at 12 h 41 min

  2. j’aime bien. tu fais durer le suspense en publiant les billets avec plusieurs jours d’intervalle entre lol
    bises bonne soirée

    pascaline

    5 juillet 2008 at 17 h 31 min

  3. .. Je me suis absenté un peu de Space, l’avantage c’est que je lis plus d’un coup ….
     
    … Tu nous fais le roman de l’été …lol
    J’espere que tu l’auras finis avant mon depard en vacances ..
     
    A+

    seb

    6 juillet 2008 at 10 h 07 min

  4. On attend la suite ! :-)

    Michel

    7 juillet 2008 at 8 h 52 min

  5. humm .. on s’y croit tout simplement … dis moi tu as fait des études en medecine ?? .. rire
    je ne comprends strictement rien de ce qu’il a trouvé dans le cerveau … et j’aime bien justement
    le (  il était impossible de déterminer si ce cerveau avait été fonctionnel un jour. ) ..
    vite la suite
    bisous a toi bonne semaine

    Odha

    7 juillet 2008 at 23 h 02 min

  6. salut !
    j’ai pris le temps de lire tes 6 épisodes du " pouvoir de la prière "
    dis donc , ça fout un peu les pépettes , ton histoire , là !!!
    Mais alors , maintenant , j’attends la suite avec impatience … moi qui ai horreur des feuilletons , là , c’est foutu , j’ai commencé à lire l’histoire , j’veux la suite ….
    T’écris bien .
    J’ai lu , récemment un polard écrit par un gars qui habite dans mon coin , ben j’ai été déçue !
    L’histoire se déroule près de chez moi , et il a bien sû décrire les lieux … son histoire n’était pas inintéressante , mais écrite très banalement et trop inspirée des feuilletons télé .
    Le gars est gentil (m’a fait une dédicace sympa) , mais je n’achèterai pas son prochain bouquin .

    jojo

    9 juillet 2008 at 18 h 01 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :