"Un Jour En France"

Un site utilisant WordPress.com

Actes Fondateurs II

with 5 comments

Tant que j’y suis, je poursuit…sous peine de voir se tarir le flot de réminiscences. Dommage cela serait, trouve-je. Si vous ne vous comprenez pas tout: pas d’inquiétude, c’est normal…ça prouvera que vous êtes sain d’esprit! J’allais oublier de préciser qu’il ne s’agit pas tout à fait d’une suite du billet en amont: Il faut le lire en parallèle, ou en perpendiculaire si vous tenez vraiment à faire les malins ;auquel cas vous risquez de vous casser la binette car raide est la pente!. On y va? c’est parti:

A nouveau j’ai dix ans, "ça parait bizarre mais j’ai dix ans,  si ça te plais  pas hey, t’a-ar ta gueule à la récré". La récré, justement ou nous jouions à des jeux ,guerriers bien entendu, "What else?" ai-je envie d’ajouter. Ben oui quoi d’autre? Ne vous ai-je pas dit et répété que je ne jouais qu’à la guerre? Oui, mais vous ne m’écoutez pas! Quoiqu’il en soit, la série suivante nous inspirait grandement, moi et mes collègues. Les avions sont des "Corsair", le rôle de "Papy  Bowington" est…. comment ça : "On s’en fout!". Public ingrat! Et je pèse mes mots!  Que l’on envoie la pellicule s’il vous plait!  de la confiture à des cochons…pffft, vous ne  me méritez pas.

    
Les têtes brulées

Là on ne rigole plus…c’est sérieux! 1986, Elsa chante "t’en vas pas" et mes parents, avec un sens de l’à-propos a nul autre pareil, divorcent! Pour être franc, c’est ce qu’ils avaient de mieux à faire et ce, depuis le départ, à mon avis… A un point tel que vous pouvez quasiment inverser le sens des paroles de la chanson. Pour vous donner une idée  de la situation… Bon, donc, divorce…Très content au départ je fus. Seulement voilà, mère seule, sans travail, avec cinq enfants dont je suis l’ainé…Je vous laisse imaginez. Pas tellement envie de rentrer dans les détails. Juste dire que la plupart des  "amis" de l’ex-couple furent remplacés  par des huissiers, en ce qui nous concernait en tout cas…  Hé oui! La misère est une maladie contagieuse apparemment… nous nous retrouvâmes quasiment sans soutiens. C’était parti pour une bonne quinzaine d’années de galères diverses.

    
Elsa – T’en Vas Pas

Pour finir sur une pointe de bonne humeur voici en exclusivité mondiale; suspense;  le slow sur lequel  j’emballai  pour la première fois. Plutôt le contraire d’ailleurs… Je fus emballé  veux-je dire.  Moi je n’ai rien fait du tout! comme toujours. Bon c’est vrai que j’ai un charme énorme , si si! et des œillères  Himalayennes … Clairement? Hum, comment dire?… Les femmes sont par définition, invisibles à mes yeux et je ne vois que celles qui veulent  être vues…par moi. Et pas toujours en plus! Oui, je ne suis pas un garçon facile! Faut me mériter… je me la pète? Certes! mais on parle , on parle et la chanson alors?: On y viens, on y viens, ça va, on est pas aux pièces non!….  Mon hétérosexualité éthérée fut réveillée par des paroles traitant de l’homosexualité…féminine, faut quand même pas pousser!

    
Mecano – Une Femme Avec Une Femme

 Bon il suffit! Je sens poindre dans l’assistance, les prémices de l’ennui. En même temps, si vous me lisez c’est que vous êtes désœuvrés…Allez donc vaquer à vos occupations que je n’espère pas subalternes… Quant à moi, je suis en arrêt maladie…ce qui va me permettre de déblatérer ,tels des chameaux ( oui, incultes: un chameau blatère, des chameaux des blatères!), toute une flopée de conneries durant cette semaine… 

    

 


 

Publicités

Written by saiphilippe

11 juin 2008 à 10 h 30 min

Publié dans Chronique

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je ne suis pas désoeuvrée loin de là.
    Une vie riche, trépidante, souvent stressante mais très souvent épanouissante.
    Merci pour les morceaux de musique plein de souvenir.
    Repose toi bien.
    bisous.
    cEndrine. :-)

    ...

    11 juin 2008 at 11 h 17 min

  2. a l’époque où j’avais un tourne disque  j’ écoutais mecano "hijo de la luna" entre autres. bon rétablissement .bises

    pascaline

    11 juin 2008 at 11 h 28 min

  3. Ben, j’aimerais mieux que tu continues vu que j’ai pas envie de vaquer à des occupations que je qualifierais de corvées!!!!!
    Voià, maintenant va falloir que je me trouve un bon pretexte (meme un pas bon fera l’affaire) pour glander…….
    Bisousssss

    Mata

    11 juin 2008 at 14 h 03 min

  4. Ah le mécano comme j’aimais jouer avec mon petit frère , on faisait des constructions !!!^^
    Ce n’est pas du jouet dont tu parlais ? lol
    Parfois je fais la brune avec les mèches blondes ^^
    Sympa ton billet !
    On découvre tout doucement ta vie avec bcp de pudeur !
    Je sais que je ne vais pas avoir le temps de lire la suite , que les journées passent vite et que mon départ est iminent , mais je reviendrais ^^
    Gros bisous Philippe !

    Elisa

    12 juin 2008 at 4 h 52 min

  5. Ton "hétérosexualité éthérée". Je comprends chacun des mots de la phrase, mais bout à bout, j’ai plus de mal ;o(Tu m’expliques ?

    isa

    12 juin 2008 at 16 h 41 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :